Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 30 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end de gros bonnets en Europe

Ramy Bensebaini ne laisse aucune place sur la feuille de match, pas plus que Leo Messi et Rouwen Hennings au tableau d'affichage. Et sinon, tout roule pour Liverpool, le Bayern et Leicester.

La gâchette du week-end : Rouwen Hennings

À 32 ans, l'avant-centre allemand est au top de sa forme. C'est simple : sur la pelouse de Schalke, chaque fois que les Königsblauen trouvaient les ficelles, Hennings répondait au tableau d'affichage. Première conséquence : les deux formations se sont quittées à trois partout. Deuxième conséquence : avec ses 7 pions sur ses 6 dernières sorties en Buli, il affiche 9 unités à l'issue de cette 11e journée, lui qui n'a jamais dépassé les 13 dans l'élite allemande. Ça roule pour Rouwen.



Le match du week-end : Liverpool-City

Neuf points : c'est l'avance que les Reds ont désormais sur l'escouade de Pep Guardiola à l'issue de ce week-end et de ce choc au sommet. Les hommes de Klopp ont déroulé à Anfield (3-1), s'en remettant à un Fabinho au sommet de son art (6e), un Moh Salah magnifiquement servi par Andrew Robertson (13e) et un Sadio Mané caché au second poteau (51e). Bernardo Silva a bien tenté de sonner la révolte (78e), Trent Alexander-Arnold a parfois eu la main baladeuse, mais rien n'y a fait : Liverpool s'envole. Bon, il reste 26 journées, et on connaît la capacité de la Premier League à bouleverser nos certitudes.



Le réveil du week-end : le Bayern

Une crise au Bayern ? Où ça ? Avec l'adjoint Hans-Dieter Flick sur le banc à la suite du départ de Niko Kovač, le Rekordmeister a roulé sur son rival du BvB grâce à un doublé de Robert Lewandowski (qui a marqué lors de chacun de ses 15 matchs de Buli et Ligue des champions cette saison), un pion de Serge Gnabry et un CSC de l'ancien de la maison Mats Hummels : le trône reste à quatre points, mais ça fait du bien. Pas besoin d'Arsène Wenger, alors ?



La victime de Messi du week-end : le Celta

Les cordes vocales d'Omar da Fonseca ont encore passé un sale week-end, et la Pulga n'y est pas étrangère. Le Celta de Vigo passait à la casserole du Camp Nou (4-1 score final), et le capitaine des Blaugrana s'en est occupé personnellement. Le penalty transformé à la suite d'une faute de main de Joseph Aidoo dans la surface (23e) n'était qu'un avant-goût de ce qui se passerait ensuite : deux coups francs juste avant et juste après les vestiaires téléguidés dans la lucarne du pauvre Ruben Blanco (45e+1 et 48e). Ça semble si simple.



Le joueur du week-end : Ramy Bensebaini

Pour la réception du Werder, il avait décidé que ce serait sa journée. Ça a commencé par un but, son premier en Allemagne, d'un coup de casque opportun pour ouvrir le score en faveur de Gladbach. Ça a continué avec un penalty concédé, heureusement non converti par le Néerlandais Davy Klaassen. Puis ça s'est conclu par une expulsion pour un second carton jaune, en toute fin de partie. Le plus beau ? Les Fohlen se sont tout de même imposés et restent solides leaders avec un matelas de quatre unités.



L'équipe du week-end : Leicester

Manchester United (1-0) et Liverpool (2-1). Voilà les deux seules formations du Royaume qui ont réussi à prendre trois points face au Leicester de Brendan Rodgers cette saison. Après cinq succès sur les six derniers matchs des Foxes, c'est Arsenal qui se présentait au King Power Stadium. Le rachat des Gunners attendra, les potes de Youri Tielemans n'ont pas de temps à perdre : Jamie Vardy et James Maddison ont fait plier les Londoniens dans les 25 dernières minutes et le champion d'Angleterre 2016 se place solidement devant un Chelsea bouillant (sixième succès de rang, face à Palace 2-0) et City, au classement.



Le but du week-end : Radja Nainggolan

C'était festival à Cagliari dimanche face à la Fio (5-2). Le Ninja a évidemment participé à la fête, avec la puissance de frappe qui le caractérise.



Et sinon ?


Toujours aussi surprenant, Sheffield a tenu en échec Tottenham à Londres (1-1)


Burnley a cogné West Ham (3-0).

Encore un doublé pour Benzema et une branlée collée à Eibar (0-4).

L'Atléti a retourné l'Espanyol (3-1).

Leipzig a encore offert un festival offensif sur la pelouse du Hertha (2-4).

Et c'est sur le même score que la Lazio a dominé Lecce (4-2).

Un doublé de Belotti sur penalty et un autre de Berenguer ont assumé Brescia (0-4).

Pendant que Naples continuait de patauger face au Genoa (0-0), Nicolò Barella offrait la victoire à l'Inter de bien belle manière contre le Hellas (2-1).



Par Jérémie Baron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
À lire ensuite
L'équipe type du week-end