Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Le point quotidien

Un mercredi pêche sur le marché des transfert

Alors que Dani Alves et Emmanuel Rivière cherchent encore un club, Bruno Genesio a trouvé un nouveau lieu de travail en partant en Chine. De leurs côtés, Yohan Mollo et Kevin-Prince Boateng continuent de se battre pour savoir qui aura joué dans le plus de clubs durant leur carrière.

Modififié

Ils ont embrassé leur nouveau maillot

Yohan Mollo s'en va chez les grecs

Revenu en France l'hiver dernier pour faire une pige à Sochaux, Yohan Mollo a repris ses valises pour découvrir un nouveau pays : la Grèce. Et visiblement, le Panathinaïkos s'est parfaitement renseigné sur l'ancien joueur de l'AS Nancy-Lorraine puisque le club grec le présente sous le prénom de Johan. Et non Yohan. En tout cas, Mollo va découvrir le 12e club de sa carrière. Il va peut-être falloir y aller mollo sur les transferts hein Yohan.

Bruno Genesio voit rouge


Un temps annoncé à Newcastle ou au Maroc, Bruno Genesio s'est finalement envolé pour la Chine où il est devenu le nouveau coach du Beijing Sinobo Guoan. Un club actuellement troisième du championnat et qui peut compter sur le Brésilien Renato Augusto et l'attaquant Cédric Bakambu. Au moins, Bruno Genesio ne se fera pas insulter sur Twitter par les supporters du Beijing Sinobo Guoan puisque l'application est interdite en Chine. Bien vu.

Sloan Privat, retour aux sources


IL EST DE RE-TOUR ! Perdu à Osmanlıspor en Turquie, Sloan Privat est revenu à son premier amour : Sochaux. Un club qu'il avait rejoint à l'âge de 14 ans et où il a finalement claqué ses meilleures saisons. Alors ne soyez pas surpris lorsqu'il aura planté 15 buts à la fin de saison.



Le projet intéressant du jour


Prêté au Barça la saison dernière, où il n’a joué que 4 matchs, Kevin-Prince Boateng est revenu à Sassuolo cet été. Sauf qu’il n’y est pas resté très longtemps puisque l’attaquant/milieu ghanéen s’est engagé avec la Fiorentina. Pour quelle raison ? Le projet sportif bien entendu comme il l’a déclaré sur le site officiel du club : « Je suis très heureux d'être ici, j'ai choisi la Fiorentina parce qu'elle me voulait vraiment et pour le projet que le club d'Alto m'a montré. La Fiorentina a tout fait pour que je sois à Florence et cela a été très important pour moi » . Il faut dire que l’ami KPB est rodé aux présentations puisque la Fiorentina est devenu son 11e club professionnel. Le tout à 32 ans. Solide.


Pourquoi Dani Alves doit signer aux New Saints


Libre de tout contrat, Dani Alves a passé une candidature sur Instagram pour se trouver un nouveau club. Sauf que visiblement, le latéral brésilien attend qu’un gros poisson comme le Barça ou Manchester City vienne le chercher. Alors qu’il pourrait tout à fait s’engager avec The New Saints au Pays de Galles. L’avantage de ce choix ? Être certain à 100% de remporter le championnat, dont le club gallois est octuple champion en titre, et ainsi augmenter son record du monde de trophées gagnés. Et puis pour un croyant comme lui, quelle meilleure destination que les nouveaux Saints ?


La photo de vacances


Voir cette publication sur Instagram

Godt eg jaffal får napp noen plasser??‍♀️?

Une publication partagée par ????? ???????????? (@mariathorisdottir) le


La pêche a été meilleure que la Coupe du Monde pour la défenseuse norvégienne.


À ce prix-là, le Zénith Saint-Pétersbourg aurait pu s'acheter...


Ce n’est plus qu’une question d’heures avant que Malcom s’engage avec le Zénith Saint-Pétersbourg contre 45 millions d’euros bonus compris. Soit plus ou moins la somme dépensée par le Barça pour le recruter l’été dernier. Sauf qu’à ce prix-là, le club russe aurait pu acheter 100 000 intégrales de la série Malcolm, 50 000 billets aller-retour pour faire Saint-Pétersbourg-New York afin d’aller se recueillir devant la statue de Malcolm X à Harlem, Pedrinho (15 millions d’euros selon Transfermarkt), un jeune ailier brésilien formé, lui aussi, aux Corinthians et déjà meilleur que Malcom. Ainsi que Douwi, le petit frère de Malcom, dont la valeur marchande est estimée à 4 millions d’euros selon le journaliste de Canal+.


Le 31 juillet 2008 : Jô signait à Manchester City


Annoncé depuis plusieurs semaines, Jô est officiellement un joueur de Manchester City. Le club anglais, en passe d’être racheté par des fonds qataris, marque un énorme coup sur le marché des transferts en faisant débarquer l’international brésilien contre un chèque de 24 millions d’euros. Il n'en fallait pas moins pour faire venir un attaquant qui a claqué la bagatelle de 30 buts en 53 rencontres de championnat de Russie avec le CSKA Moscou. Ne cherchez pas plus loin le prochain meilleur buteur de Premier League.


Point UNFP


Les jours passent et aucuns clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 font sonner le téléphone d’Emmanuel Rivière. Qu’attendez-vous ? Que son essai au Sagan Tosu au Japon soit concluant ? Ce serait quand même dommage de voir le Bafé Gomis martiniquais quitter la France. Alors oui, il n’a jamais planté plus de dix buts en championnat, oui il n’a inscrit que deux petits pions en Ligue 2 la saison dernière. Mais il n’y a donc que les statistiques qui comptent maintenant ? Ce serait oublier que Emmanuel Rivière a, un temps, été très proche de l’équipe de France et qu’il peut apporter une grosse expérience à un club de Ligue 2. Alors, on prend son téléphone et on passe un coup de fil à Manu.




Pendant ce temps-là, à l'Entente du Pays de Limours (D5, Essonne)


Johann Varet, nouveau coach de l'Entente du Pays de Limours : « L’idée de reprendre l’équipe a mûri un mois ou deux avant la fin de saison dernière lorsque quelques joueurs de l’équipe séniors, qui ne s’entraînaient plus avec leur coach mais avec les vétérans, sont venus me voir pour me demander de devenir leur coach. J’y ai pas mal réfléchi, j’en ai discuté au niveau familial et finalement ma candidature a été appréciée par le bureau. Du coup, j’ai recruté pas mal d’anciens joueurs comme Gaëtan et Jonathan. Deux anciens qui reviennent au club du fait que je suis entraîneur. Ma plus grosse recrue finalement est d’avoir conservé Flo qui a le niveau pour jouer en excellence ou régional mais qui est resté car j’ai repris la catégorie séniors et qu’il a trouvé à Limours le club familial qu’il cherchait. Ça m’impressionne quand j’entends que tel ou tel joueur revient ou reste au club car je suis l’entraîneur. Ça me dépasse un peu. Ça fait plaisir, ça provoque de l’engouement et ça me met aussi une sorte de pression du coup. La prépa physique ? Je leur ai envoyé un programme à faire chaque semaine pendant leurs vacances. S’ils le suivent, tant mieux pour eux, sinon, ils prendront cher à la reprise le 20 août. »


Cahier critique



Ces derniers temps, le cinéma russe nous a révélé tant de merveilles grandioses et de perles cachées pour qu’il ne soit plus étonnant de prendre connaissance d’une nouvelle grande réussite. Car à n’en pas douter, la vidéo réalisée ce mercredi par quelques réalisateurs moscovites travaillant pour le studio Spartak, en est une. Si elle ne s’inscrit pas vraiment dans l’influence dominante d’Andrei Tarkovski comme les productions de leurs collègues Andreï Zviaguintsev ou Kirill Serebrennikov, la réalisation des cinéastes tient plutôt d’une autre tradition, peut-être moins connue mais tout aussi illustre : celle des jeux d’ombres et de contrastes de Vitali Kanevski. La longue procession de Schürrle, filmée avec lenteur par la caméra stable des cinéastes, aboutit en effet à une pièce ombrée aux allures de purgatoire : le symbole du trophée est alors celui d’une rédemption, qui rappelle la figure tutélaire de Bouge pas, meurs, ressuscite. La lumière la plus resplendissante peut être trouvée même au fond du puits le plus sombre : un changement d’angle y suffit.

par Steven Oliveira, avec Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:08 EuroMillions : 91 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce mardi 1
Hier à 16:28 Au bord des larmes, Mourinho confie que le foot lui manque 138
Hier à 14:12 Infantino aurait fait l'aveugle sur le contrat entre beIN et la FIFA 38
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi