Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 83 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end de super-héros en Europe

Une machine du Bayern Munich qui tourne à plein régime, un Raheem Sterling en feu contre Watford, un but pas comme les autres, la Juventus et l’Atlético de Madrid qui s’envoient des messages interposés avant leur affrontement dans la semaine... Il y avait de quoi faire ce week-end.

Modififié

L’équipe du week-end : le Bayern Munich


Le carton du week-end, c’est pour la bande de Niko Kovač. Nouveau leaders de Bundesliga à la différence de buts, les Bavarois n’ont vraiment pas fait dans le détail lors de la réception du WfL Wolfsburg à l’Allianz Arena. C’est d’abord Serge Gnabry qui ouvre le score de près sur un centre de Thomas Müller (1-0, 34e). Puis dans la foulée vient le tour de Robert Lewandowski, désormais unique meilleur buteur étranger de l’histoire de la Bundesliga avec 196 réalisations dans sa carrière (2-0, 37e). Fin du spectacle ? Loin de là, puisque James Rodríguez enroule une frappe pour déjà clore le suspense (3-0, 52e). La suite, c’est une démonstration de force de la part des champions en titre, avec des nouveaux buts de Thomas Müller (4-0, 76e), Joshua Kimmich (5-0, 82e) et à nouveau Lewandowski (6-0, 85e), tous servis par l’éternel Franck Ribéry. Au cas où Liverpool n’était pas au courant, le Bayern est prêt à accueillir le vice-champion d’Europe avec le moteur rugissant.



Le joueur du week-end : Raheem Sterling


Il est souvent victime de l’étiquette du poulet sans tête, incapable d’être décisif dans un vrai match à enjeu. Mais les critiques, Raheem Sterling semble ne pas y faire attention, et cela lui permet d’être décisif pour son équipe, comme ce week-end à l’Etihad Stadium contre Watford. Sans parvenir à trouver la faille en première période, les Citizens remercient leur ailier anglais, auteur de l’ouverture du score – malgré un hors-jeu de position évident – (1-0, 46e), du but du break (2-0, 51e), puis d’un autre caramel grâce à ses talents de slalomeur dans la défense des Hornets (3-0, 59e). Et voilà un joli triplé qui lui permet de repartir avec le ballon du match. Et ce n’est pas Gerard Deulofeu, buteur pour l’honneur des visiteurs (3-1, 67e), qui viendra lui gâcher son plaisir.



Vous avez raté FC Séville-Real Sociedad et vous n’auriez pas dû


C’est ce que l’on peut appeler une deuxième période de folie. Dans l’antre du Sánchez-Pizjuán, le FC Séville avait bien démarré la rencontre avec un but d’une tête de Pablo Sarabia (1-0, 25e), très vite imité par Mikel Oyarzabal histoire de mettre tout le monde à égalité à la pause (1-1, 28e). Au retour des vestiaires, Wissam Ben Yedder va alors passer en mode mitraillette avec pas moins de trois buts inscrits en seulement treize minutes (48e, 58e, 61e). Complètement déboussolée, la Real encaisse un cinquième but d’Oyarzabal, cette fois-ci contre son camp (5-1, 69e). Mais le buteur des Txuri-Urdin va réparer son erreur à la suite d’un penalty obtenu pour une main dans la surface de Gabriel Mercado (5-2, 77e). Sixième, le FC Séville fond sur le Deportivo Alavés et pourrait bien terminer son championnat façon TGV. Surtout si WBY continue de planter à une vitesse folle : déjà 26 buts en 42 matchs toutes compétitions confondues en 2018-2019...




La déception du week-end : Chelsea


Il y avait vraiment une meilleure manière de fêter ses 114 ans d’histoire. À Stamford Bridge, Chelsea avait la possibilité de passer provisoirement devant Arsenal, prêt à affronter Manchester United. En fin de compte, Arsenal s’est imposé et Chelsea s’est retrouvé bien embêté contre Wolverhampton. Longtemps mené au score à la suite d'un contre éclair des Loups conclu par Raúl Jímenez (0-1, 55e), les Blues peuvent remercier leur dynamiteur Eden Hazard d’avoir offert le point du match nul grâce à une frappe tonitruante dans les arrêts de jeu (1-1, 92e). Mais le résultat des courses est là : Chelsea n’est passé ni devant United, ni devant Arsenal. Et c’est bien dommage...



La déclaration du week-end : Luis Enrique


« Messi ? Nous sommes en train de parler d’un génie, nous sommes en train de parler de Matrix, comme lorsque l’image ralentit soudainement et que vous pouvez faire tout ce que vous voulez. C’est ce que fait Messi. » Le Néo argentin ne s’est d’ailleurs pas fait prier pour aller dans le sens du compliment adressé par son ancien entraîneur sur Catalunya Radio ce week-end. Un penalty inscrit tout en douceur pour prendre le gardien du Rayo Vallecano à contre-pied, et le Barça enchaîne une quatrième victoire consécutive en Liga (3-1). Facile comme Messi.



Le but du week-end : Jack Grealish


L’histoire va faire le tour de l’Angleterre. Lâchement agressé par un spectateur dans le derby qui opposait Aston Villa à Birmingham City, le numéro 10 des Villans s’est offert l’unique but de la partie d’une frappe croisée (0-1). La meilleure des réponses à la violence gratuite.




Et sinon ?


AS et Marca sont unanimes : une procédure disciplinaire est ouverte à l’encontre d’Isco à la suite de son refus d’intégrer le bus madrilène après l’annonce de sa non-convocation pour le match contre l’Ajax Amsterdam. L’international espagnol pourrait bien ne plus rejouer de la saison... Des intéressés pour un nouveau point de chute ?

Voir un Parisien heureux ce week-end, c’était possible. En prêt au Betis depuis janvier dernier, Jesé Rodríguez a débloqué son compteur pour offrir la victoire aux Verdiblancos sur la pelouse du Celta de Vigo (0-1). Une joie interrompue par l’usage de la VAR... pour rien, donc.


La Juve boit Udinese et la Serie A : dix-huit points d’avance sur son dauphin Naples grâce à une victoire pleine de maîtrise (4-1), la vingt-quatrième en vingt-sept journées.


L’Atlético de Madrid ne veut pas lâcher les baskets du Barça en Liga. Une victoire à la sauce Diego Simeone grâce à un but de Saúl Ñíguez (1-0) et des retrouvailles avec la Juve qui s’annoncent passionnantes.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 14:01 EuroMillions : 114 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi 2
Hier à 18:19 La World Leagues Forum crée un comité pour lutter contre le racisme 3
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end