Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des nations
  2. // J3
  3. // France-Allemagne (2-1)

Un Grizou en or massif

Auteur d’une deuxième période XXL et d’un doublé déterminant, Antoine Griezmann s’est montré sous son meilleur jour face à l’Allemagne au Stade de France. Et s’offre le droit de rêver d’un Ballon d’or qui lui paraît plus accessible que jamais.

Modififié
Lorsque le speaker du Stade de France annonce la sortie du numéro 7 des Bleus, c’est tout le Stade de France qui se lève pour applaudir. Et scander, d’une seule et même voix, le prénom puis le nom de celui qui les a fait chavirer le temps d’une soirée encore une fois. En sortant le buste droit, pour offrir à Tanguy Ndombele encore de nouvelles minutes sous le maillot Bleu, Antoine Griezmann a la démarche d’un chasseur de prime qui a rempli sa mission. En attendant maintenant de voir quel sera le montant de son butin.

Un leader affirmé


Alternant d’abord le bon puis le moins bon dans une première mi-temps ratée par la quasi-totalité des siens, Grizou a été celui qui a su impulser un second souffle à une équipe de France qui a paru pendant près d’une heure en manque d’idées. En tentant dans un premier temps de servir Mbappé, comme sur ce ballon juste avant la pause passé à un cheveu d’être dévié par Kyky (39e), Griezmann s’est ensuite décidé à enfiler le costume de leader au retour des vestiaires. D’une tête stratosphérique sur un centre ultra-puissant de Lucas Hernandez d’abord (62e), puis en se repayant la tête de Neuer sur penalty (78e), comme à l’Euro 2016. Tiens, c'est drôle : son dernier doublé avec le maillot tricolore remontait justement à cette demi-finale de l'Euro...


S’offrir un doublé face à l’Allemagne, même un peu malade, n’est jamais anodin. Qu’Olivier Giroud et surtout Kylian Mbappé l’encouragent avant son penalty au lieu de se disputer le ballon non plus. Le leader, c’est lui, et ses mots après la rencontre ne trompent pas : « On a fait une mauvaise première mi-temps. On a été perturbés par le fait qu’ils aient joué à trois derrière. On s’est parlé à la mi-temps, ensuite ça allait mieux. On ne faisait pas trop les efforts les uns pour les autres. On a été champion du monde en faisant les efforts les uns pour les autres, et c’est comme ça qu’on gagnera. » Limpide.

Un Ballon d’or en ligne de mire


Griezmann sait d’autant plus que c’est ce genre de prestations, dans les rencontres internationales comme en Coupe d’Europe, qui peuvent lui permettre de faire la différence dans la course au Ballon d’or. Très présent médiatiquement dans la presse espagnole, soutenu par le Madrilène (et non moins favori) Luka Modrić qui assure qu'il est « des trois Français, celui que je mettrais en avant pour tout ce qu’il a réalisé cette année » , Grizou a ajouté une nouvelle performance à son CV 2018 déjà bien garni.

Avec 33 buts inscrits sur l'année 2018, une Coupe du monde, une Ligue Europa et une Supercoupe d'Europe dans la besace, son acte de candidature a bien été enregistré. Ce n'est pas dit que celui qui ne pense qu'à entrer « dans l'histoire de l'Atlético » devienne le premier Ballon d’or de l'histoire des Colchoneros cette année. En revanche, celui qui se sait déjà parmi les trois finalistes a encore donné ce soir une raison de l'écouter très attentivement.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14
À lire ensuite
Les notes des Bleus