Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // WBA/Tottenham

Vers un nouveau « moment Amalfitano » ?

Décisif depuis deux semaines avec West Brom, le milieu de terrain Morgan Amalfitano se rappelle au bon souvenir de son ancien club, l'OM, et de ceux en France qui l'ont critiqué.

Modififié
Le créneau est serré. En France, pour que l'on parle d'un match de West Bromwich Albion, il faut en faire. Mais, comme c'est un Frenchie et que Canal a les droits, Morgan Amalfitano sait que ce n'est pas impossible non plus. Entre les matchs de Liverpool, City et Chelsea, il y a forcément un retour plateau et ça fait deux samedis après-midi de suite qu'on peut parler de « moment Amalfitano » . Là, Nathalie Ianetta revient sur le match des Baggies parce que le milieu de terrain a trouvé le chemin des filets. Un but qui peut concourir dans la catégorie « but de l'année » contre Cardiff, puis un autre, plus traditionnel, à Norwich, qui passe quand même puisque c'est le seul du match. La présentatrice glisse même une dédicace à Pierre Ménès.

Visionnaire ?

Le consultant de la chaîne n'avait pas manqué le joueur quand, il y a deux ans, ce dernier s'en était pris à certains de ses coéquipiers, les trouvant trop peu collectifs, trop préoccupés par l'Euro qui se profilait. On parlait alors d'un homme obligé de refaire toutes les portes de chez lui parce que sa tête ne passait plus après une première cape internationale. La saison d'après, si l'OM tournait bien, Amalfitano était encore dans l'œil du cyclone. C'est que, juste avant la mi-temps d'un match contre le PSG, il est allé mettre une gifle à Matuidi. Étonnamment, les supporters ont emboîté le pas. Amalfitano ? « Mouais, bof, il ne percute pas assez. » Symbole malgré lui de l'équipe d'Élie Baup qui, si elle va chercher la deuxième place, ne fait pas rêver grand-monde. Le joueur est donc parti dans l'indifférence générale. Ou presque.

Sitôt arrivé en Angleterre, il claque un but à Manchester United en traversant le terrain balle au pied. Les médias français le rappellent et il en profite pour dire tout le bien qu'il pense des dirigeants... Autant dire que désormais, les « moments Amalfitano » font tout drôle aux supporters de l'OM, qui ont passé la saison avec des mecs qui, pour un crochet réussi, marchaient le reste du temps, et qui sortaient presque satisfaits de ne perdre que 2-0 contre l'éternel ennemi. Sans parler du staff, à qui ils ont déclaré leur flamme la semaine passée pour la réception d'Ajaccio. C'était donc Amalfitano qui avait raison depuis le début... Force est en tout cas de constater que ce sont tous ceux qu'il a dénoncés qui sont désormais dans le viseur.


Amalfitano et l'OM, acte 2 ?

De quoi revenir en position de force à la Commanderie l'été prochain ? Pas si sûr. West Brom avait une option prioritaire jusqu'au 30 mars. Pas assuré d'être en Premier League l'an prochain, le club ne l'a pas levée. Mais le joueur, écarté au départ avec l'intronisation de Pepe Mel, a finalement refait surface et a désormais l'estime du coach espagnol. Hull City serait intéressé par son profil. Si Steve Clarke retrouve un banc, il y a fort à parier qu'il essaiera de l'engager également. C'est donc une vente que l'OM est presque sûr de réussir. Vu la saison de Mandanda, Valbuena ou André Ayew, ça ne sera peut-être pas le cas de grand-monde, alors qu'il faut équilibrer les comptes au 30 juin. Pour l'intéressé, s'il se plaît en Premier League, un retour à Marseille est tentant, au vu des changements annoncés. Ces derniers jours, il n'a par exemple pas hésité à appeler certains anciens coéquipiers pour savoir ce qu'il en était de la possible venue de Bielsa. En attendant que ça se décide, il va recevoir Tottenham avec son équipe à 16 heures 07. Avec l'idée, même si le match est diffusé en entier, de faire un nouveau petit clin d'œil en direction du Sud de la France...

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 33
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom