Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options

Véronique Rabiot : « Adrien est otage du PSG »

Modififié
Le Duc est prisonnier, sauvez le Duc.

Dans un entretien donné à L'Équipe, Véronique Rabiot s'est exprimée sur la situation de son fils Adrien, placardisé par le PSG depuis plusieurs mois. La mère du milieu de terrain – qui est aussi son agent – est d'abord revenue sur la fameuse sortie en boîte de nuit après l'élimination contre Manchester United, valant à Rabiot d'être mis à pied par le club jusqu'au 27 mars. « Le PSG veut s'occuper aussi de la vie privée d'Adrien, alors qu'il n'en veut plus ! Il veut qu'il se mette en pyjama à neuf heures, avant le match, devant sa télé, pour aller au lit à onze heures ! Ces gens-là ne connaissent pas le rythme de vie des joueurs ? Quand un joueur joue, ce qui est son métier, il a un rythme d'entraînement. Là, il ne se passe plus rien pour Adrien. (...) On lui reproche de sortir (en boîte de nuit) alors qu'on ne veut plus le faire jouer. C'est contradictoire. Ce n'est pas possible de l'enfermer. »


En outre, elle a également révélé les coulisses de la mise à l'écart de Rabiot. Ainsi, elle raconte qu’Antero Henrique aurait remis une lettre au joueur, qu’il a refusé de signer, avant de filer à l'entraînement. À la fin de la séance, le directeur sportif serait revenu à la charge, mais l'international français a une nouvelle fois refusé de signer sa mise à pied. La suite de l'histoire ? Véronique Rabiot précise que son fils a ensuite reçu un e-mail contenant la lettre, puis un recommandé lui signifiant une interdiction de mettre les pieds au Camp des Loges.


« Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt, c'est au pain sec, à l'eau et au cachot ! Ce milieu est cruel... Un footballeur est fait pour jouer, pas pour rester au placard. Adrien ne joue plus depuis décembre, et probablement jusqu'en juin. Ramené à une carrière professionnelle, six mois, c'est énorme ! On le prend en otage parce qu'il ne veut pas resigner, alors qu'il ne fait que respecter son contrat. (...) Je pense que, vu ce qui se passe, il y aura une rupture de contrat. Après, c'est compliqué de se projeter. Dans tous les cas, Adrien sera libre en juin. »

La guerre est déclarée. DDG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur