Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Amical
  2. // France-Allemagne (2-0)

Une victoire anecdotique

La France l'emporte face à l'Allemagne (2-0) vendredi. Au même moment, des attaques ont eu lieu à Paris, et des explosions se sont produites près du Stade de France.

Modififié

France 2-0 Allemagne

Buts : Giroud (45+1e), Gignac (86e) pour la France

Le football paraît dérisoire dans ces instants-là. Pourtant, un match avait bien lieu ce vendredi soir, entre deux adversaires historiques qui ont appris à régler leurs différends sur un terrain de football, et pas ailleurs. Il y a cent ans, Français et Allemands se battaient dans les tranchées de la bataille de Champagne. Un siècle plus tard, c'est sur le bourbier du Stade de France que les deux pays s'affrontent. Les Bleus ont pris leur revanche sur la Nationalmannschaft qui les avait éliminés du Mondial 2014. Il faut dire que les Allemands se présentaient sans leurs meilleurs éléments : Özil, Kroos ou encore Reus manquaient à l'appel de Joachim Löw. À leur place, des seconds couteaux (Gómez, Ginter, Rüdiger), et le capitaine Schweinsteiger au milieu d'un 3-5-2 quelque peu bancal. La France, elle, est évidemment privée de Mathieu Valbuena et Karim Benzema, mais il semble qu'il faille s'y habituer. Didier Deschamps aligne donc un milieu Diarra – Matuidi – Pogba, et titularise Giroud en pointe, avec Griezmann et Martial à ses côtés.

Tout cela est peut-être prometteur, mais la première demi-heure est des plus calmes... Quand deux détonations retentissent dans la nuit de Saint-Denis. À ce moment-là, personne ne se doute qu'un drame est en train de se produire. Côté football, Lassana Diarra commande le milieu de terrain, tandis que les rares attaques de la Nationalmannschaft sont initiées par un Julian Draxler inspiré. En fin de période, le match s'emballe et les occasions s'enchaînent. En l'espace de dix minutes, Müller place une demi-volée au-dessus (33e), avant que Mario Gómez ne trouve le petit filet (37e), puis frappe de peu au-dessus (43e). Pogba, Giroud et Griezmann combinent, avant que le dernier n'écrase sa frappe (40e), puis Giroud centre dans le dos de l'attaquant de l'Atlético Madrid (42e).


Il fallait un Martial pour débloquer la situation. Servi sur une passe longue de Pogba, l'ancien Monégasque efface Rüdiger en puissance, avant d'éliminer Ginter d'une sublime feinte de corps et d'adresser une passe en retrait à Oliver Giroud. L'attaquant d'Arsenal finit du pied gauche pour l'ouverture du score : les deux avants-centres, impliqués directement sur le but, font tout pour chasser le fantôme de Karim Benzema des esprits français... Le match se calme à nouveau après la pause. Alors que les changements allemands se multiplient, Didier Deschamps attend l'heure de jeu pour faire tourner. Un jeune de 19 ans originaire de la Guadeloupe en remplace un autre, puisque Kingsley Coman remplace Anthony Martial et fête sa première sélection. À la 61e, Paul Pogba place une lourde frappe à trente mètres, que Manuel Neuer détourne d'une claquette. Coman, lui, est tout de suite dans le bain, en plaçant des accélérations fructueuses sur le côté gauche. Hatem Ben Arfa fait son retour en équipe de France après trois ans d'absence, à dix minutes de la fin. Et quatre minutes plus tard, les Bleus portent l'estocade. Gignac, lui aussi entré il y a quelques minutes, place une tête puissante sur un centre de Matuidi et double la mise. La France l'emporte, mais ce n'est sans doute pas le plus important ce soir, la fin de match étant éclipsée par la rumeur des tragiques attaques ayant lieu à Paris.

Par Hadrien Mathoux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 24
Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 23 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 22 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 195
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur