Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. // Droits TV

Un Deezer ou un Spotify du foot : bonne ou mauvaise idée ?

Non, Jean-Michel Aulas ne dit pas que des bêtises. D’autant plus lorsqu'il ne s’exprime pas sur son compte Twitter. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa dernière interview accordée au Parisien, où il parle d’un « Deezer ou un Spotify du foot » pour répondre à la probable faillite de Mediapro, fait réagir. Mais sa proposition est-elle vraiment une bonne idée ?

Modififié

Comment cela fonctionnerait ?


Il existe trois types de personnes. Celles qui vivent dans le passé, celles qui sont bien ancrées dans le présent et celles qui préparent déjà l’avenir. Et ce n’est pas nouveau, Jean-Michel Aulas fait partie de cette troisième catégorie. Alors que la LFP doit faire face à une potentielle faillite de Mediapro, la question est de savoir : qui récupérera les droits TV payés 814 millions d’euros par an jusqu’en 2024, pour 80% des droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2 ? Pour le président lyonnais, il ne faut pas regarder vers Canal + ou encore beIN Sports : « Les temps changent, on n'est plus sur des ventes de droits TV d'exclusivité uniquement, mais aussi sur de la masse. Free s'installe. Amazon a acquis des droits en Angleterre et en Allemagne. (...) Ils vont modifier les règles. L'idée que je veux défendre, c'est qu'il faut un Spotify du foot ou un Deezer du foot, il faut une offre unique avec un prix attractif et que le public n'ait plus à se poser la question sur quelle chaîne est le match. » En résumé, une application à la Netflix sur laquelle le bouquet ne sera pas des séries ou des films, mais des matchs de foot. L’utilisateur n’aura alors qu’à choisir le match qu’il veut regarder parmi les centaines que proposerait l’application.



Existe-t-il une telle application à l’étranger ?


Souvent en avance, l’Allemagne a déjà son « Netflix du sport » . Cela s’appelle DAZN. Et si c’est une boîte britannique, c’est bien outre-Rhin que le service bat son plein. Contre 11,99€/mois – ou 120€ pour un an, soit 10€/mois –, les Allemand(e)s peuvent s’offrir un large panel de matchs de foot. Que ce soit en sélection nationale avec la Ligue des nations, les qualifs de l’Euro et de la Coupe du monde, la Copa América ou encore la CAN. Ou bien en clubs avec les matchs du vendredi et de lundi en Bundesliga, la Ligue Europa, la Ligue des champions – à l’exception de l’affiche diffusée sur le service public –, la Liga, la Ligue 1 ou encore la Serie A. Et ceux qui n’ont pas que le football dans leur vie peuvent aussi se faire plaisir devant la NFL, la NBA, la Moto GP, le tennis et même des darts. Sans parler des nombreux reportages comme la série Au cœur du vestiaire du FC Cologne, ou des résumés de matchs de Bundesliga quelques minutes après le coup de sifflet final.



Qui seront les grands gagnants et les grands perdants ?


À n’en pas douter, les grands gagnants de ce Deezer ou Spotify du football seraient les utilisateurs qui n’auraient plus à payer 18 abonnements différents pour voir leur équipe préférée jouer au football. Et qui, contre une somme raisonnable, pourraient tout avoir sur une seule et même application. Et les clubs dans tout ça ? Difficile de juger la perte ou le gain pour eux. Car il semble évident que les prix payés pour les droits TV seraient inférieurs à ce qu’avait balancé Mediapro. Mais comme pour Deezer ou Spotify, ils pourraient obtenir une prime d’intéressement proportionnel au nombre d’abonnés qui regardent une rencontre les concernant. En revanche, les grands perdants de cette affaire pourraient être les chaînes « traditionnelles » comme Canal + et beIN Sports qui ne pourraient plus vraiment lutter. Tout comme les sites de streaming et l’IPTV qui, à l’image des sites de téléchargement illégal de musique, devraient perdre du terrain avec l’arrivée d’un Deezer ou d’un Spotify du football.




Quelles seront les limites de cette application ?


Premièrement, pour que cela fonctionne totalement, il faudrait que cette application obtienne tous les droits – ou du moins une grosse partie – du football mondial. Ce qui est loin d’être gagné. Car si ce Spotify ou Deezer du football n’avait que la Ligue 1 par exemple, cela se résumerait à souscrire à la chaîne Téléfoot. En moins cher et en fonctionnel bien évidemment. Deuxièmement, en passant exclusivement par internet, cette application aurait l’avantage de ne pas attendre l’accord de tel ou tel opérateur pour être diffusée sur leur boîtier, mais aurait l’inconvénient de nécessiter une bonne connexion internet. Car oui, tout le monde ne peut pas avoir la fibre en France. Pour le reste, bien évidemment que cela ressemble à un rêve pour tout fan de ballon rond.



Quelles fonctionnalités de Spotify et de Deezer pourraient servir ?


En comparant cette future application à Spotify et Deezer, Jean-Michel Aulas avait peut-être quelques idées derrière la tête concernant les fonctionnalités qu’elle pourrait piquer aux deux plateformes de streaming. Comme par exemple le tri de matchs par genre (latino, classique, variété française ou encore rock). Ou bien la reprise des playlists. On pourrait très bien imaginer une playlist de matchs « Années 1990 » , « TOP 100 des matchs les plus regardés » ou encore « Parfait pour la sieste » . À moins que JMA ne pensait à la fonctionnalité « Match aléatoire » où l’application choisirait un match en direct au hasard, avec interdiction de changer avant 30 minutes. Et tant pis si vous tombez sur une obscure rencontre de D2 slovène.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 16:45 Lewandowski porte plainte contre son ex-agent 9
Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:30 L'entraînement en mode saumon de Carlisle United 7 Hier à 12:27 Pour ses 80 ans, Pelé dévoile une chanson avec Rodrigo y Gabriela 8
Hier à 09:32 Le Graët : « Avec Mediapro, l'inquiétude est grande » 54