Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end gourmand en Europe

Une grosse surprise en guise d'apéritif avec la défaite du Bayern face à Leverkusen (3-1), une remontée fantastique de Parme face à la Juventus (3-3) pour plat principal et un triplé de vautour d'Agüero face à Arsenal pour achever de se caler le bide : le menu européen du week-end fut aussi savoureux que bien équilibré. Et bon appétit, bien sûr.

Modififié

Le joueur du week-end : Sergio Agüero


Pour rester le roi de la jungle de l'attaque des Citizens, Sergio Agüero a une stratégie bien à lui. À savoir, montrer son museau et ses moustaches de renardeau, au bon endroit, au bon moment. Contre Arsenal, l'Argentin est sorti trois fois des bois pour frapper près des cages de Leno et inscrire un triplé. Flippant d'efficacité et de quoi permettre aux Sky Blues de revenir temporairement à deux unités de Liverpool, alors que les Reds défieront West Ham ce lundi.

Le gros bide du week-end : Bayern Munich


Un petit rembobinage de bandes. Voilà ce qui a suffi pour déstabiliser le Bayern face à Leverkusen samedi après-midi. Alors que les Munichois mènent 0-1 à la suite de l'ouverture du score de Goretzka, Lewandowski pense emballer l'affaire d'un joli extérieur du pied dans la surface. Un bonbon finalement refusé pour un hors-jeu microscopique, après consultation de la VAR. Moralité ? Leverkusen prend confiance, marque un coup franc sublime grâce à Bailey, avant de prendre l'avantage par Volland. Puis d’achever les Munichois grâce à un ultime pion d'Alario, accordé après consultation de la VAR, encore une fois. Saloperie de bouton replay.

La déclaration du week-end : Terry Gibson


« Je vous emmène directement à la 80e minute du match Tottenham-Newcastle : Llorente sort du banc, les Spurs commencent à balancer dans la surface parce qu'il n'y a plus beaucoup de temps et Son la met au fond pour une victoire 1-0. » La prédiction est de Terry Gibson, un ancien attaquant des Spurs, qui pronostiquait le résultat du match Tottenham-Newcastle ce samedi sur Twitter. Résultat ? Entré en jeu, Fernando Llorente gagne son duel aérien à la 83e minute et remet de la poitrine pour Son, qui trompe Dubravka d'une frappe pure. Score final : 1-0. Bah quoi ?

Vous avez raté Juventus-Parme (et vous n'auriez pas dû)


19 heures 30, 2 février. Les options qui s'offrent à vous ce samedi soir se bousculent dans votre petite tête : aller à la pendaison de crémaillère de votre pote Jean-Claude, histoire d'imbiber d'alcool une semaine jusqu'ici parfaitement monastique, poser votre fessier sur le fauteuil d'une salle de cinéma pour mater le dernier Clint Eastwood ou alors regarder Juventus-Parme, un match qui semble à peu près aussi vide de suspense qu'un thriller avec Clovis Cornillac dans le rôle titre. Évidemment, vous avez préféré faire autre chose qu’abîmer vos paupières devant une telle affiche. Une fausse bonne idée : alors que la Juve menait trois buts à un à la 66e minute, notamment grâce à un doublé de Ronaldo, elle a encaissé deux pions de Gervinho, le dernier à la 93e minute après une succession de bévues dans sa surface. Pas de pot pour vous, vous avez tout raté. En plus, il n'avait vraiment rien de grandiose, ce dernier Eastwood.

Le but du week-end : Roberto Rosales


À l'école des frappes enroulées, Roberto Rosales aurait sans doute fini major de promo. L'arrière droit vénézuélien a marqué le but égalisateur de l'Espanyol face à Villarreal (2-2) ce dimanche, d'un sublime tir courbé. Et du gauche s'il vous plaît, histoire d'épicer encore un peu plus l'exercice.

Et sinon


Mené deux à zéro par Valence, notamment à la suite d'un pion de Kevin Gameiro, Barcelone a limité la casse grâce à Messi (score final: 2-2), qui a encore marché sur l'eau pour montrer la voie à ses fidèles sujets. L'Argentin a transformé un penalty, avant de crucifier Neto d'une frappe merveilleusement placée.


Tube de l'année en Serie A grâce à son attaque de feu portée par Fabio Quagliarella, la Samp n'a pourtant pas fait beaucoup de bruit au San Paolo, étouffée par la symphonie jouée par l'orchestre napolitain. Les Azzurri ont dominé les Génois avec autorité, grâce à trois flèches de Milik, Insigne et Verdi sur penalty.


Naples toujours, Marek Hamšík est annoncé partant pour la Chine, du côté du Dalian Yifang. Oui, vous avez le droit de verser une petite larme.


La Real Sociedad a croqué Bilbao lors du derby basque, notamment grâce à un énorme caramel de Willian José. C'est bon, c'est fin, ça se mange sans faim.

Vidéo

Gianluigi Donnarumma a passé son dimanche soir à sauver les miches du Milan face à la Roma. Résultat : les Lombards ont gratté un nul plutôt bien payé à l'Olimpico.

Gonzalo Higuaín a planté ses deux premiers pions avec Chelsea, au sein d'un match où les Blues ont dépiauté cinq buts à rien Huddersfield.

Malgré des occasions en pagaille, Dortmund a concédé le nul face à l'Eintracht Francfort (1-1). Mais la Buli peut continuer de voir la vie en jaune : les Borussen gardent encore sept points d'avance sur Mönchengladbach et le Bayern au classement.



Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 20:04 Prolongation : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 15:48 Euro Millions : 164 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi