Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end épique en Europe

Duván Zapata plante un quadruplé et devient co-meilleur buteur de Serie A, Arsenal montre qu'il ne sait pas gober que des poids plumes en mettant Chelsea au pas ou encore Fiorentina-Sampdoria (3-3) et Wolverhampton-Leicester (4-3) en guise de dingueries du week-end : l'Europe du football a choisi ses héros et ils sont avant tout à chercher du côté de l'Italie ou de l'Angleterre.

Modififié

L'équipe du week-end : Arsenal


Ces derniers temps, la terre entière a truffé la tête des Gunners des clichés habituels les concernant, en leur expliquant qu'ils étaient foutrement incapables de battre une grosse équipe de Premier League. Face à Chelsea ce samedi, Alexandre Lacazette a donc décidé d'envoyer un énorme cachou sous la barre de Kepa, histoire de faire taire les mauvaises langues.


Laurent Koscielny, plus fantasque, a choisi l'épaule droite pour planter à son tour et sceller la victoire des siens. Une petite bizarrerie dont s’accommodera sans doute Unai Emery. Ses poulains, cinquièmes, ne sont plus qu'à trois petits points des Blues au classement.


Le joueur du week-end : Duván Zapata


Pendant que l'Italie du football se gargarisait des exploits de Fabio Quagliarella – 35 ans et toujours fringuant – et de ceux de Cristiano Ronaldo, tout le monde avait un peu oublié celui qui est désormais co-meilleur buteur de la Botte avec l'Italien et le Portugais. Son nom ? Duván Zapata.


Un type qui a planté treize banderilles lors de ses sept derniers matchs de championnat avec l'Atalanta. Dont un quadruplé ce week-end face à Frosinone. Le Colombien, quatorze pions au compteur, a déjà battu son record de buts sur une saison de Serie A. Record qui datait de la saison dernière, lorsqu'il évoluait à la Sampdoria (onze réalisations). Vorace.


Le gros bide du week-end : Inter


Condamnée à jouer à huis clos face à Sassuolo – sanction prononcée à la suite des insultes racistes dont a été victime Kalidou Koulibaly –, l'Inter a eu la bonne idée d'inviter gracieusement 10 000 enfants et adolescents pour encourager leur équipe à Giuseppe Meazza. Une récréation en trompe-l’œil. Les bambini ont dû assister à un 0-0 à peine plus enthousiasmant qu'un vulgaire cours de géométrie. Saleté de rectangle vert.


La déclaration du week-end : José Mourinho


Même quand il est au chomdu, le Mou trouve toujours le moyen de faire parler de lui. Pas étonnant, pour un type qui semble avoir suffisamment d'histoires en stock pour ringardiser le Père Castor. Le Portugais a ainsi balancé une croustillante anecdote sur beIN Sports ce dimanche. Un fait qui remonte à 2005. À l'époque, Chelsea et le Bayern s'affrontent en quarts de finale de C1 et l'entraîneur des Blues est suspendu.


Qu'importe, ce dernier souhaite absolument effectuer une causerie auprès de ses joueurs et confie y être parvenu grâce à une combine bien à lui : « Je suis allé dans le vestiaire en pleine journée, dès midi, alors que le match avait lieu sept heures plus tard. Au début, personne ne m'a vu. Le problème, c'était pour sortir des vestiaires sans me faire repérer. L’intendant m’a alors mis dans le panier à linge et il l’a entrouvert pour que je puisse respirer. Mais quand il l’a sorti du vestiaire, les officiels de l’UEFA le suivaient et voulaient me trouver ! Il a donc fermé complètement le panier et je ne pouvais plus respirer ! Quand il l'a ouvert à nouveau, j'étais en train de mourir. »


Vous avez raté... Wolverhampton-Leicester (4-3) (et vous n'auriez pas dû)


Un bon grand n'importe quoi à l'anglaise comme on aime. Des défenses en pudding, du kick and rush décomplexé et un match au rythme plus énervé qu'un morceau des Sex Pistols. Cerise sur le gâteau, alors que le score était de trois partout, Diogo Jota a eu la délicatesse de planter un ultime pion juste avant l'heure du thé, qui offrait ainsi une victoire épique aux Wolves dans le temps additionnel.


Le but du week-end : Casemiro


Casimir, la mascotte de L'Île aux enfants, est un dinosaure bipède, célèbre pour être un chic type, un vrai. Sur un terrain, Casemiro, lui, galope comme un vélociraptor, mais n'est pas spécialement réputé pour ses démonstrations de gentillesse envers les portiers adverses. Nouvelle illustration ce samedi, quand le milieu madrilène a exécuté sur la place publique Tomáš Vaclík et lancé le succès des siens face au FC Séville (2-0).



Et sinon...


Déjà remplaçant face à la Juve en Supercoupe d'Italie mercredi dernier, Gonzalo Higuaín ne sera pas dans le groupe du Milan face au Genoa ce lundi. Pipita ne devrait décidément pas tarder à filer à l'anglaise.


En séchant Leipzig un but à zéro grâce à une praline de Witsel, Dortmund n'a pas lâché de terrain au Bayern, qui reste à six unités des Borussen.



Liverpool a dominé Crystal Palace (4-3), un match durant lequel Mohamed Salah a chatouillé deux fois les filets adverses. Le voilà désormais à cinquante buts en Premier League. En même pas deux saisons, dont une où il a quasi invariablement joué sur l'aile. Crazy Mo.


Autre dinguerie, le match entre la Fiorentina et la Sampdoria qui s'est conclu par un trois partout assez fou. Luis Muriel, prêté par Séville aux Toscans lors du mercato hivernal et surtout ancien joueur de la Samp, a notamment inscrit un doublé. Dont cette merveille-là. L'amour vache a encore frappé.



Alassane Pléa est décidément bien dans ses petits chaussons en Bundesliga. L'ancien Niçois a planté pour la dixième fois de la saison face à Leverkusen (0-1). Un but synonyme de succès pour les siens, actuellement troisièmes du championnat allemand.


Un dernier coup franc pour la route : celui de Robin van Persie avec Feyenoord. Comme au bon vieux temps, avec quelques cheveux gris en plus.



Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un week-end aussi plaisant que le nombre de buts inscrits en L1




Dans cet article


Hier à 15:48 Euro Millions : 164 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi
Hier à 14:57 Odense vous souhaite une joyeuse Saint-Valentin 18 Hier à 14:42 Le lob de fou furieux d'Óscar Cardozo en Libertadores 33 PUTACLIC! L'émouvant quintuplé d'André-Pierre Gignac 81 Hier à 12:31 Des maillots en hommage à Gordon Banks bientôt portés par les gardiens de Premier League ? 5
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
L'équipe type du week-end