Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018
  2. // Bilan

Tu sais que tu as suivi le Mondial quand...

Dans la douce nuit de Moscou, la parenthèse enchantée s'est refermée et nous donne rendez-vous dans quatre ans. D'ici là, les souvenirs vont pouvoir être ressassés, fantasmés et partagés. Surtout que toi, tu as suivi le Mondial. Tu le sais quand...

Modififié
... tu as cru rêver en entendant des bourdonnements familiers descendre des tribunes.

... tu te souviendras de ce jour où tu t'es posé devant Russie-Arabie saoudite, rendez-vous de ta rencontre avec Denis Cheryshev.

... malgré tes a priori de départ, ta nouvelle ville favorite est un coin gris coincé à l'ouest de Moscou. La génération 1998 avait Clairefontaine, toi, ton rêve porte le nom d'Istra.

... tu as revu ton pronostic pour Espagne-Portugal après l'affaire Lopetegui.

... puis tu t'es dit que quoi qu'il arrive, tu n'aurais jamais imaginé ce 3-3.


... tu as découvert qu'un match de football normal durait désormais entre deux heures et demie et trois bonnes heures quand la Croatie jouait. Sauf quand il s'agit d'une finale.

... tu as vu Kane faire le pacha contre la Tunisie et le Panama.

... puis tu l'as perdu de vue à partir des quarts. Meilleur buteur en carton !

... tu sais que les latéraux qui t'ont offert une deuxième étoile cumulaient quatre titularisations en EDF à eux deux avant l'entame du tournoi.


... tu as bavé devant les tacles d'Ilia Kutepov, les interventions d'Alireza Beiranvand et les débordements d'Ante Rebić.

... tu as d'ailleurs vu passer le fantôme de Luis Suárez lorsque Mathias Jørgensen a découpé ce dernier à Nijni Novgorod.

... tu as instantanément supprimé de ta mémoire le crochet foireux de Lloris en finale. Hugo est bel et bien le boss, et pour l'éternité.

... tu te demandes bien qui d'Andreas Granqvist ou de Yerry Mina glanera le prochain Ballon d’or.


... tu sais que la plus belle passe dé du tournoi a été réalisée par Romelu Lukaku. Et sans toucher la gonfle.

... dans tes pires cauchemars ou tes plus beaux rêves (c'est selon), un homme en noir arrête le jeu en dessinant un rectangle avec ses mains.

... et il est parfois habillé en bleu, répondant au nom de Nestor Pitana.

... tu as eu un petit pincement au cœur en voyant la sortie de Don Andrés.

... tu as l'impression que les points de péno des pelouses russes ont plus été visités que la place Rouge.




... tu aimerais bien que Presnel Kimpembe vienne ambiancer tes soirées.

... tu as vu deux monstres sacrés s'arrêter net, à trois grosses longueurs de la finale. Et tu te demandes combien de buts ils planteront en 2022.

... tu as bien cru que cette année, l'Angleterre allait enfin gratter quelque chose. Et puis non.

... tu as bien cru que cette année, la Belgique allait enfin gratter quelque chose. Et puis non.

... mais à ton grand regret, tu ne peux plus associer l'adjectif surcoté au nom d'Eden Hazard. En même temps, tu étais le dernier à le faire encore.


... tu es lillois et ton Mondial est réussi depuis la 57e minute de France-Argentine.

... tu es marseillais et ton Mondial est réussi depuis la 89e minute de France-Argentine.

... tu es lyonnais et ton cœur a failli s'arrêter de battre lorsque Corentin Tolisso s'est présenté face à Thibaut Courtois en demies.


... tu ne t'appelles pas Adrien Rabiot.

... ça t'a permis d'occulter la nouvelle mascotte de ton club.


... tu sais que le meilleur buteur de la compète n'est pas Harry Kane.

... Wimbledon et le Tour de France ont eu du mal à t'offrir ta dose de frissons lors des longues journées sans football.


... tu t'étonnes de ne pas avoir eu beaucoup de nouvelles d'El pibe de oro après Nigeria-Argentine.

... si tu devais faire confiance à un seul footballeur, ce serait Ivan Rakitić. Deux qualifications sur penalty pour sa nation, c'est très fort.

... d'ailleurs, tu aimerais que Kasper Schmeichel prenne aussi sa médaille de champion du monde.



... tu as réalisé que l'ammoniac était le nouveau Powerade. Et ça te fait sérieusement flipper.

... la France est sortie vainqueur des deux seuls duels entre anciens champions du monde. Adiós Argentina, adiós Uruguay.

... au passage, c'était le seul moment de ta vie où tu étais bien content de voir Edinson Cavani sur un banc de touche.


... tu t'es demandé comment des mecs aussi méticuleux que les Nippons pouvaient se découvrir de la sorte sur le dernier corner d'un huitième de finale aussi tendu.

... à force de parler de match de handball, tu t'es dit que c'était une bonne chose pour les Experts de Deschamps.

... tu n'as pas trop suivi le mercato de la Juventus, préférant te passionner pour des Suède-Suisse et Russie-Croatie. De toute façon, il n'a rien pu se passer de bien fou.

... tu as vu Steven Nzonzi entrer en finale d'un Mondial. Et ça t'a rappelé Alou Diarra remplaçant Patrick Vieira un 9 juillet 2006.


... tu t'es dit que les petits poucets avaient encore de beaux jours devant eux.

... tu as hâte qu'Ousmane Dembélé dispute une Coupe du monde avec les Bleus.

... et tu sais parfaitement placer Winchester sur une carte.



... tu as regardé tous les matchs, tous les jours, en espérant finalement voir l'Italie. En vain.

... bizarrement, le Chili et les Pays-Bas ne t'ont pas fait forte impression non plus.

... tu as pensé que la hype islandaise allait repartir de plus belle. Mais il manquait Kolbeinn Sigþórsson.

... tu attends toujours une nouvelle chanson officielle de Mondial digne de ce nom pour succéder à Waka Waka.



... tu as ri en voyant la réaction d'après-match de Thibaut Courtois.

... puis celle d'Hazard.

... puis celle de Meunier.

... bref, tu aimes Kylian Mbappé comme personne.

... mais tu n'as aucune compassion pour Neymar, cet acteur de bas étage.

... en revanche, tu te dis que si tu avais appris à lire avec la starlette brésilienne plutôt qu'avec Ratus, tu n'en serais certainement pas là aujourd'hui.



... tu sais que la durée d'un temps additionnel est égale à la moitié de la pause entre deux mi-temps.

... Materazzi et Éder sont définitivement derrière toi.

... cette année, tu n'as même pas eu besoin de te chercher des origines allemandes, espagnoles ou italiennes.

... tu continues de te demander à quoi ressemblerait une Coupe du monde sans Rafa Márquez.



... ça manquait quand même un peu de supporters nord-irlandais.

... mais les autres t'ont bien fait kiffer. Vraiment tous.

... d'ailleurs, tu penses que la France a encore beaucoup de choses à apprendre en tribunes. Sur le pré en revanche...


... tu as vu le carré final et tu t'es dit que cet Euro 2018 laissait présager une belle Coupe du monde dans deux ans.

... tu n'oses pas avouer que tu as envoyé un demi-salaire à la trappe en essayant de parier sur les rencontres de ce Mondial.

... les 0-0 du samedi soir ne t'ont pas manqué.

... d'ailleurs, la seule bulle du tournoi, c'est aussi grâce à la France. Et tu en es fier.

... tu sais que l'équipe de cette World Cup, c'est le Panama. Longue vie à Felipe Baloy.


... tu as désormais un très bon stock de Kanté facts. Et nul doute que tu pourras les ressortir en 2020.

... tu as très vite compris que la limitation à 80 km/h n'allait pas faire les affaires de M'Baye Niang et Ahmed Musa. Ni de Mbappé, évidemment.

... tu n'oublieras pas de te mouiller la nuque avant de retrouver cette chère Ligue 1.

... tu as été bluffé par les uns, déçus par les autres. Et c'était bon.

... tu en as bien profité. Parce que la prochaine, tu as du mal à imaginer la gueule qu'elle aura.



Par la rédaction de sofoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 heures Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 105 Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE