Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Lyon (1-0)

Un Gigot à point nommé

Il n’est pas toujours très académique, ni le plus rassurant. Mais ce dimanche, contre Lyon, Samuel Gigot a eu le mérite d’offrir la paix sociale à tout un club. Le tout en finissant avec un bandeau de rugbyman sur le crâne, comme d’habitude.

Modififié
En débarquant à l’OM cet été, presque incognito, Samuel Gigot a réalisé son rêve de gosse. Lui, le natif d’Avignon, qui a côtoyé des équipes du Sud durant sa jeunesse, allait enfin pouvoir enfiler la tunique du gros club de sa région. Si tout n’a pas été facile jusqu’à maintenant, tourmenté par des soucis de blessure et pas aidé par une concurrence accrue à son poste, le défenseur a sans doute vécu, ce dimanche soir, la plus belle page de son chapitre marseillais. À la 43e minute d’un duel des Olympiques jusque-là dominé par le sien, Gigot a profité de sa puissance naturelle et de son mètre 87 pour s’élever plus haut que tout le monde, subtilement croiser son coup de casque et s’offrir son deuxième but depuis son arrivée à Marseille. Et il suffisait de jeter un œil à sa célébration, les yeux écarquillés face au public, pour comprendre ce que ce pion représente pour lui d’un point de vue personnel, lui qui a soufflé le chaud et le froid ces derniers temps.

Une rédemption qui fait du bien à l'OM

Souvenons-nous : il y a trois semaines jour pour jour, Gigot dégoupillait en plein Classique, ne retenait pas son geste sur Neymar et se voyait recevoir son deuxième carton rouge de la saison. De quoi faire péter les plombs aux supporters marseillais et se poser des questions à Igor Tudor, qui voyait dans le même temps Leonardo Balerdi et Sead Kolašinac gagner des points petit à petit. Autrement dit : Gigot venait alors de se tirer lui-même une balle dans le pied, et inconsciemment d'être l’auteur d’un fait de jeu déclencheur d’une série terrible pour son club. Depuis ce tacle, l’OM n’avait plus réussi à s’imposer, s’était fait sortir de C1, et pouvait même entrevoir un début de crise. Comme un symbole, c’est donc lui qui a éteint l’incendie ce dimanche, et il devait forcément savoir dans un coin de sa tête qu’il venait de permettre à son club de passer une trêve un poil moins mouvementée que prévu. Au-delà du but, l’Avignonnais a aussi été décisif là où on l’attend le plus, à savoir derrière, où il a parfaitement muselé Alexandre Lacazette et Moussa Dembélé, qui n’ont pas pu profiter des espaces conséquents laissés par Nuno Tavares notamment. Et c’est déjà un point qui peut ravir les supporters marseillais.


Le bandeau porte-bonheur

Car s’il a toujours mis beaucoup de cœur à l’ouvrage, certaines de ses prestations pouvaient tout de même laisser à désirer. Capable de prendre des risques balle au pied quand il est aligné axe gauche, il n’était pas toujours très rassurant pour autant, et ses sorties parfois inconsidérées laissaient des trous à combler, exploitables en transition pour les adversaires. Ce dimanche, il a mieux mesuré les risques et s’est contenté de tenir avec brio ses duels, et de couper les lignes de passes. « Gigot a eu une baisse de régime, mais on a travaillé, et il a répondu de manière formidable. Avec les deux autres, c’était une très grosse prestation de la défense » , a d’ailleurs salué Igor Tudor en après-match. Autre symbole de la soirée, il a à nouveau dû s’afficher avec le fameux bandeau maison concocté par le staff médical marseillais, à la suite d’un choc saignant avec Jordan Veretout. Sorti quelques minutes plus tard, vraisemblablement sonné par ce qu’il venait de subir, Gigot a pu recevoir une ovation méritée du Vélodrome, content de pouvoir acclamer le héros du soir. Toujours avec le bandeau sur la tête, évidemment, comme un clin d’œil envers Tony, son grand frère rugbyman, qui a de quoi être plus que jamais fier de son frangin.

Par Alexandre Lejeune
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 22:00 Résultats de la phase de poules de la Coupe du monde 2022
Hier à 16:17 Comment suivre France-Pologne quand on boycotte le Mondial ? 2 Hier à 15:45 Revivez Corée du Sud - Portugal (2 - 1) 378
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:27 Un journaliste censuré à la télé turque pour avoir fait l’éloge d'Hakan Şükür 53