Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Le point quotidien

Un lundi ca$h sur le marché des transferts

Manchester United qui fracasse sa tirelire pour Harry Maguire, l'OM qui officialise enfin Darío Benedetto, l'Inter qui discute toujours pour Romelu Lukaku : ce lundi sur la planète mercato a avant tout été une affaire de ca$h.

Modififié

Ils ont (enfin) embrassé leur nouveau maillot

Darío Benedetto est officiellement le grantatakan de l'OM


Le Vélodrome retrouve très rapidement des saveurs argentines. Après avoir perdu Lucas Ocampos, parti à Séville, l’OM fait venir Darío Benedetto de Boca Juniors. À 29 piges, l’attaquant débarque pour 16 millions d’euros sur la Canebière, blessé et en n’ayant jamais connu l’Europe. Pas grave, il a la grinta et c’est ça qui compte, à Marseille.

Manchester United se paye enfin Harry Maguire


Qui a dit que le football n’était qu’une affaire de buts ? Plus d'un an après le transfert de Virgil van Dijk à Liverpool, cette fois c’est Manchester United qui investit une grosse somme sur un défenseur. Les Red Devils ont déboursé 87 millions d’euros pour s’attacher les services d’Harry Maguire, soit six millions de plus que les Reds pour le géant néerlandais. L’international anglais aura l’immense responsabilité de rendre cette défense mancunienne -aux abois depuis quelques saisons mais sauvée en permanence par David De Gea- imperméable. Copier l’ennemi juré c’est bien, obtenir le même résultat c’est une autre histoire.

Radja Nainggolan fait le choix du cœur


Le retour du Ninja. Ça sonne comme un titre de film mais il ne s’agit que de Radja Nainggolan revenant à Cagliari. Le milieu de terrain est prêté une saison en Sardaigne par l’Inter. Là-bas, le Belge de 31 ans y retrouvera ses proches et notamment sa femme, atteinte d’un cancer qu’elle soigne dans la ville sarde. Parfois, le sportif passe au second plan, et c’est bien.

Simon Mignolet s’engage au FC Bruges…


On connaissait Bruges pour ses chocolats. Désormais, la ville belge sera connue pour ses boulettes. Celles de Simon Mignolet.

...Et Liverpool récupère Adrián


« Adrian ! » . C’est fou comme l’arrivée d’un gardien de but peut faire plaisir.



Le projet intéressant du jour


Ander Herrera, nouveau joueur du Paris Saint-Germain, donne les raisons de son arrivée dans le club de la capitale. « D'abord, pour le projet. Le club possède un côté classe et glamour qui me plaît beaucoup. Ensuite, parce que j'ai envie de continuer à jouer pour un grand club. Et, enfin, je ne me voyais pas évoluer dans un autre club anglais. Quand vous avez joué à Manchester United, il est difficile d'aller ailleurs. PSG, c'est un projet qui progresse sans arrêt. La façon dont Paris m'a approché a été impeccable. Je me suis senti voulu. Thomas Tuchel m'a appelé plusieurs fois pour discuter. C'est quelqu'un qui aide les joueurs à être meilleurs. Et à vingt-neuf ans, j'ai toujours envie de progresser. » Le milieu de terrain espagnol ferait-il référence au « huitième de finale de Champions League project » ?



La photo de vacances


Voir cette publication sur Instagram

Day off ?

Une publication partagée par Falcao (@falcao) le


Radamel Falcao profite une dernière fois du beau temps monégasque. Avant la rentrée de Ligue 1 vendredi contre l'OL ou un départ vers d'autres cieux ?


Le 5 août 2013 : Roberto Soldado signait à Tottenham


Tottenham parie sur Roberto Soldado. Les Spurs déboursent 30 millions d'euros pour l'attaquant espagnol. Et quelle recrue ! Le désormais ex-buteur de Valence a enflammé le Mestella durant trois saisons avec 82 buts en 141 rencontres avec le club ché. Mais le renard des surfaces aura une lourde tâche : remplacer le récent meilleur joueur de Premier League, Gareth Bale, parti au Real Madrid. On lui souhaite bonne chance.


Point UNFP : Mehdi Zeffane


Vainqueur de la Coupe de France avec Rennes et de la CAN avec l’Algérie, Mehdi Zeffane a un palmarès qui pourrait faire trembler certains concurrents pour le Ballon d’Or. Pourtant il n’a pas de club. Le latéral droit pourrait bien rendre service en Ligue 1, comme doublure. Car si le joueur formé à l’OL a bien participé aux victoires de ses équipes, c’est bien en tant que doublure, répondant aux attentes de ses entraîneurs au moment où il a été sollicité. Discipliné, l’Algérien de 27 ans saura s’adapter à n’importe quel club de Ligue 1, que ce soit en tant que titulaire ou dans le rôle de remplaçant. Puis, maintenant, avec son armoire à trophées bien remplie, Mehdi Zeffane pourra se targuer d’avoir cette fameuse « expérience du haut niveau » chère à plusieurs coachs.



Pourquoi tant de hype sur Romelu Lukaku ?


Cela fait déjà plusieurs semaines que le nom de Romelu Lukaku résonne aux alentours de Milan du côté nerazzuro. Oui, l’Inter d’Antonio Conte veut faire venir le colosse belge en Serie A. Entre temps, la Juventus Turin a tenté de chiper l’attaquant à son rival en proposant un échange plus que surprenant avec Paulo Dybala. Pour autant Big Rom mérite-t-il autant d’attention ? Arrivé à Manchester United en provenance d’Everton pour 80 patates, l’ancien buteur d’Anderlecht a alterné entre le bon et le moyen. Certes, ses statistiques vont en sa faveur avec 42 pions en 96 matchs disputés sous la tunique des Red Devils, mais le Diable Rouge reste sur une saison plus que moyenne n’inscrivant que 15 buts toutes compétitions confondues. Par ailleurs, il ne s’est jamais imposé comme un buteur capable de sortir son équipe de situations difficiles lors de matchs décisifs. Alors oui, Antonio Conte peut faire des miracles avec ses joueurs, comme ce fut le cas sur le banc de la Squadra Azzura avec Graziano Pellè à l’Euro 2016, mais est-ce que Romelu Lukaku est cet attaquant qui marquera le but du titre à l’Allianz Stadium face au rival historique ? Pas sûr.


Le Cahier critique


A la demande pas tout à fait générale, l’Olympique de Marseille nous a offert ce lundi, à l’occasion de la présentation de Darío Benedetto, une vidéo de présentation proche du chaos le plus total. Le début de la vidéo, dont on comprend à la fin du film (donc bien trop tard) qu’il n’est qu’un ersatz de réalité virtuelle, capture le regard du spectateur et l’enferme dans une prison où la laideur graphique suinte par tous les pores de la caméra, où les couleurs les plus vives n’existent plus et où la perspective semble réduite à de tristes aveux d’impuissance. De la même façon, le grand Darío semble enfermé, maintenu le plus loin possible d’un stade dont on en vient à se dire qu’il ne foulera jamais la pelouse. La suite de la vidéo, qui superpose images d’archive et plans contemporains, dégage une même impression de gâtisme et de sénilité car elle ne parvient pas à faire émerger une dynamique transfiguratrice de l’amas prosaïque de propositions. L’écran d’erreur qui clôture ce délire hallucinatoire est l’allégorie du film lui-même : un gigantesque bug qui se rapproche plus de l’informe pâté que de la création ordonnée. Mal de crâne.



Claude-Alain Renaud, avec Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:36 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi