Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Guingamp

Une faim de Germain

Pas forcément parti du bon pied avec l'Olympique de Marseille cette saison et désavoué par une partie du public phocéen, Valère Germain revient encore sur le devant de la scène alors qu'il pouvait sembler un peu égaré. L'histoire de sa vie footballistique, en somme.

Modififié

La mine est déterminée, presque revancharde. Sur son visage, aucun sourire. Comme si Valère Germain, qui vient de décocher une superbe tête dans les filets de Diego Benaglio et d'offrir les trois points à l'Olympique de Marseille à la 91e minute au détriment de Monaco, voulait cacher sa joie et illustrer un éventuel mal-être.

Vidéo

En vérité, il n'en est rien. Si le Français n'a pas célébré sa réalisation de manière trop ostensible en courant dans tous les sens, c'est simplement par respect pour son ennemi du jour (avec qui il a remporté la Ligue 1 en 2017). Et non pas pour répondre à certains supporters phocéens, qui n'hésitent pas à le siffler (en mai dernier par exemple) ou à le critiquer. Encore moins pour riposter aux désirs de « grand attaquant » émanant un temps des dirigeants.

Zéro amertume, une récompense


« On ne cherche pas à fermer quelques bouches, a ainsi assuré le buteur face à la presse après la victoire face au Rocher (3-2). On cherche juste à marquer, être décisif, et faire gagner l'OM. C'est le plus important.  » De retour sur le banc après trois titularisations, Germain ne semblait pas super à l'aise dans ses pompes en ce début de saison. Auteur d'un but contre Toulouse (4-0) lors de la reprise, l'ancien Niçois n'avait pas particulièrement brillé devant Rennes (2-2) et Nîmes (1-3).


Du coup, quelques voix connaissant mal le luron le voyaient déjà prendre un abonnement au siège de remplaçant, laissant à Konstantínos Mítroglou le soin de faire le boulot aux avant-postes. Mais la réalité est tout autre : à chaque fois qu'il paraît en méforme, l'ex-Aiglon remet ses ailes en marche et reprend son envol. Comment ? En gardant confiance en lui et en continuant de bosser sans avoir peur de quoi que ce soit. Et surtout pas de la concurrence d'un Grec, comme il l'a récemment souligné : « On a tous les deux envie de jouer, on est tous les deux frustrés quand on ne joue pas. Mais la concurrence est saine, la concurrence est bonne, et il y a toujours des sourires. C'est le plus important. »

Sacrifice et dévouement


« Le plus important » , puisqu'il rebondit souvent sur ces termes, c'est aussi de savoir se sacrifier pour les siens sans jamais se plaindre. Autrement dit, faire ce qu'on lui demande même si cela ne le met pas en lumière. Et même si cela l'éloigne des cages adverses. « Lorsqu’il est arrivé à l’âge de 15 ans, on me l’a présenté comme un milieu défensif. En fait, je me suis rapidement aperçu que je pouvais le mettre n’importe où sur le terrain, car il comprenait tous les postes. Du coup, je l’ai fait commencer latéral droit, puis il est passé en défense centrale, en numéro six, en relayeur, puis ailier droit, raconte Bruno Irlès, son ancien coach chez les U17 de la Principauté, dans Le Phocéen. Il était clair qu’avec son intelligence de jeu, on pouvait le mettre n’importe où. Tout cela en a fait un footballeur complet, et c’est en 19 ans qu’on l’a mis devant. »


En conférence de presse, Germain ne dit pas autre chose. Pour lui, le collectif prime, l'individuel n'est que servitude et tant pis si cette manière de fonctionner doit lui ôter la reconnaissance qu'il mérite : « Il faut que j’arrive à augmenter mes stats et, surtout, être moins irrégulier. (...) J’ai envie de jouer, de jouer le plus possible. Je ne sais pas comment se passera cette saison, mais s’il faut évoluer arrière gauche, milieu de terrain défensif ou autre, je ne ferme la porte à aucun poste. J’ai envie d’être sur le terrain. Je sais qu’aujourd’hui, le poste où je suis le plus performant, c’est devant. Mais s’il faut dépanner à n’importe quel autre poste, je le ferai avec plaisir. » Et avec dévouement. Ce qui lui permet d'être toujours dans le paysage, quoi qu'il arrive.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La Ligue 1, que ça fait du bien...




Dans cet article


Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 22

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Sala, toujours là