Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Un dirigeant du Beitar viré pour islamophobie

Modififié
Dix jours, une sortie de route, et merci au revoir.

Nommé il y a seulement une dizaine de jours en tant que «  conseiller particulier » , Ely Cohen, un dirigeant du Beitar Jérusalem, vient déjà d'être licencié par son nouvel employeur. La raison ? Avoir déclaré : « Je ne prendrai aucun joueur musulman dans l'équipe » dans une interview à un journal local. Une déclaration qui n'a pas du tout plu au propriétaire de l'équipe, Eli Tabib, qui a immédiatement pris la décision de le renvoyer.

Mais comment Cohen en est-il arrivé à une telle sortie malvenue dans une interview ? Dans son entretien, le journaliste venait d'évoquer la signature, il y a cinq ans, de deux joueurs musulmans au Beitar. Ces derniers avaient été fortement contestés par les supporters et avaient dû quitter le club. Cohen a ainsi embrayé : « Dans le passé, j'ai entraîné des joueurs musulmans dans d'autres équipes, mais au Beitar Jérusalem je n'en prendrai aucun. Je suis seulement réaliste, pas raciste. »


Pour rappel, un groupe d'ultras du Beitar, La Familia, est lié à la droite nationaliste israélienne. Et le propriétaire du club, Eli Tabib, a justement lancé une forte campagne visant à lutter contre cette frange extrémiste. EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 27 il y a 5 heures Rooney à la Maison-Blanche 21
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
Arsenal-Cologne retardé