Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

Un week-end d'artistes en Europe

Ce week-end, le foot européen a accouché d'un drôle de tableau composite. Avec un peu d'art absurde, à l'image de la cagade, puis la blessure d'un Hugo Lloris décidément pas aidé par Madame la chance à Brighton. Mais aussi quelques gouaches élégantes, comme cette volée splendide qu'Axel Witsel a inscrite face à Fribourg, ou cette sublime frappe croisée que Paulo Dybala a plantée dans les filets de l'Inter. Quant aux amateurs d'acrobaties et de jongles en tous genres, ils ont pu se régaler avec un pion inscrit par Christopher Nkunku qui a terrassé tout en souplesse la défense de Leverkusen et permis à Leipzig d'obtenir un nul mérité à la BayArena.

Modififié

L'équipe du week-end : Juventus


Si la Serie A était un film, ce serait sans doute Un jour sans fin. L'Inter d'Antonio Conte a beau proposer un football autrement plus électrisant que ce que les Nerazzurri ont pu démontrer ces précédentes années en championnat, la Juventus a quand même fait comme d'habitude ce dimanche. À savoir, battre les Interisti deux buts à un, grâce à une élégante frappe coup de pied de Dybala et un but de serial killer de Gonzalo Higuaín dans la surface en fin de match. Et voilà la Vieille dame qui reprend aux Lombards le leadership de la Serie A. Saloperie de sensation de déjà-vu.



Le joueur du week-end : Sargis Adamyan


En 2015, le Guardian s'était mis en en tête de répertorier les dix personnalités les plus célèbres issues de la diaspora arménienne. Un classement éclectique, où on retrouvait entre autres Cher, Andre Agassi, Charles Aznavour et Kim Kardashian.


L'international arménien Sargis Adamyan n'en est pas encore là, mais nul doute que sa notoriété a considérablement explosé ce week-end, puisque l'attaquant d'Hoffenheim a planté un doublé face au Bayern Munich et a permis aux siens de l'emporter à l'Allianz Arena (1-2). La première défaite de la saison pour les Bavarois, qui abandonnent aussi le leadership de la Bundesliga au Borussia Mönchengladbach.

Le gros bide du week-end : Tottenham


Il faut croire que certains poncifs ont la vie dure. On nous l'a dit et répété, en conférence de presse d'après-match : « Dans le football, tout va très vite. » Une maxime qui entre en parfaite résonance avec ce qu'est en train de vivre Tottenham : s'ils ont flirté avec le sublime la saison dernière en atteignant la finale de la C1, les Spurs ont comme la tête dans le caniveau depuis le début de la semaine. Après s’être fait démembrer par le Bayern Munich mardi dernier (2-7), les Londoniens ont été balayés par Brighton samedi (3-0). Un match notamment marqué par une énorme cagade de Lloris, qui a permis à Neal Maupay d'ouvrir le score. Alors que le gardien des Bleus, lui, s'est luxé le coude sur l'action et a dû déclarer forfait pour les prochains matchs de l’équipe de France. Un ultime signe qui montre que, quels que soient les désaccords que suscitent son héritage politique, Jacques Chirac avait au moins raison sur un point : les emmerdes, ça vole toujours en escadrille.


Le but du week-end : Axel Witsel


Peut-on être dénué de classe balle au pied, quand on assume la coupe de cheveux la plus funky du football mondial ? Axel Witsel a évidemment répondu par la négative, en inscrivant une reprise de volée du genre décoiffante face à Fribourg samedi. Malheureusement, ça n'a pas empêché le Borussia de concéder son troisième nul de rang en championnat, les Jaune et Noir ayant finalement été tenus en échec (2-2).



Vous avez raté Bologne-Lazio (et vous n'auriez pas dû)


Pourquoi s'esquinter les yeux devant un Bologne-Lazio (2-2), un dimanche après-midi ? D'abord parce que Siniša Mihajlović, bien que toujours affaibli par la maladie, s'est rassis sur son banc de touche. Ensuite pour Ciro Immobile qui, en plantant un nouveau doublé, est actuellement tout en haut du classement des meilleurs buteurs de la Serie A avec sept pions en autant de matchs joués. Deux buts marqués au sein d'une première mi-temps champagne, qui a accouché d'un deux partout rock'n roll à la pause.


La suite fut moins enlevée techniquement, mais plus corsée physiquement, puisque Leiva s'est chopé un rouge côté laziale avant d’être vite imité par Medel dans le camp rossoblù. Dernière note de folie, ce penalty loupé par Joaquín Correa à la 88e minute. Un raté empêchant la Lazio de cueillir les trois points, et de recoller au top 4 du championnat transalpin.



Et sinon...


Manchester City a prouvé ce dimanche contre Wolverhampton qu'on pouvait avoir 76% de possession, faire plus de 700 passes, tirer 18 fois au but et tenter 35 centres tout en perdant deux buts à zéro. Les Wolves, eux, n'ont pas empilé les statistiques, mais seulement laissé Adama Traoré inscrire un doublé en toute fin de match. La simplicité, ça a parfois du bon.

Si leurs poulains ont été tenus en échec par Leverkusen (1-1), les fans du RB Leipzig ont pu se consoler en s’esquintant les doigts sur le bouton replay afin de voir et revoir ce pion tout en toucher de Christopher Nkunku.



Le Barca a cuisiné Séville quatre buts à rien, avec notamment un retourné délicieux de Suarez pour s'ouvrir l'appétit. Les gars de Valverde en profitent pour s'emparer de la seconde place de la Liga, derrière le rival madrilène.


Loin d’être outrageusement dominateur face à Leicester, Liverpool a néanmoins séché les Foxes (2-1) à la 95e minute grâce à un penalty de Milner obtenu à la suite d'une faute sur Mané. Les Reds ont remporté l'intégralité de leurs matchs de Premier League cette saison, et on ne peut pas s’empêcher de penser tout doucement que la malédiction pesant sur eux en championnat depuis 1990 est en passe d’être exorcisée.

Surprenant dauphin du Real en Liga au coup d'envoi, Grenade est tombé au Santiago-Bernabéu (4-2). Un match au scénario généreux, puisque les Madrilènes menaient 3-0 avant de voir El Graná planter deux buts. Mais les Merengues ont finalement assuré leur affaire en fin de rencontre, grâce à James Rodríguez. Petit bonus appréciable, Eden Hazard a marqué son premier pion avec la Maison-Blanche d'un lob astucieux peu avant la pause. Et Alphonse Areola, alors ? Chut...


Portée une nouvelle fois par un excellent Franck Ribéry, la Fiorentina a signé son troisième succès de rang en Serie A en l'emportant d'un petit but face à l'Udinese. Pas mal, comme série.


Mené à la pause, Milan a sorti les rames pour battre un Genoa pourtant relégable. Le Diavolo s'en est sorti grâce à un but plutôt heureux de Theo Hernandez et à un penalty de Kessié, peu avant l'heure de jeu. Ouf.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

Hier à 11:20 En D7 anglaise, il marque un but d'une tête de plus de 50 mètres 21
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom