Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 57 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // San Francisco

« Une plaque Mbappé, ce n’est pas non plus un tatouage à vie ! »

Claire, une expatriée française à côté de San Francisco (Californie), a fait un petit buzz sur les réseaux sociaux la semaine passée en publiant une photo de ses nouvelles plaques d’immatriculation au nom de KMBAPPE. La Nissan Leaf de la chercheuse en biologie est désormais unique mais le concept, lui, est bien plus répandu outre-Atlantique.


Racontez-nous, comment est-ce possible d’avoir une plaque d’immatriculation Mbappé ?
" Vous faites votre plaque, une recherche sur la Californie est faite par le site pour savoir si le nom demandé est déjà utilisé et si l’appellation est disponible, c’est validé."
Aux États-Unis, ce n’est pas si fou d’avoir une plaque personnalisée. C’est assez simple, il suffit de faire la demande à l’organisme qui gère la partie administrative des automobiles. Ça se fait en ligne, et ça coûte à peine 35 dollars. Vous faites votre plaque, une recherche sur la Californie est faite par le site pour savoir si le nom demandé — en l’occurrence KMBAPPE — est déjà utilisé ou non et si l’appellation est disponible, c’est validé. Ça m’a pris trois minutes ! Mais c’est vraiment un petit truc pour rire. Ce n’est pas non plus un tatouage qu’on garde à vie ! Et c’est renouvelable chaque année, ou non.

On suppose que tous les noms sur les plaques ne sont pas autorisés ?
Non, bien sûr, ils vérifient que ce que vous écrivez ne soit pas un message incitant la haine ou quelque chose comme ça. C’est aussi pour ça qu’il faut expliquer la signification et motiver son choix quand on veut personnaliser son véhicule. Pour Mbappé, j’ai juste dit que c’était un footballeur français et c’est passé !


Et il y a une limite de caractères ?
C’est sept caractères sur le site. Peut-être que moins ça fonctionne aussi, mais pas plus en tout cas.

Du coup, ça aurait été compliqué de mettre Choupo-Moting…
Oui, c’est clair. Mais j’avais pas trop envie d’avoir son nom sur ma voiture non plus (rires)…

Mais quand même, est-ce que ce n’est pas une mauvaise technique qui va vous faire remarquer plus facilement pour les contrôles de police ?
Par la police non, je ne pense pas qu’elle fasse attention à cela. Mais par contre, par des gens, ça peut arriver ! Si j’ai un accrochage dans la rue et que je veux partir en douce, c’est sûr qu’avec une plaque KMBAPPE, je ne vais pas aller bien loin. Heureusement, je vous rassure, ce n’est pas mon style !


Vous en voyez souvent dans la rue ces plaques personnalisées ?
"Après avoir vu ma plaque, j’ai un copain argentin qui a directement fait les siennes au nom de Messi!"
C’est tellement fréquent que je n’y fais même plus attention ! En tant que Française, au début, ça étonne car on n’a pas grandi avec. Mais une fois qu’on est habitué… J’ai un copain argentin et quand il a appris que j’avais commandé les plaques Mbappé, il a directement fait les siennes au nom de Messi. On fera des courses de voitures entre nous (rires).

Et pourquoi tant de passion pour Kylian Mbappé alors ?
Je suis une grande fan de football depuis toute petite, et supportrice du Paris Saint-Germain. Et il se trouve que Mbappé est un joueur assez particulier. Il y a sa qualité de jeu, évidemment, mais ça va au-delà parce que des joueurs très forts, il y en a plein. Mais lui, il est très jeune et j’adore sa personnalité, sa mentalité. On a mangé notre pain noir il y a quelques années avec les Bleus et là, c’est très rafraichissant dans le foot de voir arriver un gamin comme ça. Il est jeune, il dit ses ambitions, sans jamais de langue de bois. Il veut être le meilleur, il le dit haut et fort : point à la ligne. Ça me fascine un peu, ça. Je suis vraiment fière qu’il soit Français, et qu’il joue au PSG. Pourvu qu’il y reste le plus longtemps possible, surtout.



Vous ne trouvez pas que son comportement a quelque peu changé ces derniers temps ?
Non, pas du tout. Il a toujours dit qu’il voulait être le numéro un, mais peut-être que c’est davantage le regard des gens qui a changé sur lui. Ils le prenaient à la rigolade, sûrement, mais maintenant c’est devenu plus sérieux.

Les Américains sont également fascinés par le phénomène Mbappé ou finalement, le foot n’étant pas un sport majeur, ils s’en désintéressent un peu ?
"Le foot masculin n’est vraiment pas beaucoup développé. Le foot féminin l’est davantage, mais ce n’est pas non plus la folie."
Autour de moi, sans savoir si c’est représentatif, je ne connais que très peu d’Américains fans de football. Ici, Mbappé est connu surtout depuis la Coupe du monde, mais là où j’habite, le foot masculin n’est vraiment pas beaucoup développé. Donc je ne sens pas du tout un intérêt démesuré sur ce joueur, loin de là. Le foot féminin l’est, davantage développé, mais ce n’est pas non plus la folie. Par exemple, je suis allée voir la demi-finale de la Coupe du monde féminine avec les États-Unis dans un bar, je suis arrivée simplement une demi-heure avant le coup d’envoi et j’ai eu une table sans aucun problème. Normalement, en France par exemple, ça serait impossible.

Justement, vous arrivez à suivre les matchs du PSG dans de bonnes conditions ?
Avec le décalage horaire de neuf heures, c’est parfois un peu compliqué. J’essaye de faire au mieux. Les matchs de Ligue 1 le week-end, ça va. La Ligue des Champions tombe au moment du repas de midi donc je m’arrange mais sinon, je regarde les coupes nationales en diffusion différée !

Propos recueillis par Arthur Stroebele
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Hier à 18:00 Paul-Georges Ntep débarque à Keyserispor 17 Hier à 17:05 Shaun Wright-Phillips raccroche les crampons 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible