Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 20 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Saint-Étienne (3-0)

Victor Osimhen n'a pas le temps

Face à Nantes puis Saint-Étienne, Victor Osimhen a impressionné avec deux doublés très bien exécutés. À 20 ans, le Nigérian affiche quelques belles promesses et une volonté de tout faire à fond.

Modififié
Un long ballon, un raté de la défense, un affût, un contrôle un peu long, mais une grosse course pour le rattraper et une frappe croisée au fond des filets : ça, c'est le premier but de Victor Osimhen en Ligue 1, contre Nantes, après 19 minutes de jeu dans notre championnat. C'est aussi le schéma du but le plus rapide de l'histoire de la Jupiler League, inscrit au bout de neuf petites secondes. C'était contre Anvers, en mai dernier. Et bien sûr, il a été inscrit par un gamin de 20 printemps aux cheveux blonds. Car Victor Osimhen n'a tout simplement pas le temps.

LOSC - AS Saint-Étienne ( 3-0 ) - Résumé

Le phénOsimhen


Pas le temps pour les vacances : après la CAN cet été, le Nigérian ne prend qu'une semaine de vacances pour pouvoir débuter avec son nouveau club. Pas le temps pour les automatismes : cinq jours, six entraînements collectifs et, donc, moins de vingt minutes de match précèdent son premier pion lillois. Pas le temps pour être adolescent : Soulier d'or du Mondial U17 en 2015 au Chili (dix buts en sept matchs), il enchaîne avec la CAN U23 moins de trois semaines plus tard. Au bout, deux trophées pour le Super Aiglon et un nom qui commence à tourner en Europe.


C'est Wolfsburg qui emporte le morceau d'1,83m en janvier 2017. Plus jeune Africain et seul Nigérian de Bundesliga, Osimhen découvre un nouvel environnement. L'éloignement du cadre familial ? « Je n'ai pas à être nerveux ou intrigué, répond le jeune majeur à la Deutsche Welle. Je dois seulement faire face. » Mais s'il est couvé par Josuha Guilavogui, il doit aussi se frotter à la concurrence de Bas Dost, Mario Gómez ou Divock Origi chez les Loups. La marche depuis la bien-nommée Ultimate Strikers Academy, son club à Lagos, est trop haute. Pour la première fois, Osimhen doit apprendre la patience.


De Peter Odemwingie à Nolan Roux


Problème, la patience ne fait pas partie des valeurs inculquées. Ainsi, son grand frère lui conseille de « revenir faire (son) boulot » pendant la semaine passée auprès de son père malade, cet été. De toute façon, à l'attente, Victor Osimhen préfère la douleur. C'est ce qu'il raconte au magazine Sport Magazine en mai dernier, alors qu'il s'apprête à péter un record, puis à terminer une saison à 20 buts et cinq passes en 36 matchs avec les Zèbres de Charleroi : « J'essaie toujours d'aller jusqu'à la limite, jusqu'au point où la fatigue manque de me faire tomber. Si je ne fais pas ça, si je n'appuie pas à fond sur l'accélérateur, c'est comme si je n'étais pas dans le match. » Et de conclure par un leitmotiv : « Plus tu marques des buts, plus ta vie s'améliore. » Direct, comme son jeu.


Son jeu ? Des appels, du combat, un sens du placement et du but. Sa gestuelle et ses deux doublés en trois sorties ne disent que ça : Osimhen est un finisseur. Galtier aussi quand, après la victoire contre Saint-Étienne, il prend soin de préciser : « Je ne cherche pas à faire le même jeu que l'an passé, on a des joueurs avec des profils différents. » Un profil dont se souviendra désormais Nicolas Pallois, qui avouait après l'avoir joué en ouverture : « Pour être honnête, je ne savais pas comment il s'appelait. » Ou peut-être oubliera-t-il rapidement un joueur à la réussite aussi éclatante qu'éphémère. On ne peut pas écarter l'hypothèse. Certes, Osimhen se verrait bien mettre ses pas dans ceux d'Odemwingie ou Enyeama à Lille. Mais n'oublions pas qu'avant Super Victor, le dernier à avoir inscrit un doublé pour sa première sous le maillot nordiste s'appelait Nolan Roux.

Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 14:30 Bolt choisirait Mbappé, Bale et CR7 pour courir le 4x100m 26 Hier à 14:00 José Mourinho apprend l'allemand 22
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom