Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end prolifique en Europe

Le Barcelone qui démonte Huesca (8-2), Fabio Quagliarella qui claque un but de légende, Sassuolo-Genoa qui offre un match de gala ou encore Karim Benzema qui ne s'arrête plus de marquer. Voilà ce qu'il s'est passé sur la planète football en Europe.

Modififié

L’équipe du week-end : Barcelone


Toujours invaincu en Liga après deux journées, Huesca nouait quelques ambitions avant son déplacement au Camp Nou. Ambitions qui se sont confirmées après trois minutes de jeu et l’ouverture du score de Cucho. Mais ça, c’était avant que le Barça et Lionel Messi entrent en piste pour détruire de manière chirurgicale les espoirs des Azulgranas. Une victoire 8-2 qui permet à Barcelone de prendre la tête de la Liga et à la Pulga d’entrer encore un peu plus dans l’histoire du championnat espagnol en devenant le premier joueur à atteindre les 150 passes décisives au XXIe siècle. Sans compter celle dans les arrêts de jeux lorsque l'Argentin, qui aurait pu claquer un triplé, offre le ballon à Luis Suárez pour qu’il tire le penalty. De son côté, Huesca peut toujours se dire que sa deuxième visite au Camp Nou s’est bien mieux déroulée que la première qui avait vu le Barça lui infliger un violent 8-1 en Coupe du Roi. Le tout sans Lionel Messi sur la pelouse.



Le joueur du week-end : Karim Benzema


Alphonse de Lamartine avait donc tort en écrivant en 1820 dans son poème L’Isolement : « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » . En tout cas, c’est ce que Karim Benzema est en train de prouver au Real Madrid depuis le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus. Auteur d’un nouveau doublé lors de la victoire des Merengues face à Leganés (4-1), l’international français pointe à la première place du classement des buteurs à égalité avec Lionel Messi. Mais, contrairement à l’Argentin, KB9 a, lui, désormais marqué face à toutes les équipes de Liga qu’il a rencontrées. Et dire que Messi pensait avoir le champ libre avec le départ de CR7.



Vous avez raté Sassuolo - Genoa , et vous n’auriez pas dû


Histoire de terminer votre week-end sur une bonne note, vous avez décidé de vous installer devant cet alléchant Marseille-Monaco tout en jetant un œil au non moins prometteur derby de Séville. Erreur, vous auriez dû mettre le canal 8 de beINSports et laisser votre télécommande tranquille pendant 90 minutes d’un succulent Sassuolo-Genoa. Vous auriez pu voir Krzysztof Piątek confirmer qu’il est bien le meilleur buteur actuel de Serie A, Kevin-Prince Boateng marquer un nouveau but et passer tout près d’inscrire un ciseau acrobatique et même un c.s.c. en double contact de Nicolas Spolli. Mais surtout, vous ne vous seriez jamais ennuyé lors d’un match au scénario shakespearien qui a vu Sassuolo perdre 1 à 0, puis mener 5-1, avant de laisser Genoa réduire la marque à deux reprises pour terminer sur un joli 5 buts à 3. Qui a dit que la Serie A était un championnat défensif ?



La déception du week-end : Schalke 04


Deuxième de Bundesliga la saison dernière, Schalke 04 espérait secrètement vivre une année similaire malgré les départs de Thilo Kehrer, Leon Goretka ou encore Max Meyer. Problème, les Knappen manquent cruellement d’efficacité face au but et viennent d’enchaîner face au Hertha Berlin (0-2) une seconde défaite en autant de journées. Alors oui, Matija Nastasić était suspendu après son rouge à Wolfsbourg, oui Daniel Caligiuri a manqué son penalty et oui la blessure de Benjamin Stambouli est préjudiciable, mais cela n’explique pas de prendre un doublé d’Ondrej Duda. Si Schalke espère rattraper le peloton de tête, le club allemand va devoir se réveiller. Et quoi de mieux qu’un déplacement à Mönchengladbach et la réception du Bayern pour remonter au classement ?



La polémique de la machine à café : Le VAR résout-elle vraiment tous les problèmes ?


En débarquant en Ligue 1 cette saison, la VAR semblait plaire à tous les acteurs du championnat de France. Rudi Garcia en tête qui s’enflammait dans Le Phocéen au début du mois d’août : « On aura un football beaucoup plus juste. Il y aura beaucoup plus de calme du côté des coachs et des joueurs parce qu’on sait que les arbitres auront la possibilité de corriger une erreur. » Mais ça, c’était avant ce Saint-Étienne-Amiens lors duquel l’arbitre a refusé d’utiliser la VAR à deux reprises en faveur des Verts. De quoi attiser la colère de Yann M’Vila : « On va en revenir encore à cette fameuse VAR. Peut-être qu’il n’y a pas main, parce qu’elle est collée au corps. Mais je pense qu’il y a réellement faute sur Berić, sur le tacle. Qu’il y ait ou pas faute, qu’il fasse appelle à la VAR tout simplement, il l’a fait pour eux, pourquoi ne le ferait-il pas pour nous ? » Un mot là-dessus, Rudi ?



L’analyse définitive : Watford adore l’été


Quatre matchs, quatre victoires. Non, ceci n’est pas le bilan de Manchester City (trois victoires, un nul), mais bien celui de Watford qui suit la cadence imposée par Liverpool et Chelsea. Pourtant, la réception de Tottenham était censée stopper l’élan des potes d’Étienne Capoue. Que nenni, puisque les Hornets se sont imposés 2 buts à 1 et confirment qu’ils sont en grande forme l’été après leur quatrième place à la même époque la saison dernière. Attention tout de même à ne pas attraper le même coup de froid l’hiver venu, au risque de terminer l’exercice à nouveau dans la deuxième partie de tableau.



Le but du week-end : Fabio Quagliarella


En inscrivant un doublé face au Napoli, le Français Grégoire Defrel aurait pu être le grand bonhomme de la soirée du côté de la Sampdoria. Problème, son coéquipier Fabio Quagliarella est venu rappeler que même à 35 ans, il est toujours capable de marquer des buts sensationnels. Le dernier en date ? Une madjer aérienne qui laisse David Ospina sur les fesses et met le Napoli définitivement K-O (3-0).



La décla du week-end


« Si c'est à refaire, je le referai. » Kylian Mbappé
Kylian Mbappé après son carton rouge à la suite d'une poussette sur Téji Savanier : « Si c'est à refaire, je le referai et je m'excuserai auprès de tous les supporters et de tout le monde, mais je ne peux pas tolérer ce genre de gestes, ça n'a rien à faire sur un terrain de foot. La même faute où il y a intention de jouer le ballon, il n'y a pas de problème, mais il n'avait aucune intention de jouer le ballon, on l'a tous vu. » En dévoilant son talon d’Achille à ses adversaires, Kylian Mbappé pourrait prendre plus d’un rouge dans la saison.



Et sinon...


Alexandre Lacazette a prouvé à Unai Emery qu'il pouvait jouer avec Pierre-Emerick Aubameyang en terminant le match avec une passe décisive pour PEA et le but de la victoire à Cardiff (2-3).

Romelu Lukaku a offert un peu de répit à José Mourinho en claquant un doublé à Burnley (0-2).

Alassane Pléa a ouvert son compteur but en Bundesliga en permettant au Borussia M'gladbach de revenir d'Augsbourg avec le point du match nul (1-1).

Il en est de même pour Jean-Philippe Mateta qui a, lui, inscrit son premier but avec Mayence.

L'Atlético compte déjà cinq longueurs de retard sur le Barça et le Real Madrid après sa défaite face au Celta de Vigo (2-0).

Vinícius Júnior ne devrait pas rester bien longtemps avec la réserve du Real Madrid.


L'Inter a enfin remporté un match en championnat cette saison en s'imposant à Bologne (0-3). Et tout ça sans Mauro Icardi, blessé.

Patrick Cutrone a inventé le Gattuso Time face à la Roma (2-1).

Blaise Matuidi a marqué plus de buts que Cristiano Ronaldo en championnat cette saison.

Walter Benítez est le nouveau cauchemar de l'Olympique lyonnais.

Valère Germain n'est pas du genre à faire des cadeaux à son ex.

Neymar est une vraie pleureuse...


... Qui se venge en faisant pleurer des enfants.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Si avec ça, on ne rentre pas au bureau avec des coups de soleil...




Dans cet article


il y a 6 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 6 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 24 il y a 7 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 27 Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 7