Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Mondial 2022
  2. // Gr. E
  3. // Allemagne-Japon (1-2)

Le Japon remercie la Bundesliga

En renversant un match complètement fou, Takuma Asano et Ritsu Doan ont permis aux Samurai Blue de remporter leur entrée dans ce Mondial 2022 de la meilleure des manières. Le tout, face à un adversaire pas si inconnu que ça, puisque les deux buteurs nippons du jour évoluent en Allemagne, comme six autres de leurs coéquipiers en sélection. Retour de flamme.

Modififié
Ce n'est pas peu dire que cet Allemagne-Japon avait un (très) fort parfum de Bundesliga. Au coup d'envoi, pas moins de 13 joueurs sur 22 évoluaient en effet dans le championnat allemand : huit côté Nationalmannschaft, cinq côté Samurai Blue, en incluant Ao Tanaka, milieu de terrain du Fortuna Düsseldorf, pensionnaire de 2. Buli. Ce dernier, remplacé à vingt minutes du terme par Ritsu Doan, a pu constater depuis le banc de touche que son coéquipier, habituellement ailier droit du SC Fribourg, a lui aussi emporté le savoir-faire made in Germany dans ses bagages pour le Qatar. Son pétard du gauche, quatre minutes seulement après son entrée en jeu, est venu remettre les compteurs à zéro. Avant que Takuma Asano, remplaçant lui aussi, comme au VfL Bochum où il squatte également le flanc droit de l'attaque, ne vienne définitivement donner l'avantage au Japon, non sans s'être défait de Nico Schlotterbeck, puis de Manuel Neuer à bout portant. Une belle revanche pour le natif de Komono qui avait manqué de rencontrer le défenseur allemand en novembre dernier à Dortmund en raison d'une déchirure du ligament interne du genou et dont la dernière opposition face au cyborg des cages teutonnes s'était soldée par une valise (0-7) au mois d'août.



«  Ils montrent un très grand engagement et une tendance à vouloir tout faire à la perfection. De plus, ils sont très assidus à l'entraînement et très disciplinés. » Pierre Littbarski à propos des joueurs japonais en Bundesliga

Médaille d'argent des légionnaires


En ajoutant aux trois susnommés Kito Itakura (Gladbach), Maya Yoshida (Schalke), Daishi Kamada (Francfort), Hiroki Ito et Wataru Endo (Stuttgart), ce sont pas moins de huit Legionäre japonais qui composent la liste de Hajime Moriyasu, soit le deuxième plus gros contingent de joueurs de Bundesliga de ce Mondial 2022, derrière l'Allemagne (vingt), mais devant la Suisse (sept). Un chiffre qui peut surprendre, mais qui confirme seulement que, depuis le transfert de Yasuhiko Okudera au FC Cologne en 1977, les relations footballistiques germano-nippones sont au beau fixe : depuis, la Bundesliga a enregistré 39 transferts entrants, et sa petite sœur 33. À en croire Pierre Littbarski, qui a fait le chemin inverse dans les années 1990, cela n'a rien d'étonnant. Il y a déjà une décennie, l'ancien du JEF United Ichihara expliquait au site du championnat allemand pourquoi celui-ci est une destination idéale pour les joueurs japonais : « Ils montrent un très grand engagement et une tendance à vouloir tout faire à la perfection. De plus, ils sont très assidus à l'entraînement et très disciplinés. » Ou quand les clichés ont finalement bon dos.



« Je me réjouis de retrouver mes coéquipiers Christian Günter et Matthias Ginter, mais jusqu'à l'année prochaine, on n'est plus copains !  » Ritsu Doan avant Allemagne-Japon

Merci la Buli !


Et s'il est vrai que les Samurai Blue n'ont pas manqué un seul Mondial depuis 1998, il semblerait que cette cuvée 2022 soit celle de la maturité. « Je crois que c'est une des plus fortes équipes japonaises à participer à une Coupe du monde » , osait le métronome de l'Eintracht Daichi Kamada en conférence de presse. « Notre objectif, ce sont les quarts de finale. » Le capitaine Stuttgarter Wataru Endo n'affichait pas moins de complexes avant la rencontre : « La qualification pour la suite du tournoi dépend du fait que nous arrivions à prendre trois points ou non contre l'Allemagne. Mais nous avons une chance de gagner contre elle. » Pragmatique, Ritsu Doan confirmait qu'avoir un tiers de Bundesligisten au sein de la sélection n'était rien d'autre qu'un avantage : « On joue contre le Bayern, je connais leurs qualités individuelles. Ce sont des joueurs dingues, mais on doit garder confiance en nous. D'un côté, je me réjouis de retrouver mes coéquipiers Christian Günter et Matthias Ginter, mais jusqu'à l'année prochaine, on n'est plus copains ! » Si le Japon atteint finalement son objectif au détriment de la Nationalmannschaft, peut-être qu'à l'avenir, les joueurs allemands iront à leur tour s'offrir une petite cure de discipline et d'assiduité au Pays du Soleil levant. Après tout, les relations, c'est mieux quand elles sont bilatérales.

Et à la fin, ce ne sont plus les Allemands qui gagnent...


Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 22:00 Résultats de la phase de poules de la Coupe du monde 2022
Hier à 16:17 Comment suivre France-Pologne quand on boycotte le Mondial ? 2 Hier à 15:45 Revivez Corée du Sud - Portugal (2 - 1) 378
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 15:27 Un journaliste censuré à la télé turque pour avoir fait l’éloge d'Hakan Şükür 55