Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Le point quotidien

Un mercredi exotique sur le marché des transferts

Mercredi caniculaire ou pas, les affaires ne s’arrêtent jamais. Vincent Janssen a filé au Mexique, l’AJA a attiré un goleador du championnat suisse et Skov Olsen a eu droit à une présentation mortelle à Bologne. Bref, des joueurs qui viennent un peu d’ici et qui partent surtout ailleurs, à travers toute la planète foot.

Modififié

  • Ils ont embrassé leur nouveau maillot
  • Vincent Janssen débarque à Monterrey


    Gignac fait des émules. Si la présence de l'attaquant français n’est évidemment pas la seule raison pour laquelle de plus en plus de joueurs européens franchissent le pas du championnat mexicain, sa franche réussite peut toutefois aider à convaincre. Vincent Janssen (25 ans), l’ancien de Tottenham, vient justement de s’engager avec les Rayados Monterrey, rivaux des Tigres, club de Gignac. L’international néerlandais va tenter de se refaire une santé en Amérique centrale après son passage raté chez les Spurs (deux buts, un prêt à Fenerbahçe en 2017-2018).

    Dejan Sorgic débarque à l'AJ Auxerre


    Le successeur d’Ireneusz Jeleń. Deuxième meilleur buteur de première division suisse avec quinze buts la saison passée, Dejan Sorgic (29 ans) s’engage pour trois saisons avec l'AJ Auxerre. Le Serbo-Croate, qui évoluait à Thoune (Suisse), portera le numéro 7 dans l’équipe dirigée par Jean-Marc Furlan. Même âge que Gaëtan Charbonnier la saison passée et même coach. Tiens tiens...

    Mahmoud Hassan « Trezeguet » file à Aston Villa


    Alors que David a quelques soucis avec la police italienne, Mahmoud Hassan (24 ans), lui, s’en va régaler la Premier League avec Aston Villa. L’Égyptien, auparavant à Kasımpaşa (Turquie), rejoint les Villans contre un montant d’environ dix millions d’euros. Un transfert qui fait dépasser la barre des 100 millions d’euros dépensés par Villa dans ce mercato estival. Astonishing.

    Ismaël Diomandé au Çaykur Rizespor


    À chaque jour son transfert de la France vers la Süper Lig. Aujourd’hui, c’est au tour du Caennais Ismaël Diomandé (26 ans) de rejoindre la Turquie et le club du Çaykur Rizespor. Il était en fin de contrat en Normandie et a paraphé un contrat de deux ans dans sa nouvelle écurie. C’est Dio qui donne.



  • Le projet intéressant du jour

  • Tout juste arrivé à Lorient en provenance de Clermont, Julien Laporte se confie ce mercredi dans France Football sur les raisons qui l’ont poussé à signer dans le Morbihan : « Maintenant, j'estime que Lorient est le club idéal pour la suite de ma progression, pour la suite de ma carrière, aussi bien sportive que personnelle. C'est un club familial avec un très bon état d'esprit et des ambitions sportives. Le passé parle pour le club. Le projet qu'on m'a présenté a été très intéressant, ça m'a beaucoup séduit. L'effectif est de grande qualité, alors j'ai tout de suite adhéré. Mon contrat est de quatre ans, ça me permet de me projeter. Lorient est un club de niveau Ligue 1, j'espère vraiment qu'on pourra la retrouver la saison prochaine ou la saison d'après. »


  • Pourquoi Balotelli doit signer au Port FC en Thaïlande

  • Sans club depuis la fin de sa pige avec l’OM, Mario Balotelli s’entretient en Italie, mais n’a toujours pas trouvé son point de chute l’an prochain. Entre deux séances, Mario en profite notamment pour lancer des challenges aux conducteurs de scooter, à l’image du barman napolitain qui a accepté de se jeter avec son deux-roues dans le port de Naples en échange de 2000 euros. Quoi de mieux que la Thaïlande pour continuer sur cette lancée tout en reprenant le rythme ? Au Port FC, en Premier League thaïlandaise, Balotelli pourra ainsi retrouver la ferveur marseillaise dans l’ambiance chaude du Pat Stadium animé par les clappings de sa présidente et se régaler des multiples espaces offerts par un football qui joue tout pour l’attaque. Dans les ruelles de Bangkok, Balo aura également accès à de nombreux conducteurs de scooters qui pourront lui permettre de relever les défis les plus fous. Il se murmure que Super Mario aurait déjà promis 100 000 bahts à celui qui arrivera à faire une roue arrière sur tout Khao San Road.


  • La photo de vacances

  • Eric-Maxim Choupo-Moting récupère les poissons dans son filet, à défaut de les faire trembler.

    Voir cette publication sur Instagram

    Une publication partagée par MR.Choupo-Moting (@mr.choupo) le



  • Le 24 juillet 2018 : Malcom signait au Barça
  • Oh le beau lapin posé par Malcom ! Le désormais ex-joueur des Girondins de Bordeaux s’en va finalement au Barça alors qu’un accord avait été trouvé entre toutes les parties avec la Roma. Les Blaugrana sont venus mettre 41 patates sur la table, alors que le club romain en proposait 36. Les dirigeants bordelais et le joueur balayent leur côté gentlemen et acceptent l’oseille, au grand dam des Giallorossi, cocufiés. Et si le Brésilien se chargeait d'envoyer Leo Messi à la retraite ?


  • Point UNFP : Enyeama à Dijon

  • Mais diantre pourquoi Vincent Enyeama n’a-t-il toujours pas trouvé gant à sa main ? L’ancien gardien du LOSC, libre depuis la fin de son contrat avec les Dogues l’été dernier, vient d’être mis à l’essai par Dijon. Sans faire offense au DFCO — au contraire d’ailleurs puisque les Bourguignons ont flairé le bon coup —, on se demande si le Nigérian n’aurait pas pu viser plus haut. Et ce, malgré son âge (36 ans). Prétendre le contraire signifierait oublier les performances XXL et pas si lointaines du portier à Lille, avant qu’il ne soit écarté par Marcelo Bielsa. Orphelin de Bobby Allain (pas conservé et en partance pour l'Olympiakos), Dijon verrait arriver en Enyeama un gardien parfaitement à même de remplir le rôle de doublure de Rúnar Rúnarsson. Avant de le surpasser ?




  • Pendant ce temps-là, à l'US Lormont (R1, Gironde)
  • Nikola Prim, community manager du club, fait le point sur le mercato lormontais : « Après de nombreux changements l’an passé au niveau de l’encadrement, nous souhaitions nous inscrire dans la continuité de ce que nous avons fait en recrutant des jeunes joueurs à fort potentiel.
    « Nous ne pouvons pas rivaliser avec les gros budgets du championnat comme Cognac. »
    L’idée est de mettre en place un effectif cohérent et compétitif, avec des joueurs ayant du vécu en R1-R2, tout en restant malin, car nous ne pouvons pas rivaliser avec les gros budgets du championnat comme Cognac. Nous avons entre autres enregistré le départ du capitaine Lyesse Mansour à Cenon, mais l’arrivée de Jordan Sicaire de Limoges, Yvan Kouassi de Bergerac et de Younes El-Badraoui du Stade bordelais. La notoriété du club dans la région, sa proximité avec les Girondins et les anciens pros passés par nos équipes (Dugarry, les frères Sané, Yambere...) sont des facteurs nous permettant d’attirer des joueurs. Les nombreux mouvements de cet été permettront de doubler les postes, c’était voulu par le coach et nous allons cette année viser le maintien en R1, car nos concurrents ont également fait un mercato solide. Avec bien sûr la volonté de regarder un peu plus loin que dans un ou deux ans.
     »


  • Mais pourquoi tant de hype autour de Sergej Milinković-Savić ?

  • Alors que se profile de plus en plus un départ de la Lazio pour Sergej Milinković-Savić, le montant de la transaction se précise également : 80 millions d’euros, que Manchester United serait prêt à débourser sans broncher pour s’attacher les services du milieu de terrain serbe. Un peu cher quand on connaît l’état de service du joueur, transparent, passif et visiblement hors du coup cette saison avec les Biancocelesti. Que le joueur de 24 ans soit déçu par son faux départ l’été dernier, c’est une chose ; qu’il décide de dévorer la feuille de match pendant un an pour se venger, c’en est une autre. Et cette dernière ne justifie probablement pas un investissement aussi massif de Manchester United, encore moins d’en faire un éventuel remplaçant de Paul Pogba au milieu de terrain : les failles dans le jeu du joueur serbe (peu d’implication dans le travail défensif, manque de discipline et d’agressivité) pourraient devenir rédhibitoires en Angleterre.


  • Cahier critique : Peybernes à Almería


  • Hébétude. C’est le sentiment qui s’accroche à l’esprit comme une sangsue au moment de regarder la vidéo réalisée ce mercredi par Almería à l’occasion de la présentation de Mathieu Peybernes. Dans cette parodie de scénario aux faux airs de films underground new-yorkais (laissez en paix les fantômes de Jonas Mekas, Stan Brakhage ou Kenneth Anger), l'ancien Lorientais s'est en effet attaché à réaliser le fameux « Bottle flip challenge » : ce n’est pas tant la série d’échecs ridicules qui choque que la durée du film choisie par le réalisateur, trop longue pour ne pas sombrer dans le voyeurisme malsain. La mise en scène, sorte de parodie d’hommage à l’étirement du temps et à la glorification du quotidien des premiers films de John Cassavetes, ne repose que sur de vagues effets de style grossiers dont la médiocrité ferait presque passer Uwe Boll pour le Mozart du cinéma.


  • BONUS // Cahier critique : Skov Olsen à Bologne


  • On savait l’influence de Lars von Trier forte, on ne la savait pas suffisamment démesurée pour se répandre jusque dans les esprits inconscients qui ont réalisé ce mercredi la vidéo de présentation de Skov Olsen à Bologne. Le semblant de nature morte créé par les cinéastes italiens est curieux, dérangeant presque, car ses implications métaphysiques dépassent largement le simple cadre du football dans lequel le message cinglant aurait pourtant dû être cantonné. La qualité du zoom arrière et du noir et du blanc, renforcée par un contraste équilibré et par une lumière juste, fait oublier la laideur plastique du semblant de crâne tenu par le jeune ailier danois. Si la proposition des réalisateurs italiens reste bien loin de la puissance symbolique transfigurée des réalisations de Lars von Trier, elle s’approche d’une certaine idée du cinéma, noble et digne. Derrière le mur du silence, la gloire de l’ombre.

    Par la rédaction de sofoot.com Par AS, VLA, VLU & CAR
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:30 Mercato : Où en est l'AS Guéreins Genouilleux (D4, Ain) ? 3
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Seri limité