Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end de révolte en Europe

Manchester City s'est viandé à Norwich (3-2), la Real Sociedad a baffé l'Atlético (2-0) quand le Bayern a dû serrer les pattes pour ne pas tomber face à Leipzig (1-1), tout comme la Juve contre la Fiorentina (0-0) : de nombreux gros thons du football européen ont pataugé ce week-end et les plus petits poissons qui les accompagnent ne se sont pas gênés pour emprunter des courants ascendants.

Modififié

L’équipe du week-end : Borussia Dortmund


Ou comment transformer un Topspiel en une taupinière. Chevillés au top 5 de la Bundesliga avant la rencontre, le Borussia comme Leverkusen avaient un compte à régler, avant de lancer tous les deux leur campagne de C1 mardi et mercredi prochains. Le problème, c'est que les Borussen ont aplati façon schnitzel les joueurs du Bayer dès la demi-heure de jeu, avec l'ouverture du score d'Alcácer, superbement servi par Hakimi. La suite, c'est Marco Reus qui plante un doublé, et Raphaël Guerreiro qui participe au massacre en signant un but plein d'opportunisme. Une victoire de premier de la classe (4-0), qui démontre une fois de plus que les tocards qui méprisaient les Poufsouffle dans Harry Potter n'ont rien compris à la vie : le jaune et noir, c'est cool et sexy.




Le joueur du week-end : Donyell Malen


Ce samedi, le PSV a démembré le Vitesse Arnhem 5 buts à 0. Le moment choisi par ton pote néerlandais Dirk, celui que tu as rencontré dans un bar bourré à Nijmegen en 2010, pour te passer son coup de fil annuel, censé te démontrer que l'Eredivisie est un championnat beaucoup plus swag que la Ligue 1. Un match qui vaut le coup d’œil avant tout pour le quintuplé de Donyell Malen, un gamin de 20 ans, joker de luxe la saison dernière au PSV et désormais bien parti pour casser la baraque cette saison. Pour y parvenir, le wonderkid a planté un pion du droit, deux de la caboche, et enfin deux penaltys. C'est pas mal, mais toi, tu préfères quand même la France et tu es vite revenu à cette compilation des buts de Jimmy Briand sur Youtube. Une merveille du web 2.0 que tu ressors des tréfonds de l'internet, quand tu sais que ton samedi après-midi se résumera à glander sur ton canapé.



Le gros bide du week-end : Manchester City


L'ogre du football anglais, qui restait sur neuf mois d'invincibilité en Premier League, s'est complètement ramassé à Carrow Road. Ça la fout mal, mais Kenny McLean a planté un coup de crâne entre Sterling et Rodri, Cantwell a doublé la mise en contre et Pukki a fini le travail peu après la pause. Dans le même temps, les Skyblues n'ont trouvé la faille que deux fois, par Agüero et Rodri (score final : 3-2). Voilà déjà les Citizens à cinq points de Liverpool au classement, les Reds s'étant imposés face à Newcastle ce samedi. Vexant pour les poulains de Guardiola, qui se sont fait gober tout cru par des Canaries que personne n'attendait à ce niveau-là. Quand on vous disait que le jaune était la couleur des gens cool.


Le but du week-end : Duvan Zapata


Résumons. Pas d'élan, un angle de tir réduit, trois défenseurs prêts à vous agripper le short et 40 secondes pour marquer : voilà tous les obstacles qui se dressaient sur la route de Duvan Zapata à la 94e minute de ce Genoa-Atalanta, où le score était encore à un partout. Autant de contrariétés que le Colombien a soudainement réduit en miettes, en envoyant un cachou d'une puissance prodigieuse direction la lulu du Griffon, permettant ainsi aux siens de l'emporter sur le gong. Y a pas à dire, parfois, c'est beau la violence.




Vous avez raté Brescia-Bologne et vous n'auriez pas dû


Ce dimanche après-midi, il y avait deux façons de tuer le temps. Les amoureux de la culture française ont somnolé devant Nantes-Reims, avec une Kronenbourg à moitié entamée dans les pattes. Les italophiles, eux, ont regardé Brescia-Bologne en sirotant une Nastro Azzurro, mus par l'impression qu'un match où Sandro Tonali, le soi-disant nouveau Pirlo, affrontait Rodrigo Palacio et Gary Medel ne pouvait qu'accoucher d'un spectacle de qualité. Bien leur en a pris. Alors que Brescia menait trois buts à un à la pause, notamment grâce à un doublé d'Alfredo Donnarumma (aucun lien de parenté avec son homonyme milanais), les Rossoblù ont complètement renversé la table en seconde période, pour finalement l'emporter 4 à 3. Taré, un peu comme le début de saison de Bologne, qui, avec deux victoires et un nul dans sa besace, trône actuellement au second rang de la Serie A.



Et sinon...


Séville a croqué Alavés un petit but à zéro, grâce à un maître coup franc de Joan Jordán. Tout continue de planer pour les Andalous, actuels leaders de Liga, avec 10 points en quatre journées.

Le Barça a zigouillé Valence 5 à 2, une rencontre qui porte la marque d'Ansu Fati. L'adolescent de 16 piges, titularisé par Valverde en l'absence de Messi, a foutu un bordel monstre dans l'arrière-garde des Chés et a même inscrit son premier but au Camp Nou, d'une frappe en première intention savamment placée. Ça promet pour la suite.


Dans le dur en Premier League depuis le début de la saison, Chelsea s'en est une fois de plus remis à Tammy Abraham, auteur d'un triplé en vingt minutes face à Wolverhampton. Résultat : les Londoniens ont dégommé les Wolves 5 a 2. L'attaquant des Blues, lui, figure tout en haut du classement des buteurs du championnat anglais, avec déjà 7 réalisations à son tableau de chasse.


Le Bayern a calé à Leipzig (1-1). La faute notamment à Lucas Hernandez, qui a apparemment trouvé que cisailler Poulsen dans la surface ressemblait à une bonne idée. Bah non. Forsberg a transformé le penalty qui a suivi, permettant ainsi aux siens de conserver leur statut de leader de Bundesliga, après 4 journées.



La Juve n'a pas pu faire mieux que zéro-zéro face à la Fiorentina à l'Artemio-Franchi, un match qui a accouché de 90 minutes de déprime footballistique, pour tout tifoso normalement constitué. Maurizio Sarri a encore du boulot devant lui.


L'Atlético de Madrid s'est empalé sur la Real Sociedad (2-0), alors que Martin Ødegaard, auteur du premier pion des siens, a manifestement envie qu'on arrête de l'appeler petit bonhomme, pour enfin lui donner du Monsieur.


L'Inter a assuré le minimum face à l'Udinese (1-0). Un match ou Stefano Sensi, du haut de son mètre 68, a prouvé qu'on pouvait à la fois avoir une taille de microbe et sauter comme une puce. L'Italien, meilleur milieu nerazzurro de ce début de saison, a débloqué la partie d'un coup de crâne que n'aurait pas renié la montagne Romelu Lukaku.


  • Pour son premier match avec le club néerlandais de PEC Zwolle face au RKC Waalwijk, l'attaquant iranien Reza Ghoochannejhad est entré en jeu à la 58e minute, à la place d'un certain Dennis Johnsen. Puis, il a planté 4 pions consécutifs, entre la 60e et la 88e minute. Zwolle, mené 2 buts 1 à l'heure de jeu, l'a finalement emporté 6 buts à 2. Parfois, c'est quand même vachement chouette le football.



    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ce n'était pas un week-end à mettre un fraudeur fiscal dehors. Quoique...




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom

    Hier à 16:30 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 1 Hier à 15:44 QSI dans la short list pour racheter Leeds 61
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 10:12 Offre spéciale : abonne-toi à SO FOOT à partir de 13 euros ! 1