Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 22e journée
  3. // Granada/Real Madrid

Varane a déjà l'Espagne à ses pieds

De Madrid à Barcelone, de ses coéquipiers à ses adversaires, de ses illustres aînés à ses amis, Raphaël Varane fait l’unanimité en Espagne. Sa performance lors de son premier Clásico y est pour beaucoup, mais ne fait pas tout.

Modififié
D'accord, Marca n’est pas ce qui se fait de plus impartial lorsqu’il s’agit de traiter l’actualité du Real Madrid. As mis à part, il n’y a qu’un pas à franchir pour qualifier le quotidien le plus vendu d’Espagne de partisan. Les présentations faites, il faut tout de même se tourner vers les derniers sujets traités et leur hiérarchie dans la version papier, ainsi que sur la version online. La sélection de Vicente del Bosque, au second plan, « l’affaire Messi-Arbeloa » , sur le même palier : quelques jours après sa performance XXL, Raphaël Varane continue à squatter le devant de la scène. Au lendemain de son « exploit » - à savoir museler pendant 90 minutes Lionel Messi, faire la nique à Fàbregas et jouer à saute-mouton avec Piqué – Marca lui dédie donc sa une : «  Colosal !  » (pas besoin de traduction, hein). Dans tous les médias, on loue, on prêche, on immortalise les 90 minutes de Varane. Même du côté de Barcelone et du Mundo Deportivo, le gamin s’en sort avec les félicitations du jury. C’est dire.

Kondogbia : « Il a toujours été le plus fort »

Cette exposition soudaine, le garçon y était préparé. Costaud dans sa tête, il a toujours semblé être prêt pour l’une de ces grandes réunions du gratin footballistique qu’est le Clásico. Le tout à force de patience. Comme nous l’avait confié l’un de ses formateurs, Alain Delory, en octobre dernier, « Raphaël a connu coup sur coup des blessures au genou droit, puis au genou gauche. Quand il revenait de l’école, il voyait tous ses potes partir à l’entraînement, alors que lui ne pouvait rien faire. Mentalement, il faut être très fort pour accepter ça à cet âge.  » Aujourd’hui titulaire au gré des blessures de Pepe et des suspensions de Sergio Ramos, ses performances n’épatent plus grand monde. Et encore moins l’un de ses amis d’enfance et de formation, Geoffrey Kondogbia. Passé depuis cet été du RC Lens au FC Séville, l’international U-20 n’a « pas du tout été étonné » : « Depuis que nous avons onze ans, l’on se connaît. Dans sa tête, il a toujours été serein, jamais dissipé. C’est un vrai professionnel.  »

Avec ses relances caviars et un physique à se faire respecter, « son jeu est fait pour la Liga. En fait, Raphaël peut s’imposer dans n’importe quel championnat. À notre âge, je n’ai jamais joué avec quelqu’un d’aussi fort que lui. Au centre de formation, notre rêve à tous était de décrocher un contrat professionnel, puis de jouer dans les plus grands championnats. Raphaël sait où il va, il connaît ses ambitions. S’il continue sur sa lancée depuis qu’il est tout petit, il sera l’un des tous meilleurs défenseurs du monde  » , poursuit Geoffrey Kondogbia. Même rengaine chez Aïtor Karanka, son entraîneur-adjoint, dithyrambique au sujet du gamin du Nord : « Mieux que ça, on ne peut pas faire. Il a fait un match extraordinaire (…). Sa prestation prouve que le Real Madrid a bien fait de miser sur lui. Il est impressionnant, solide, a la tête sur les épaules. Ce qui lui arrive, c’est vraiment bien.  » Pour sûr, les dix millions sortis pour son acquisition semblent aujourd’hui bien dérisoires, tant sa marge de progression est grande.


Hierro : « Varane est formidable »

Mais les louanges les plus notables viennent de Fernando Hierro, soit le plus grand central passé la Maison Blanche, dans les colonnes du Pais : « Il paraît très mature et a démontré des dispositions physiques, techniques et de sécurité dans ses décisions. Vous devez être très véloce pour couper les avances de Messi ou de Fàbregas comme il l’a fait. Si vous ne regardez pas sa carte d’identité, vous diriez que c’est un joueur de 26 ans. Il a l’air d’un grand calme. D’une grande concentration sur ce qui se passe à côté de lui, sur et en dehors du terrain, car quand il parle, il paraît adulte. » Histoire de reformer la paire mythique du Real, Manuel Sanchis y va lui aussi de ses éloges : « Ce qui est incroyable, c’est que ce garçon, en dépit d’être très grand, avec le ballon entre les pieds, dispose d’une très belle habileté. Dans cet environnement madrilène et avec le jeu du Real, il va devoir apprendre plus dans l’anticipation, savoir quand il doit y aller ou non, quand temporiser… Sur ces points, il peut évoluer. » Une évolution qui passera loin de Madrid. Et par la case équipe de France.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 82

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70