Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Les notes de Montpellier/PSG

Verratti n'a pas changé, Cabella a régalé

L'Italien n'a pas pu s'empêcher de choper le premier carton jaune de la saison. Verratti c'est le frisson permanent. En face, Cabella a déjà presque fait oublier Belhanda. Sinon, on a retrouvé Siaka « Kanye » Tiéné.

Modififié
Paris Saint-Germain


Salvatore Sirigu : Un véritable arrêt à faire, pour un but encaissé. Soit un premier bilan un peu foireux pour le portier sicilien. 5,5.

Maxwell : Au départ et à la finition sur l'une de ses rares montées, Maxwell devrait participer nettement plus au jeu du PSG. Et ça fait bientôt deux ans que ça dure… 6,6.

Thiago Silva : Et ouais, même pour lui, c'est la reprise ! S'est même fait prendre de vitesse par Herrera. C'est dire. 5.

Alex : Popeye a encore une fois répondu présent dans les duels, mais s'est à nouveau pointé sur le terrain avec sa caravane vissée au derrière. Du coup, sur son banc, Sakho a une énième entonné ce refrain de Julien Clerc : « Partir, partir… Même loin, loin, de la région du cœur » 5,5.

Christophe Jallet : Le PSG a toujours eu un faible pour les latéraux vifs, rapides, qui catapultent leurs centres au troisième poteau. Bernard, reviens. 5,1234.

Blaise Matuidi : Si le milieu le surnomme « le chewing gum » , c'est en partie pour ce genre de match. Intraitable au pressing, généreux dans l'effort, ce soir, « Blaisou » aurait aussi pu s'appeler «  Iron Man  » , « la pieuvre » , ou encore « la sécurité sociale  » … 7,777777777...

Marco Verratti : Le Marco Verratti qui crie, pleure, tombe, gesticule, tente des trucs fous dans des endroits insensés, perd des ballons brulants, agrippe les maillots, rabote les tibias, et prends des cartons pour des fautes de péripatéticiennes. Bref, le Verratti qu'on aime aussi. 10.

Javier Pastore : Catastrophique en première mi-temps, christique en seconde. Même la coupe de cheveux du Zlat' ne parvient pas à le rendre méchant d'un bout à l'autre du match. 0 puis 10, donc 5.

Lucas : « Brouillon, mon frère ! » 5,5.

Ezequiel Lavezzi : Censé tourner autour d'Ibra, pour finalement tourner en rond. Lorsqu'il joue comme ça, « el Pocho » ressemble vraiment à son chien. 5.

Zlatan Ibrahimović : Même pas emmerdé d'avoir perdu le ballon sur le but montpelliérain et visiblement à court de forme, Ibra a donné dans la performance verbale pour faire disjoncter la défense adverse. Passeur involontaire pour son pote Maxwell, le Z a surtout réussi à passer plus de temps au sol ce soir, que sur tout la saison dernière. 6,66 diabolique.

Remplaçants :

Edinson Cavani (pour Lavezzi) : El Matador serait en fait le sosie de José d'Hélène et les garçons. Hervin Ongenda (pour Verratti) : Devrait bientôt expliquer comment prononcer correctement son nom. Adrien Rabiot (pour Lucas) : Une bonne rentrée pour celui qui sera demain en concert folk à la MJC de Saint-Germain en Laye.

Laurent Blanc : Le meilleur buteur du MHSC était en grande discussion avec Michel Mézy sous les yeux amoureux du fils Nicollin. Nostalgie, quand tu nous tiens...

Montpellier Hérault Sporting Club


Geoffrey Jourdren : Un arrêt-réflexe importantissime sur une tête de Rabiot dans les arrêts de jeu, et un match passé à gueuler comme un putois sur toutes formes de vie présentes sur le terrain. Vers de terre inclus. 7.

Siaka Tiéné : Pour son premier show à la Mosson, Kanye West s'est rappelé au bons souvenir de son ancien label. On a même cru revoir le Kanye du ghetto valenciennois lorsque, in extremis, il vole le mic' à Edinson Cavani dans le money time, le privant au passage de son premier but en L1. Une prestation solide, bien meilleure que son dernier album. 7.

Abdelhamid El-Kaoutari : On a longtemps cru que le jeune défenseur allait sortir vainqueur de son duel avec le Z. Jusqu'à la 72e minute en fait. Puisqu'après dix minutes passées à échanger des insultes avec le géant suédois, « Kaou » finit par arracher la cheville de Pastore. Deuxième jaune qui fait rouge. La coupe de cheveux sans doute… 4,4.

Vitorino Hilton : Le Thiago Silva de l'Hérault. Que son équipe soit devant au score, réduite à dix, puis acculée par deux des meilleurs attaquants du monde, un seul regard de Capt'ain Hilton suffit à rassurer tout le monde. Attend impatiemment le match retour pour tourner le remake de One night in Paris. 6.


Daniel Congré : En bon stoppeur, Congré n'a pris aucun risque offensif et a imposé son physique dans les duels. Sauf que l'ancien Toulousains évoluait côté droit et n'a donc pas servi à grand-chose. 5.

Benjamin Stambouli : La copie conforme du match de Blaise Matuidi. Un gros match donc. 7,7.

Joris Marveaux : Beaucoup trop de puissance pour un si petit corps. Joris s'est même payé le luxe d'envoyer valser Ibra dans un duel à l'épaule, avant de baisser sérieusement de régime en seconde période. Le baromètre de l'équipe ? 6,9.

Anthony Mounier : Des combinaisons pleines de promesses avec Cabella et un match en forme d'essuie-glace, pour une performance globale digne d'un marathonien. Remplacé en milieu de seconde période, cuit comme une langouste dans une marmite. 110, comme le prix au kilo.

Rémi Cabella : Lorsqu'on a la Mosson dans la poche, marcher sur l'eau sonne comme une évidence. Ce fut le cas pendant soixante minutes pour le chouchou local. Un joli but de fouine, et un récital tout en passes aveugles, caresses du cuir, et ouvertures léchées. Cabella a d'abord ébranlé le PSG dans les grandes largeurs, avant de s'éteindre face au pressing de Blaise Matuidi. Pas rien. Déjà de quoi justifier son numéro dix. 10 puis 1, donc 6.

Souleymane Camara : Défendre ou apporter le surnombre, il faut choisir. Sinon, ça donne un match à la Souleyname Camara. 0, comme l'indice de sa crème solaire.

Emanuel Herrera : Une frappe de clochard égoïste, contrée de surcroit, qui finit sa course sur la pointe du pied de Cabella. Mais pour lui, c'est sûrement une passe décisive de très grande classe. 5,9999999999.

Remplaçants :

Jonas Martin (pour Anthony Mounier) : Jeune, beau, et bientôt riche. Victor Hugo Montano (pour Herrera) : Ovationné pour son retour à la Mosson. Inhibé, aussi. Teddy Mezague (pour Camara) : A plié sans rompre pendant vingt minutes.

Jean Fernandez : Tout rouge dès les premières secondes du match, et presque souriant tout du long. Le climat du Sud sied mieux à son teint.

Par Paul Bemer
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 2 heures La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 5
il y a 10 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions il y a 6 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall
À lire ensuite
Caen est aux commandes