Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Un Paraguayen à la rue

Modififié
Salvador Cabañas n'est pas forcément le plus connu des attaquants paraguayens. Mais son histoire est touchante.



En janvier dernier, le buteur de Club America reçoit une balle dans la tête, dans un bar de Mexico. Plongé dans le coma, il est opéré d'urgence. L'intervention lui sauve la vie, mais sa carrière prend un virage irréversible. Depuis le jour de la tragédie, Cabañas, 39 capes avec le Paraguay, ne joue plus.



Tombé dans l'oubli, le joueur est aujourd'hui au bord du gouffre. Sa femme Maria Alonso a décidé de lancer un appel à la radio locale 100.1FM : « Nous avons de l'argent pour arriver jusqu'à fin décembre. Après ça, nous ne pourrons même plus nous acheter à manger. Nous lançons un appel à Dieu, nous sommes entre ses mains » a-t-elle imploré en larmes. La femme de Cabañas a précisé que toutes leurs économies ont été dépensées pour les soins médicaux. Elle accuse d'ailleurs son ancien club de lui avoir tourné le dos et de ne pas avoir dépensé un centime pour lui venir en aide.



Son appel désespéré a semble-t-il été entendu. Une compagnie téléphonique l'a contacté le jour-même pour lui proposer un partenariat. Dieu a de grandes oreilles.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Berlusconi licencie son coach à Monza et nomme Brocchi 2 il y a 10 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Champions League
il y a 5 heures Tuto Panini Adrenalyn XL : Règles du jeu 1
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 10 heures Un doublé pour Rooney, DC United qualifié pour les play-offs 4 il y a 11 heures R3 : Bourbaki remporte le derby de Pau 16 il y a 12 heures Gignac plante son dixième but de la saison 24