Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e de finale
  3. // Tottenham/Lyon (2-1)

Vercoutre compare Bale à Juninho

Modififié
White Hart Lane a été le théâtre hier de sacrés bijoux. Dans le cadre du seizième de finale de l’Europa League, Tottenham l’a emporté sur l’Olympique lyonnais (2-1).

D’un côté, Umtiti a nettoyé la lucarne gauche de Friedel sur une praline venue d’ailleurs. De l’autre côté, un Gareth Bale en lévitation a délivré deux coups francs à la trajectoire flottante.

Rémy Vercoutre, la victime du prodige gallois, n’a pas hésité à comparer ses deux caviars à ceux de l’artificier Juninho, ancien Gone. « À chaque fois, je ne vois le ballon qu’au dernier moment. La trajectoire est fuyante. Bravo à Bale, a salué le portier lyonnais à la fin du match. J’avais testé Juninho, mais lui c’est pas mal non plus. On prend deux coups francs et ça fait d’autant plus mal que c’est au cours du temps additionnel. »

Tout aussi ébloui par la prestation de Bale, Jean-Michel Aulas a tout de même pointé l’arbitrage laxiste, fautif selon lui sur les deux buts concédés : « Tottenham a un Juninho anglais, on n’y peut rien. C’est dommage de donner deux coups francs comme ça dans les arrêts de jeu. »


Sinon, début mars, Juninho, le vrai, enverra quelques délices à Henry aux New York Red Bulls. RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 41 minutes Les trophées 2018 de SO FOOT !
Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 91 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible