Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Le point quotidien

Un mercredi plan-plan sur le marché des transferts

Tic-tac, tic-tac... Si le mercato anglais fermera ses portes dans moins de vingt-quatre heures, aucun club de Premier League n'a cédé à la folie ce mercredi. Mieux, Watford a accueilli Danny Welbeck gratuitement. Et ailleurs ? Kevin Trapp a enfin quitté le PSG pour Francfort et Ochoa est revenu au pays. En attendant que la Juventus n'officialise l'arrivée de Danilo, qui poursuit son parcours improbable.

Modififié

Ils ont embrassé leur nouveau maillot

  • Trapp définitivement transféré à Francfort
  • Cette fois, c'est la bonne : Kevin Trapp quitte le Paris Saint-Germain. Après un prêt là-bas la saison dernière, le portier allemand s'est engagé jusqu'en 2024 avec l'Eintracht Francfort. Le PSG aurait même eu le droit à une petit chèque avoisinant les dix millions d'euros. Enfin le champ libre pour Alphonse Areola ?

  • Welbeck pose ses valises à Watford
  • Danny Welbeck a enfin trouvé un point de chute. Libre depuis la fin de son contrat avec Arsenal, l'international anglais rejoint finalement les Hornets pour une durée encore indéterminée.

  • Ochoa revient à la maison
  • À 34 piges, Guillermo Ochoa a signé un contrat de quatre ans avec le Club America. L'ancien gardien d'Ajaccio évoluait au Standard de Liège depuis deux saisons et a décidé de revenir au club de Mexico, où il avait déjà joué entre 2003 et 2011.

  • Sidy Sarr accoste chez les Crocodiles
  • Nîmes a annoncé la signature de Sidy Sarr (23 ans) pour quatre saisons. Le milieu défensif arrive en provenance de Châteauroux et découvrira la Ligue 1 sous le maillot des Crocos.



    Le projet intéressant du jour

    Après avoir perdu Laurent Koscielny mardi, Arsenal a vu un nouveau défenseur quitter le navire ce mercredi. Une perte un peu moins importante puisqu'il s'agit de Carl Jenkinson (27 ans), qui s'est engagé pour trois saisons avec Nottingham Forest, évoluant en Championship. Une belle occasion pour le joueur de se relancer après une saison galère chez les Gunners. De quoi retrouver le sourire pour Jenkinson, qui n'a pas oublié de faire comprendre à tout le monde qu'il était très heureux de rejoindre le groupe de Sabri Lamouchi, fraîchement nommé coach de Forest : « L'entraîneur a été l'une des principales raisons de ma venue ici. J'ai beaucoup aimé sa philosophie et le projet de jeu qu'il veut mettre en place. » Fayot !



    Pourquoi Anthony Lopes doit signer au Paris Saint-Germain

    Après le départ de Kevin Trapp, le PSG pourrait se mettre à la recherche d'un nouveau gardien, Alphonse Areola ayant toujours du mal s'imposer comme un titulaire indiscutable dans les cages parisiennes. Et si plutôt que d'aller draguer ce très cher Donnarumma, les dirigeants du club de la capitale se tournaient plutôt vers Anthony Lopes ? L'international portugais est le dernier rescapé de la génération dorée lyonnaise du début des années 2010 et sa prolongation commence à traîner en longueur, son bail prenant fin à l'été 2020. Jean-Michel Aulas lui a d'ailleurs mis un nouveau petit coup de pression cette semaine au micro de RMC : « Il serait bien bête de ne pas prolonger. Il faut lui demander. Lui-même m'a dit qu'il souhaitait absolument rester à Lyon. C'est sa ville, il y a fait sa carrière. On lui a proposé un contrat de quatre ans. » Sauf qu'une petite prise de risque pour aller voir à l'étage supérieur ne serait pas incompréhensible. Puis, ça ferait très plaisir à Ciprian Tătăruşanu.


    La photo de vacances


    Voir cette publication sur Instagram

    My little boy❤️

    Une publication partagée par 3n310ta ?? ? neymarjr (@neymarjr) le


    Un petit instant de tendresse pour Neymar. Comment ça le Brésilien n'est plus en vacances ?


    Le 7 août 2012 : Arsenal envoyait du rêve avec Santi Cazorla


    La très bonne pioche du jour, elle est pour Arsenal. En effet, les Gunners ont officialisé l'arrivée de Santi Cazorla ce mardi. Un transfert estimé à dix-neuf millions d'euros pour le milieu de terrain qui n'aura passé qu'une saison à Malaga (9 buts, 8 passes décisives). Un renfort de poids pour Arsène Wenger, qui s'est réjoui de pouvoir compter sur sa nouvelle recrue sur le site officiel du club londonien : « Il va apporter beaucoup de qualité à notre équipe. Il est polyvalent, c'est un milieu offensif qui est à l'aise sur les côtés mais aussi dans l'axe. Il apporte beaucoup de rythme, est très doué techniquement, et sera un énorme atout pour Arsenal. » La polyvalence de l'international espagnol (45 sélections, 6 pions) devrait être un atout dans le traditionnel 4-3-3 technicien français. Cazorla devrait rapidement gagner le coeur des supporters anglais, qui ont déjà pu fêter les arrivées de Lukas Podolski et Olivier Giroud. Un recrutement cohérent qui pourrait aider les Gunners à ne pas se retrouver à presque vingt longueurs des deux Manchester en fin de saison.


    Point UNFP


    À 34 ans, Christophe Mandanne a de la bouteille. Il faut dire que l'attaquant a pas mal bourlingué depuis le début de sa carrière : Le Havre, Tours, Dijon, Reims, Guingamp, Nancy, Châteauroux. Sauf qu'à l'heure actuelle, le bonhomme est toujours sans club depuis la fin de son contrat avec la Berrichonne de Châteauroux. Certes, il reste sur une saison plutôt décevante dans l'antichambre de la Ligue 1 (3 buts, 2 passes décisives), mais il peut encore largement dépanner un modeste club de deuxième division, quitte à s'imposer comme un joker destiné à entrer en jeu dans le dernier quart d'heure pour faire parler son sang-froid. Et pourquoi pas un retour chez les Castelroussins ? L'attaquant a bien planté contre ses anciens coéquipiers avec l'UNFP (3-1), lors d'un match de préparation cet été.


    Pourquoi tant de hype sur Danilo ?

    Danilo va pouvoir ajouter un nouveau grand nom sur sa carte de visite européenne. Après le FC Porto, le Real Madrid et Manchester City, le latéral droit devrait s'engager avec la Juventus dans les prochaines heures. Le joueur de 28 ans est arrivé ce mercredi à Turin pour passer sa visite médicale, alors que João Cancelo va faire le chemin inverse dans le cadre d'un deal qui implique également un chèque de 30 millions d'euros signé par le club mancunien. Mais cela ne fait aucun doute, la Juve est la grande perdante, Danilo étant tout sauf un cador à son poste. Comme à Madrid à l'époque, il n'aura jamais vraiment convaincu en deux saisons passées en Angleterre, tout simplement parce que ses limites défensives comme offensives font de lui un joueur incapable d'être à la hauteur du très haut niveau. Et pour une Vieille Dame qui rêve d'un succès en Ligue des champions, cela tombe mal. Allez, un petit tour au PSG ou au Bayern d'ici deux ans et l'escroquerie sera totale.



    Cahier critique


    Le cinéma oscille souvent entre deux tendances distinctes et troubles, dont il se charge parfois de charrier les expressions au sein d’un large flux convergeant au sein d’œuvres-fleuves, de films labyrinthes ou de fresques monumentales : le fantasme et la nostalgie. Il s’agissait d’une des plus belles réussites de films aussi distants en apparence qu’Il était une fois en Amérique de Sergio Leone et Le miroir d’Andrei Tarkovski et c’est une dialectique similaire qu’a exploré avec réussite les cinéastes du Club America, à l’occasion de la présentation de Memo Ochoa.


    En effet, si la proposition cinématographique des réalisateurs mexicains joue, en apparence, principalement de la nostalgie en retraçant la vie de son personnage, de son enfance sépia à son apogée couleur, ce n’est que pour susciter le spectre du fantasme, qui déborde de chaque résurgence du passé : l’exploit passé ne doit être que l’augure de la réussite présente, et c’est avec une finesse remarquable, puisqu’elle masque sa nature et sa fin, que la réalisation parvient à son but. Elle n’ignore pas que pour susciter l’envie, il suffit parfois de ne pas dévoiler son objet ; autrement dit, qu’il suffit parfois de raviver les flammes mélancoliques du triomphe éphémère et évanoui pour esquisser l’espoir farouche de la gloire vive et éternelle. Passé et avenir, sécant en un point unique : le cinéma.

    Par Clément Gavard, avec Valentin Lutz
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:08 EuroMillions : 91 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce mardi 1
    il y a 1 heure Mercato : où en est l'US Veyras (D5, Drôme/Ardèche) ? 3
    Hier à 16:28 Au bord des larmes, Mourinho confie que le foot lui manque 147
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 14:12 Infantino aurait fait l'aveugle sur le contrat entre beIN et la FIFA 38