Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. // D1 Féminine
  2. // J7
  3. // Résumé

Un triplé libérateur et pas de changement de leader

Grâce à leur large succès dans le cinquième Classique au féminin de l’histoire, les Parisiennes d’Olivier Echouafni restent en tête de la D1, mais Lyon, solide vainqueur de Bordeaux (4-0), reste à l’affût du fauteuil de leader. Un fauteuil bien éloigné des terres du FC Metz qui, à la suite d'un nouveau revers face à Reims (0-1), court toujours après sa première victoire de la saison.

Modififié

Ce qu’il faut retenir de la 7e journée


Après avoir perdu un point à Dijon (0-0), Lyon s'est refait la cerise ce week-end et a dominé samedi (4-0) des Bordelaises impuissantes et désormais distancées par Montpellier dans la course au podium. Les Héraultaises ont en effet profité de l'occasion pour s'imposer en fin de match face au Paris FC (2-5, trois buts inscrits après la 84e) et prendre ainsi quatre points d'avance sur les Girondines. Malgré leur succès, les Lyonnaises, elles, restent toujours bloquées à deux points du PSG, qui a fêté ses retrouvailles avec l'OM par une gifle (0-5). Sur les autres gazons du pays, l'ASJ Soyaux a avalé son quatrième match nul de la saison face à Dijon (0-0), qui enchaîne un troisième match sans défaite, et le Stade de Reims est allé s'imposer à Metz (0-1), toujours dernier, confirmant une drôle de tendance : cette saison, les Champenois ont remporté 100% de leurs points à l'extérieur (7). Sinon, Fleury a stoppé la bonne série de Guingamp (0-1) et prend quatre points d'avance sur la zone rouge. La lutte pour le maintien ne fait que commencer.



Le golazo du week-end = Eve Périsset


Muette depuis son retour de blessure, Ève Périsset a retrouvé le chemin des filets face à l'OM, et avec la manière, puisque la latérale a déboulé à la demi-heure de jeu avec un centre-tir qui a fini dans la lucarne opposée phocéenne. Délicieux.



Vous ne la quitterez plus des yeux : Daphné Corboz


Alors que les États-Unis sont souvent présentés comme la Mecque du football pratiqué par les femmes, Daphné Corboz a choisi de faire le chemin inverse et de quitter la patrie de l’Oncle Sam, où elle est née il y a 26 ans, pour venir évoluer sous les couleurs de Fleury. Ceci dit, dans son cas, on pourrait plutôt parler d’un retour aux sources puisque la native de Mobile, dans l’Alabama, n’est autre que la fille de Michel Corboz, ancien joueur du Norcap Olympique Grenoble, l’ancêtre du GF38, dont il a porté les couleurs pendant trois saisons. C'est tout ? Non, puisque la sœur de Daphné, Rachel, joue à Reims, tandis que son frère Maël porte les couleurs des Go Ahead Eagles, en D2 néerlandaise. Attention, famille en or.



Malgré sa double nationalité, Daphné Corboz se sent avant tout française et lisait L'Équipe pour s’améliorer dans la langue de Molière. Après avoir commencé sa carrière en trombe avec un titre de championne d’Angleterre remporté avec Manchester City en 2016, elle a ensuite tenté le pari d’un prêt à Fleury pendant la trêve aux États-Unis, où elle était sous contrat avec le Sky Blue FC. Un prêt qui s’est transformé en transfert définitif et lui a brièvement ouvert les portes d’une convocation avec l’équipe de France A. Reste à voir si cette milieu de terrain au profil très offensif arrivera à convaincre Corinne Diacre de lui faire passer l’épreuve de la titularisation. En attendant, Daphné Corboz a de quoi s’occuper en dehors du terrain puisqu'elle a entamé un cursus de médecine en même temps que son parcours footballistique. Reste à voir dans quel pays la jeune femme ira décrocher son diplôme et surtout, quand. Son but face à Guingamp - une lourde frappe à 25 mètres qui a terminé sous la barre de Solène Durand au bout de cinq minutes - montre qu’elle en a encore sous les crampons.

Vidéo


Vous avez manqué Paris FC-Montpellier et vous n’auriez pas dû


Après s’être inclinées dans le derby face au PSG, les partenaires de Gaëtane Thiney avaient de nouveau fort à faire contre un Montpellier boosté par une solide victoire face à la lanterne rouge messine (3-0), et bien déterminé à définitivement prendre le dessus sur leurs rivales girondines, lesquelles se déplaçaient dans le même temps à Lyon. Après l’ouverture du score signée Camille Catala, Valérie Gauvin a inscrit son deuxième but de la saison, avant qu’Anouk Dekker ne permette aux Pailladines de passer devant à la pause. Mais, dès le retour des vestiaires, Julie Soyer a égalisé pour le PFC, et les locales semblaient bien parties pour arracher un nul précieux. Sauf que tout a explosé dans les cinq dernières minutes : Lena Petermann a redonné l’avantage aux siennes et Gauvin a enfoncé le clou en plantant un doublé. Voilà la numéro 9 des Bleus à quatre pions en deux matchs et Montpellier bien au chaud sur la troisième marche du podium. Une preuve de plus qu’il ne faut jamais quitter le stade avant le coup de sifflet final.

Vidéo



Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd !


« Quand il y a trop de trous, on se plaint que le calendrier, c’est gruyère et qu’on n’arrive pas à donner du rythme. » Après avoir concédé le match nul face à Dijon (0-0), Sébastien Joseph est amer, mais refuse de chercher une excuse dans le fait de jouer trois matchs en trois semaines, après un début de saison fortement haché par les coupures internationales. Lorsque le journaliste de la Charente Libre lui rappelle que Soyaux surfe malgré tout sur une série de six matchs sans défaite, le technicien sojaldicien n’en démord pas : « On n'a que deux victoires. Avec des matchs nuls, on n’avance pas. » En effet, ce quatrième nul de la saison (plus gros total actuel de la D1) est avant tout une occasion manquée de revenir à hauteur de Bordeaux, quatrième au classement et que l’ASJ ira défier la semaine prochaine. Quatre matchs en quatre semaines, la saison du gruyère est bel et bien terminée. Une troisième victoire serait idéale pour lancer celle de la raclette.


Vidéo


Le point Gossiiiiip !

Félicitations à Alex Morgan et à son mari Servando Carrasco, à six mois de mettre au monde le Ballon d’or 2047.



Les résultats de la 7e journée de D1 féminine

Guingamp 0-1 Fleury

But : Corboz (5e) pour Fleury

Metz 0-1 Reims

But : Herrera (66e) pour Reims

Paris FC 2-5 Montpellier

Buts : Catala (5e), Soyer (48e) pour le PFC // Gauvin (27e, 86e, 90e), Dekker (39e), Petermann (84e) pour les Pailladinnes

Soyaux 0-0 Dijon

Lyon 4-0 Bordeaux

Buts : Henry (19e), Hegerberg (44e), Parris (45e), van de Sanden (79e) pour l'OL

Olympique de Marseille 0-5 Paris Saint-Germain

Buts : Katoto (13e, 36e), Périsset (27e), Geyoro (55e) et Nadim (69e, sp) pour le PSG.

Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible