Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // D1 féminine
  2. // J10
  3. // Résumé

Un sprint, un report et un réveil soudain du PSG

La météo montpelliéraine a voulu gâcher la fête, mais la 10e journée de D1 nous a quand même offert tout plein de sucreries. En pagaille : la locomotive lyonnaise continue son presque sans-faute, le PSG reprend sa marche en avant, la disette continue en Provence et en Moselle, et les pétillantes Naomie Feller et Marina Makanza sont à l'honneur ce week-end.

Modififié

Ce qu'il faut retenir de la 10e journée

Le leader ne lève pas le pied : sa star et meilleure buteuse de D1 Ada Hegerberg a planté son doublé - le seul de cette journée - de la tête et l'OL a fait de la purée sojaldicienne au stade Camille-Lebon d'Angoulême (0-4), confirmant son assise sur le championnat une semaine après avoir disposé de son dauphin parisien (1-0). Un cétacé francilien qui, après être passé à côté du succès lors de deux parties consécutives, a enfin retrouvé le goût des trois points en retournant le Stade de Reims (1-3). Derrière, Montpellier n'a pas pu faire valoir ses droits, sa rencontre face à Guingamp ayant été déplacée à mercredi à cause des intempéries s'abattant sur l'Hérault. Bordeaux, de son côté, a été sans pitié sur la pelouse du Paris FC : 3-0 avec un but et un caviar de Khadija Shaw ainsi qu'un CSC à la Wendie Renard signée de l'Allemande Marith Prießen. Et ce report permet aux Girondines de s'installer sur le podium, au moins provisoirement avant le dernier match de cette 10e journée. Le DFCO rattrape et dépasse Soyaux (qui passe de la 9e à la 10e position) grâce à sa deuxième victoire de la saison, face à Marseille (1-0). C'est d'ailleurs toujours aussi nul du côté de l'OM (avant-dernier, 5 défaites de rang) et du FC Metz (lanterne rouge, 7 revers consécutifs avec une nouvelle claque 0-2 contre Fleury).



Le golazo du week-end : Naomie Feller

Une défaite, une victoire, une défaite, une victoire, une défaite... Le Stade de Reims est l'incarnation de l'irrégularité, cette saison. Ça n'empêche pas la bleuette U20, âgée de 18 ans, de continuer de faire des merveilles. Comme ce rush victorieux claqué face au PSG alors que le score était encore nul et vierge. Partie de son propre camp dos au but, la milieu de terrain offensive née à La Tronche en Isère s'est retournée et est partie à grandes enjambées pour se jouer de Paulina Dudek d'abord, puis de Christiane Endler ensuite : solide. Il fallait bien ça pour réveiller les Parisiennes, finalement vainqueurs après un réveil en seconde période.




Vous ne la quitterez plus des yeux : Marina Makanza

L'ex-internationale française, plus appelée en EDF depuis 2015, a signé à Fleury cet été, et ce n'est pas pour beurrer des tartines. Au stade Dezavelle de Metz, la double M avait décidé de marquer la rencontre de son empreinte. Ça a débuté avec une remise de la tête parfaite et décisive pour sa coéquipière Kelly Gadea, sur les traces d'un David Trezeguet permettant à Laurent Blanc de crucifier José Luis Chilavert. Ça a continué avec le but du break inscrit tout en puissance après avoir résisté à la capitaine des Grenats Melissa Godart. Tu sais ce qu'il te reste à faire, Corinne.



Vous avez raté Dijon-Marseille et vous n'auriez pas dû

Il avait beau opposer deux formations mal classées, c'était LE match couperet du week-end dans la D1 des chimistes, entre un OM au bout de sa vie et un Dijon qui renaît de ses cendres ces derniers temps. Et il ne fallait pas rester coincé dans les tourniquets du stade des Poussots puisque la seule réalisation de la rencontre a été inscrite après 252 secondes, soit un petit peu plus de 4 minutes : oui, Élise Bussaglia - désormais derrière 60% des buts de son équipe - était pressée et a envoyé très rapidement Blandine Joly chercher la gonfle au fond de ses filets. Le plus dur était fait face à des Phocéennes qui affichaient avant ce croisement de fers 7 buts plantés et 29 encaissés. Et effectivement, plus rien n'a été inscrit, et c'est même le DFCO qui a continué de faire le spectacle, avec l'expulsion de la milieu Ophelie Cuynet - sa deuxième cette saison - pour deux biscottes récoltées en 65 minutes, sans gravité au tableau d'affichage. Voilà comment Dijon s'est donné de l'air en mettant le moins bon olympique de cette division à quatre points dans le rétro.



Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd

« Ce n’était pas un grand match, mais il fallait venir ici et affronter une équipe bien regroupée derrière. Cela nous arrivera sûrement d’autres fois, cette saison, de livrer des prestations moins séduisantes. Mais les joueuses donnent tellement de choses le reste du temps que cela peut arriver. C’est épisodique. Les filles avaient quand même pris la dimension du match. Elles étaient moins performantes, mais elles ont quand même gagné 0-4. » À la sortie du probant succès de ses Fenottes devant Soyaux, Jean-Luc Vasseur a dressé un bien triste constat : un mauvais match des siennes, ça donne une victoire par quatre pions d'écart. C'est dire si le fossé qui sépare certaines équipes de cette ligue est immense. Quand on pense que c'est presque encore pire en Ligue des champions...



Le point Gossiiiiip !

L'inimitable SVDS n'est entrée qu'à 20 minutes du terme dimanche, mais s'est fait remarquer en dehors du carré vert au début du week-end. « Aimé par Memphis Depay » , évidemment.




Les résultats de la 10e journée de D1

Dijon 1-0 Marseille

But : Bussaglia (5e) pour Dijon
Expulsion : Cuynet (65e) pour Dijon

Paris FC 0-3 Bordeaux

Buts : K. Shaw (34e), Asseyi (41e) et Prießen (CSC, 73e) pour Bordeaux

Metz 0-2 Fleury

Buts : Gadea (55e) et Makanza (61e) pour Fleury

Montpellier-Guingamp : match reporté

Reims 1-3 Paris SG

Buts : Feller (25e) pour Reims // Dudek (49e), Geyoro (64e) et K. Diani (78e) pour le PSG

Soyaux 0-4 Lyon

Buts : Ad. Hegerbeg (11e et 89e), Parris (36e) et Marozsán (68e) pour Lyon

Par Jérémie Baron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 20:30 Monterrey dans le dernier carré du Mondial des clubs 4
Hier à 17:00 Al-Hilal en demies grâce à Gomis 2 Hier à 16:00 Le Graët menace les clubs de sanctions 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons