Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Football
  2. // Cycle de la vie

Tu sais que t'es devenu un peu gros pour jouer au foot quand …

Jeune, tu étais beau et svelte. Tu faisais partie du groupe des sportifs au collège, ce qui, d'ailleurs, t'avait permis de coincer la petite Sonia, qui faisait baver tout le monde à l'époque. Seulement voilà, quelques années ont passé depuis cette belle période. Et, malheureusement, le temps a fait des dégâts. Comme souvent. D'ailleurs, en toute honnêteté, t'es même devenu un peu gros pour jouer au foot. Et c'est pas les exemples qui manquent.

Modififié
… tu n'oses même plus t'échauffer, car tu ne pourrais pas jouer derrière.

… quand des mecs te prennent dans leur équipe, tu sens clairement un peu de tristesse dans leurs yeux.

… tu vois toujours cette tristesse après quelques minutes de match.

… et à la fin, également.

… t'as déjà fait un semblant de malaise. L'une des ces fameuses fois où l'on flirte avec la mort.

… d'ailleurs t'as fait chier tout le monde, car le match a dû être interrompu alors qu'il y avait 10-10.

… il est loin le temps où tu jouais torse poil en espérant que des meufs te voient.

… maintenant, quand c'est les torses nus contre les autres, bah, tu fais partie des autres. Eh ouais, tu n'es pas encore dans la catégorie des gros décomplexés.

… et même habillé, t'espères qu'aucune meuf ne regarde.

… bizarrement, ça te fait beaucoup moins chier de passer goal en cours de match.

… tu as déjà vomi pendant un match. Et tu n'avais même pas pris de taule la veille.

… t'as déjà essayé une trentaine de fois de vraiment te remettre au sport. Espérons que la 31e soit la bonne.

… quand tu recules tellement sur le terrain que tu encourages ton gardien, derrière les buts.

… quand tu penses que l'échauffement, c'est un truc de prof d'EPS, alors t'envoies que des reprises de volée, à froid.

… quand tu dis à toutes les personnes qui doutent de ton talent : « Si j'avais un physique, tu me regarderais à la télé. »

… quand tu regrettes d'avoir demandé du M le jour où ton équipe a renouvelé les équipements.

… quand tu te dis que finalement t'es fier d'avoir suivi la trajectoire de ton idole, Ronaldo. Les travelos en moins.

… quand tes potes ont posté la vidéo de Pierre Ménès qui fait 10 jongles sur ton mur Facebook.

… il te reste bien ta belle frappe. D'ailleurs, c'est la seule qui ne s'est pas barrée. Enfin, pas encore.

… tu aimerais bien jouer avec ton maillot de Liverpool saison 2004-2005. Seulement voilà, tu le mettais il y a huit ans. Soit dix kilos.

… au fond, si tu joues encore un peu au foot, c'est juste pour avoir moins de remords quand tu te pètes un grec.

… malgré ton physique, tu ne te gênes pas pour parler du « gros Ménès » .

… tu préfères jouer sous la pluie, au moins, tu n'as plus honte de ta sudation excessive.

… tu as des problèmes aux genoux.

… tu te rappelles cette époque où tu ne voulais jamais prendre le petit gros dans ton équipe, au collège. Putain de routourne, hein.

… quand tes potes te voient partir avec ton sac de sport, il y a toujours beaucoup de surprise dans leur regard.

… et de la moquerie, aussi.

… après un foot, il te faut plusieurs jours de récup'. Pire qu'une cuite.

… avant, tu ne croyais pas les mecs qui disaient que ton jeu dépendait grandement de ta condition physique. Aujourd'hui, tu comprends mieux ce qu'ils voulaient dire.

… avant un soccer, il y a toujours un pote marrant qui te dit : « C'est bon, il y a un défibrillateur au bord du terrain » . Ça ne te fait pas forcément rire, mais, honnêtement, ça te rassure un peu. Beaucoup, même.

… quand les gars contre qui tu joues sont polis, ils parlent de toi comme « le costaud de l'équipe en face » .

… des fois, tes potes parlent du foot qu'ils ont fait hier. Tu sais, celui où tu n'étais pas convié.

… tu penses que ta vision du jeu fait la différence.

… après dix minutes de jeu, tu redécouvres la folie de l'eau. Ça ne vaut pas le coca, hein, mais c'est quand même un bon moment.

… malheureusement, après ton litre d'eau englouti, tu es encore plus lourd. Eh oui, c'est possible.

… quand tes potes t'appellent « gros » , ce n'est pas forcément un synonyme de « mec » .

… à la sortie d'un crochet extérieur, tu vois en crypté.

… les adversaires que tu croises tous les ans y vont de leur petit « T'as pris un peu non? » , mimes a l'appui.

… tu redoutes plus que jamais de prendre la douche.

… tu vois plus le bout de tes Kipsta.

… tes potes te disent « heureusement qu'il te reste un peu de technique » .

… tu es le seul à toucher aux bananes et aux oranges à la mi-temps.

… tous tes shorts étaient sales sauf un très vieux, et tu t'es rendu compte qu'il était plus serré que tes boxers.

… tu as regardé en douce tous les épisodes de l'émission où Ronaldo devait perdre du poids sur Youtube.

… t'as l'impression d'avoir trop mangé avant le match alors que t'es à jeun depuis 24 heures.


… on t'a offert un maillot de la Roma pour ton anniversaire et tu n'as jamais osé le porter.

… toutes les balances sur lesquelles tu es monté dernièrement déconnaient.

… il y a un autre mec qui porte le même prénom que toi dans ton équipe : pour vous distinguer, pour toi on précise « le gros » .

… on te surnomme de moins en moins souvent George Weah. Et beaucoup trop souvent Jean-claude Darcheville.

… tu viens de te faire les croisés, mais tous tes coéquipiers se foutent de ta gueule en te disant que t'avais qu'à courir un peu plus à l'échauffement.

… quand tu vas au city stade, on te met gardien parce que tu couvres 75% de la surface des cages.

… t'as envie de gifler le gringalet de ton équipe qui dit qu'il voudrait « prendre un peu de masse  » mais qu'il n'y arrive pas.

… en soirée, les gens te disent que tu as mûri parce que tu as décidé d'arrêter la bière pour te mettre au vin et aux alcools forts.

… en lisant cet article, tu te dis que demain, cette fois c'est la bonne, tu te remets au sport. Et si tout se passe bien, tu rappelles Sonia d'ici quelques mois.

… ton visage est tout rouge au bout de 10 minutes.

… tes mollets sont ceux d'une danseuse étoile, et ton bide, celui d'un camionneur.

… tout le monde boit de l'eau à la mi-temps, sauf toi. Ton truc, c'est le Coca ou le Gatorade.

… tes chevilles de grand-mère ne rentrent plus dans les crampons.

… quand on fait une faute sur toi, le sol tremble.

… et il faut deux mecs pour te relever.

… tu sues beaucoup trop.

… t'as les cuisses qui se frottent l'une à l'autre. L'irritation ne te permet plus de courir.

… tu mets des coups d'épaules d'enculé à tous les maigrichons qui se prennent pour Neymar.

… t'es le premier à critiquer les « fatballeurs » .

… tu fais plus de passements de jambe.

… ta protection de balle est tout juste magnifique.

… tes mensurations, c'est 130 - 130 - 130. Oui, tu ressembles à une botte de foin.

Par Gaspard Manet, avec Pierre Boisson, Thomas Pitrel, Michael Simsolo et Javier Prieto-Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall