Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // OM-Lens (0-1)

Villas-Boas, voyage au bout de l'ennui

Battus par Nîmes et Lens au Vélodrome en l'espace de quatre jours, l'OM et André Villas-Boas ne peuvent plus se cacher derrière des bons résultats pour faire oublier une immense collection de matchs chiants comme la pluie. Le technicien portugais était présenté, à juste titre, comme un très bon coup à son arrivée à Marseille. Un an et demi plus tard, l'histoire entre le club phocéen et AVB semble déjà toucher à sa fin. Un trop long voyage au bout de l'ennui.

Modififié
Dans les couloirs du stade Bollaert, André Villas-Boas était presque fier. C'était la semaine dernière après la défaite de l'OM contre le PSG en Trophée des champions, et le technicien portugais décidait, une fois de plus, de caresser ses troupes dans le sens du poil : « Je pense qu'on a été la meilleure équipe, on ne mérite pas de perdre ce match. On était complets, sauf pour les buts. On a bien maîtrisé, on commençait à bien avancer jusqu'au penalty. Félicitations à Paris, mais on était meilleurs dans la surface, sur la pelouse, sur l'aspect tactique, physique, avec un bon état d'esprit. La meilleure équipe a perdu ce soir. » Une drôle de fanfaronnade qui a disparu au profit d'un visage fermé ce mercredi soir après la nouvelle défaite de Marseille à la maison contre Lens (0-1), trois jours après celle contre Nîmes (1-2), au bout d'une prestation effarante. Et qui renforce un constat qui dure depuis maintenant de nombreux mois, voire même depuis le début du mandat de Villas-Boas : son OM est chiant à mourir.

Le sens des défaites

Les résultats en trompe-l'œil de la première partie de saison ne pouvaient pas durer éternellement. En championnat, l'OM sort d'un triptyque Dijon-Nîmes-Lens avec un petit point sur neuf possibles, et surtout des performances toutes aussi abominables les unes que les autres. Un collectif réduit au néant, des cadres défaillants, trop peu de mouvements et une incapacité à créer le danger sur les buts adverses (8 tirs par match en moyenne cette saison, 17e de Ligue 1 dans ce domaine devant Reims, Nîmes et Dijon). Déjà entré dans le livre des records en Ligue des champions dans une poule moins corsée qu'en 2013, l'OM s'amuse aussi à repousser les limites de la médiocrité en posant des colles aux statisticiens d'Opta. Exemple ce soir : Marseille a tiré une seule fois en première période, quelque chose d'inédit depuis que la société amoureuse des chiffres analyse le championnat de France (2006-2007). Ce n'est même pas un accident, c'est un éternel recommencement : l'OM est aussi chiant qu'un épisode de The Walking Dead. Et ses acteurs presque aussi ridicules dans le jeu que ceux campant le rôle des flics dans le succès interplanétaire Lupin. À commencer par André Villas-Boas.



L'entraîneur portugais n'est pas aidé par ses cadres défaillants, ni par son président à la ramasse, mais il est le principal responsable des bouillies proposées par l'OM depuis près d'un an. La deuxième place obtenue après 28 journées de championnat la saison passée ressemble à un mirage qui a déjà disparu. Plus personne n'est dupe. Le Special Two aura réussi à tenir son groupe le temps d'une saison tronquée, faisant de Marseille une équipe pleine de rigueur et de caractère. Une méthode qui ne dure qu'un (petit) temps quand tout le reste est un désert. Les beaux discours, eux, ne suffisent plus à faire oublier les vérités du terrain. Les fausses colères, les petites piques envoyées au PSG pour plaire aux supporters, ou encore le coup de pression contre un journaliste local dans la salle de presse du Roazhon Park en décembre dernier sont autant d'éléments de communication qui traduisent un malaise chez Villas-Boas. Ce dernier aurait menacé de démissionner après le revers contre Nîmes, selon les informations de RMC Sport, au point de faire planer le doute sur son avenir à court terme. Ce soir, le coach de 43 ans s'est contenté de saluer « l'état d'esprit » affiché par ses joueurs (oui, oui), avant d'envoyer un message à peine crypté : « Je suis à la disposition de ma direction. Je ne suis pas là pour leur casser les couilles. S'ils décident que je ne suis pas au niveau concernant les résultats, alors ce sera le moment de partir. S'il y a besoin de changement, je me tiens à leur disposition. » On a connu des pots de départ plus émouvants.

Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 20:46 NOUVEAU : 10€ offerts en EXCLU sans SORTIR LA CB pour parier chez NetBet !
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 10:43 Plus que quelques places pour la soirée So Foot "PSG-Leipzig" ! Hier à 10:00 « Je serais crucifié », les révélations d'un joueur homosexuel de Premier League 153