Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real-Villarreal (2-1)

Le Real et Benzema champions !

Vainqueur de Villarreal grâce à un doublé de Karim Benzema, le Real Madrid est couronné champion d'Espagne une journée avant la fin du championnat et s'adjuge le 34e titre de son histoire devant Barcelone.

Modififié

Real Madrid 2-1 Villarreal

Buts : Benzema (29e et 77e sp) pour le Real // Iborra (83e) pour Villarreal

Campeones. Couronnés. Titrés. Victorieux. Vainqueurs. Tout ça à la fois, quoi. Ce jeudi 16 juillet, dans un stade vide, le Real Madrid est sacré champion pour la 34e fois de son histoire. Et le plus fort dans cette histoire, c'est que personne n'est surpris. Zinédine Zidane devait de nouveau convaincre sans Cristiano Ronaldo ? Fait. Les Merengues devaient l'emporter devant Villarreal pour empêcher l'ennemi de Barcelone de pouvoir lui souffler le trophée ? Fait aussi.


Après Sergio Ramos, qui de mieux que Karim Benzema pour représenter le symbole de ce roi d'Espagne 2019-2020 ? Alors, le Français s'est comme d'habitude montré décisif en inscrivant les deux buts des siens pour enfoncer le clou et rendre la fête réelle à une journée de la fin du championnat. Une réalisation sereine – sa vingtième de la saison – marquée en milieu de première période sur un service de Luka Modrić, à l'image de sa formation. La meilleure du pays, oui.

L'aide de Barcelone ? Non merci !


Il faut donc patienter à peine une demi-heure pour voir le Real faire la moitié du boulot, avec l'ouverture du score logique de Benzema. Le reste du chemin consiste à maîtriser cet avantage, et contrôler l'adversaire. Ce que la Maison-Blanche n'a aucun mal à faire, Villarreal n'ayant pas grand-chose à proposer et semblant inférieur au patron de la nation.


Ce qui est certain, c'est que le leader n'a pas besoin de regarder le score de son rival catalan pour savoir ce qu'il vise : les trois points, rien d'autre. Peu importe si le Barça est mené ou ne parvient pas à battre Osasuna chez lui, les Madrilènes ne souhaitent pas qu'on leur donne la coupe. Non, ils vont la chercher tout seuls jusqu'au bout.

Un peu de souffrance, et alors ?


Le second acte en sera une nouvelle preuve. D'abord, Carvajal – lancé par Modrić, encore – oblige Asenjo à se bouger pour éviter le break. Puis, après d'innombrables changements et une petite frayeur pour la tête de Courtois venue heurter le genou de Quintillà, le Real accélère afin de tuer définitivement tout suspense. Dans la surface de réparation, Ramos obtient un penalty... qu'il tente de jouer à deux, avec Benzema. Fiasco ? Pas grave, la sentence est à retirer en dépit de la colère des visiteurs.



Dans un style plus commun, l'ancien Lyonnais le transforme. La suite, ce n'est que de l'anecdote : la pause fraîcheur fait perdre du temps avant les festivités, Kroos touche la barre transversale, et Iborra profite d'esprits déjà tournés vers les embrassades pour réduire l'écart. Zidane voit alors Courtois sauver son camp en deux parades, Chakla ou Iborra foirer des balles d'égalisation et même Asensio se faire refuser un pion. En réalité, il attend le coup de sifflet final. Qui lui parvient aux oreilles, telle une douce mélodie. Lui et ses poulains ont réussi.


Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Mendy, Ramos, Varane, Carvajal (Vázquez, 86e) - Casemiro, Modrić (Valverde, 84e), Kroos (Isco, 85e) - Hazard (Vinícius, 61e), Benzema, Rodrygo (Asensio, 62e). Entraîneur : Zidane.

Villarreal (4-3-3) : Asenjo - Quintillà, Pau, Chakla, Gaspard - Morlanes (Iborra, 63e), Anguissa, Gómez (Cazorla, 64e) - Chukwueze (Ontiveros, 46e), Gerrard, Peña (Soriano, 46e). Entraîneur : Calleja.


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 19:00 Saïd Benrahma : « Je ne remercierai jamais assez Brentford » 3
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom