Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // En partenariat avec Audible
  2. // "Supporters"

United Force 87 : les hooligans les plus redoutés d'Europe

En parallèle de l'Étoile rouge ou du Partizan, le FK Rad, troisième club de Belgrade, s'efforce d'exister. Pour cela, il s'appuie sur le groupe ultra UF87, avec des supporters réputés comme étant les plus fous - pour le dire poliment - d'Europe. Un titre pas forcément immérité...

Écoutez l’épisode 3 de la série « Supporters » , série documentaire Audible Original, qui raconte la passion et la ferveur des tribunes de Belgrade.

« Résolvez le rébus. » C’est avec cette banderole sur laquelle figurait dessinés un couteau, du fil barbelé et le symbole chimique de l’argent que le groupe ultra du FK Rad Belgrade, United Force 87, avait accueilli en mars 2012 l’équipe du FK Novi Pazar, ville du sud de la Serbie peuplée en grande majorité de Bosniaques. Pourquoi l’argent ? Car c’est de là que la ville de Srebrenica tire son nom (argent = srebro en serbe). Une façon originale pour eux de clamer d’une autre façon un slogan (Nož – couteau – Žica – barbelés - Srebrenica) qui fait toujours fureur à l’occasion dans les tribunes serbes 25 ans après le génocide de Srebrenica au cours duquel les forces serbes de Ratko Mladić éliminèrent systématiquement les hommes et jeunes garçons bosniaques réfugiés dans cette enclave de l’Est de la Bosnie, soit plus de 8000 personnes en quelques jours.

Il faut dire que les gaillards n’en sont pas à leur coup d’essai, c’est même une marque de fabrique depuis 1987. Quand les groupes ultras ont commencé à se former en Yougoslavie dans les années 1980, la dimension politique était déjà présente, principalement tournée contre le régime communiste, et revêtant une teinte nationaliste. Un petit groupe de jeunes, influencés par la culture skinhead, choisit alors une autre voix que celle, classique, qui devait mener au Marakana parmi les premiers groupes ultras de l’Étoile rouge. C’est ainsi qu’ils se retrouvent à soutenir le FK Rad, club de leur quartier, celui de Banjica, aux couleurs de la Toho. Petit à petit, l’unique tribune en bois ancien et béton décrépi du stade du roi Pierre Ier devient le temple du bon goût en matière d’extrême droite radicale où les croix celtiques, les drapeaux confédérés et l’iconographie nostalgique du 3e Reich côtoient la bâche d’un des sous-groupes des UF87, Odred 18 (combat 18, 18 comme les initiales AH d’Hitler). Autant dire que ce n’est pas là qu’on trouvera le plus de socio-démocrates.


Ce mélange d’extrémisme politique assumé et de patriotisme local face aux deux montres que sont l’Étoile rouge et le Partizan fait des UF87 un groupe qui, s’il ne dépasse pas les quelques centaines au plus fort de sa puissance, est connu et reconnu par-delà les frontières de la Serbie, non sans laisser traîner quelques cadavres derrière lui depuis vingt ans, qu’ils viennent de chez eux ou du camp d’en face. Signe que le groupe pèse, ce sont des tags bleu azur que l’on retrouve en très grande majorité dans le quartier de Banjica, contrairement à tout le reste de Belgrade qui, du centre historique à Bežanicka Kosa, est recouvert d’inscriptions à la bombe rouge ou noire, marquage de territoire des fans de l’Étoile rouge ou du Partizan à la fois lié au football et au contrôle des quartiers pour le trafic de drogue. Seule Zemun, en banlieue de Belgrade et à l’identité locale forte, connaît un phénomène similaire avec ses tags verts et ses dizaines de Taurunum Boys.

Un motif de rapprochement ? Que nenni. La devise des UF87 résume assez bien le programme : « seuls contre tous » , forgé dans les bastons, souvent en infériorité numérique contre Delije de l’Étoile rouge et Grobari du Partizan, sans oublier la police, bien entendu, avec lesquels c’est une longue histoire d’amour. Parmi les épisodes les plus marquants, les émeutes urbaines d’octobre 2010. Pendant tout l’après-midi, des centaines de hooligans, dont les UF87 qui avaient prévenu par banderoles interposées au stade, déferlent dans les rues du centre de Belgrade pour affronter la police. Le motif ? Empêcher la tenue d’une gay pride, déjà annulée l’année précédente juste après la mort du supporter toulousain Brice Taton. Là encore, après des heures de bataille rangée et de gros dégâts, ils remportent la partie, la parade est annulée, et sera ajournée encore trois années.

En dehors des homosexuels, on souhaite finalement la mort de pas mal de monde chez les UF87, entre les Croates, les Albanais, les traitres qui ont livré Karadžić et Mladić au tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie de La Haye, sans oublier les Roms. Parce qu’ils pensaient qu’il était rom, des skinheads de l’UF87 tabassèrent l’acteur Dragan Maksimović en novembre 2000. Celui-ci décèdera de ses blessures quatre mois plus tard. Quant aux Croates, l’une des provocations les plus fameuses du groupe remonte à 2011. Robert Prosinečki est alors l’entraîneur de l’Étoile rouge, une anomalie pour un Croate, qu’il ne doit qu’à son statut d’ancienne gloire du club. Pas pour autant qu’il a fait du bon boulot, mais c’est un autre problème. Au stade Marakana, dans l’espace réservé aux supporters visiteurs, les UF87 commencent par exhiber un drapeau croate qu’ils brûlent, puis une banderole à l’adresse de leurs rivaux d’en face : « Vous voudriez le faire avec nous, mais vous avez Robert avec vous » . Au moins auront-ils mis les rieurs de leur côté cette fois-ci.



Mais que fait l’État ? Pas grand-chose. Les relations entre les supporters les plus haut placés et le pouvoir politique sont de nature transactionnelle. Les premiers font du business, jouent les gros bras pour le second au besoin, en échange de quoi, ils ne se mêlent pas de politique contre le pouvoir. Pas un hasard si comme par magie la gay pride 2014 a pu se tenir sans souci. Ce schéma général concerne les deux grands clubs de Belgrade et moins le FK Rad, mais ça aide à planter le décor. Quant aux UF87, c’est parce qu’ils sont malgré tout trop peu nombreux pour représenter une menace systémique aux yeux de la police qu’ils peuvent continuer tranquillement de mêler idéologie d’extrême droite radicale et patriotisme local. Seuls contre tous.



Écoutez l’épisode 3 de la série « Supporters » , série documentaire Audible Original, qui raconte la passion et la ferveur des tribunes de Belgrade. Par Loïc Tregoures
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom