Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // 8es
  3. // Croatie-Espagne (3-5 ap)

Unai Simón, le contrôle désorienté

Passé par tous les états contre la Croatie, ce lundi en 8es de finale à Copenhague (victoire 5-3 après prolongation), le gardien espagnol Unai Simón est devenu le grand bonhomme de la qualification des siens en quarts de finale. Pourtant, le portier de Bilbao avait rendu la tâche bien plus complexe à son équipe en concédant un incroyable but contre son camp en début de match. Mais est-ce bien si surprenant que cela ? Pas vraiment, non.

Modififié
Luis Enrique avait prévenu : lorsque ses attaquants allaient se mettre à retrouver la confiance pour conclure leurs occasions, les buts allaient s’enfiler comme des perles. Résultat ? Depuis le match nul contre la Pologne, l’Espagne a inscrit dix buts en l’espace de 210 minutes et s’affiche comme l’attaque la plus prolifique de la compétition avec onze réalisations en quatre rencontres. Mais au-delà de ce chiffre, la Roja pouvait également compter sur une défense quasi imperméable depuis le début de la compétition avec seulement un but encaissé. Ce lundi à Copenhague, l’assurance défensive espagnole s’est enrayée à la vingtième minute de la rencontre. D’une passe appuyée vers son gardien de but, Pedri ne pensait pas qu’Unai Simón allait complètement manquer son contrôle pour laisser la Croatie ouvrir le score sans avoir frappé une seule fois au but depuis le début de la partie. Simón est l’auteur d’une bourde monumentale, mais à vrai dire, l’homme est plutôt coutumier du fait.

Oyarzabal : « C’est une personne avec une mentalité très tranquille »


En Liga, les défaillances au pied du portier de l’Athletic Club sont connues comme le loup blanc. Pire encore : lors de la saison 2020-2021 de Liga, Simón a commis six boulettes qui ont entraîné un but pour les adversaires des Leones, sans oublier également sa sortie ubuesque contre le Kosovo. Pour un gardien potentiellement titulaire à l’Euro, cela faisait beaucoup. Mais Luis Enrique n’a pas souhaité déloger le Basque de son poste de numéro un malgré un David de Gea plus starifié à Manchester United. Bien lui en a pris puisque au-delà d’avoir des déficiences au moment de contrôler le ballon avec ses pieds, Simón est un véritable mur au moment de repousser les tentatives adverses sur sa ligne de but. Une qualité fortement travaillée à Lezama, le centre de formation de l’Athletic d'où sont sorties les légendes comme Andoni Zubizarreta ou José Angel Iribar, titulaire lors du championnat d’Europe remporté par l’Espagne en 1964. Vainqueur de l’Euro, c’est également une distinction que Simón, 24 ans, souhaite accrocher à son palmarès dès 2021.


Et c’est pour cela que malgré son incroyable manqué en première période, le dernier rempart de l’Espagne a gardé la tête sur les épaules et les muscles bien collés à ses bras et pieds pour stopper les tentatives croates dans des moments clés. Ne nous méprenons pas : c’est notamment grâce aux arrêts face à Gvardiol à 2-1 pour les siens (68e) ou celui devant Kramarić dans la prolongation à 3-3 (96e) que les Espagnols sont parvenus à se qualifier pour les quarts de finale de la compétition. « Unai garde toute notre confiance, confie Mikel Oyarzabal, auteur du cinquième but espagnol dans le Parken Stadium. C’est une personne avec une mentalité très tranquille, mais c’est aussi quelqu’un d’ambitieux. Il nous a offert de belles parades et il s’est montré très solide. » Alors oui, la vidéo de l’erreur de Simón va forcément figurer dans les moments les plus marquants de cet Euro. Mais d’un côté, Lloris n’avait-il pas lui aussi commis une grossière erreur en finale de Coupe du monde 2018 contre cette même Croatie ? Tout le monde connaît la suite.




Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:50 La FA publie un guide afin de réduire le nombre de têtes à l'entraînement 21
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi