Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options

Valdes et Zubizarreta sont dans un bâteau

Dernier rempart d'une équipe, poste ingrat s'il en est, le gardien de but a une vie très peu comparable à celle des autres joueurs de champ.

Pour le quotidien espagnol El Pais, Victor Valdes et Andoni Zubizarreta se sont prêtés à un échange de points de vue sur ce poste si particulier.

« Quand tu es gamin, tu te sens impuissant. Les cages sont énormes et l'équipe adverse a toujours un grand joueur qui tire fort. Et tu ne peux rien faire, tu es petit! » , se remémore ainsi l'ancien gardien de l'Athletic Bilbao.

« Seul celui qui a été gardien sait comment on voit depuis le but. La vision depuis le but est différente de ce que l'on peut voir à la télé. C'est pour ça que je n'aime pas revisionner mes erreurs à la télé. Ils m'enlèvent tout mérite et ne m'apportent rien. Moi j'ai vu un autre jeu, pas celui qu'on voit à la télé. Le football n'est pas un ralentí, explique quant à lui Victor Valdes, que l'on découvre perfectionniste. Je n'aime pas qu'on me mette un but. Même quand on gagne ou qu'on en met six à Bernabeu. Quand les gens voient ce résultat, 2-6, ils sont émus. Moi quand je le vois, je n'aime pas ça. Je n'aime pas voir ce "2". Les buts sont une torture. Ça me rend anxieux. Je pense toujours que je peux faire plus » .


Autant dire qu'après avoir encaissé les deux buts face à Arsenal, Victor Valdes n'a pas dû danser le flamenco.

WW
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !
À lire ensuite
Trezeguet aux Corinthians ?