Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Amiens-Lille (2-3)

Une belle Pépé

Auteur d’un triplé face à Amiens qui a permis à Lille de s’imposer, Nicolas Pépé est actuellement co-meilleur buteur et co-meilleur passeur de la Ligue 1. Signe que son début de saison frôle la perfection.

Modififié
Les plus sceptiques, doués pour réduire l’ampleur d'une telle performance, diront que Nicolas Pépé a inscrit deux de ses trois pions de la soirée sur penalty. C’est exact. Mais puisqu'il est question de détails, il faut alors préciser que ces deux pénos ont été provoqués par le frappeur lui-même. Et que le triplé de ce dernier reste donc à applaudir des deux mains.


À Amiens, le Lillois a d’abord pris 45 minutes pour se mettre en jambes, testant les gants de Régis Gurtner sur une frappe enroulée. Puis, il a créé la première différence décisive en obligeant Prince-Désir Gouano à l'accrocher dans la surface à la suite d'un corner. L'attaquant est ensuite passé à la vitesse supérieure en début de seconde période, Bakaye Dibassy concédant lui aussi une faute dans la zone de vérité. Après ses deux coups de pied de réparation réussis, le héros du soir a terminé son chef-d’œuvre à un quart d'heure du terme en ajustant le malheureux portier adverse du bout de la chaussure. Résultat : une victoire (3-2) et une place de dauphin pour les Dogues.

Meilleur buteur... sur une seule jambe


Cette jolie position au classement, le LOSC la doit en grande partie à Pépé. Un mec doué avec ses cannes qui a eu des contacts avec l'Olympique lyonnais dans les dernières heures du mercato estival et qui pointe actuellement tout en haut de la catégorie des meilleurs buteurs du championnat (quatre buts en cinq matchs, autant que Kylian Mbappé et Neymar)... mais aussi de celle des meilleurs passeurs de Ligue 1 (trois assists, comme Ángel Di María). Et partager la tête d'affiche avec des Parisiens qui roulent déjà sur l'Hexagone, c'est tout sauf anodin.



Pour Christophe Galtier, son coach à Lille, le meilleur serait même encore à venir. Car à en croire ses propos, son poulain ne courait que sur une seule jambe sur la pelouse du Stade de la Licorne. « Nicolas Pépé a joué très diminué, il était incertain jusqu'à 17h, a dévoilé le technicien français en conférence de presse. Mais il a été très bon. Il s'est créé et a créé beaucoup de situations. Il a aussi fait preuve de beaucoup de sang-froid sur les deux penaltys. »

Si proche d'un départ, vraiment ?


Les dirigeants nordistes peuvent donc se féliciter. Car si Pépé s'éclate aujourd'hui avec Lille, c'est parce qu'ils ont eu la bonne idée de réfléchir un peu avant d'accepter toutes les offres reçues dans leur boîte à courrier alors que les finances du club n'étaient pas franchement au mieux. Pendant que la Direction nationale du contrôle de gestion miroitait pour valider les contrats des nouvelles recrues et menaçait le club avec une loupe braquée sur les comptes, le LOSC s'est assis sur une trentaine de millions d'euros (proposée notamment par le Borussia Dortmund).


Le champion de France 2011 n'aurait pas refusé la proposition de Lyon ? Le non-transfert du petit Nicolas chez les Gones ne serait dû qu'à une volonté farouche du joueur de rester ? Peut-être. Mais les décideurs n'ont pas non plus insisté lourdement auprès du bonhomme de 23 ans pour le faire partir, ce qui s'est déjà vu par le passé. Et ils n'auront sûrement pas à le regretter.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La Ligue 1, que ça fait du bien...




Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:30 Le but de raccroc d'Habibou 9
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:30 Un quadruplé pour Gignac 25
À lire ensuite
Une faim de Germain