Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Coupe des confédérations
  2. // Groupe A
  3. // Italie/Japon (4-3)

Tsunami de buts entre Italie et Japon

Italiens et Japonais ont livré un match complètement dingue mercredi soir. C'est finalement les vice-champions d'Europe qui s'imposent sur ippon, dans les dernières minutes, après trois buts de part et d'autre (4-3).

Modififié
Italie - Japon : 4-3
Buts : De Rossi (41e), Uchida (50e csc), Balotelli (52e sp) et Giovinco (86e) pour l'Italie. Honda (21e), Kagawa (33e) et Okazaki (69e) pour les Japonais.

La Coupe des confédérations tient enfin son match d'anthologie. En première période, un véritable tsunami s'est abattu sur la Squadra Azzurra dans l'Arena Pernambuco de Recife. Shinji Kagawa allume le premier pétard, détourné par Buffon (17e). Trois minutes plus tard, sous la pression nippone, Mattia De Sciglio manque sa passe en retrait et oblige Buffon à cisailler Shinji Okazaki dans la surface. Keisuke Honda transforme à ras-de-terre sans trembler (1-0, 21e). Le Japon exerce une domination étouffante, multipliant les vagues dans le camp italien et Kagawa profite d'une mésentente entre Montolivo et Chiellini pour faire la toupie et tromper le gardien de la Juve, qui reste de marbre, pour la seconde fois de la soirée (2-0, 33e), peu de temps après le remplacement d'Aquilani par Giovinco. Les Transalpins semblent sombrer dans un abysse, enfoncés par des Japonais très mordants. Okazaki, Kagawa et Honda sont en feu. Une sale faute de Daniele De Rossi (qui sera suspendu face au Brésil) sur Keisuke Honda offre à Endo une balle de but, repoussée par Buffon et reprise par le capitaine Makoto Hasebe, sans succès (35e). Andrea Pirlo sonne la révolte avec un coup franc qui rase la transversale (40e). La minute qui suit, l'Italie relève un peu plus la tête sur une détente aérienne de Daniele De Rossi, qui expédie un corner du maître artificier dans les filets d'Eiji Kawashima (2-1, 41e). À cinq secondes de la fin du temps additionnel, Emanuele Giacherini (45+1) trouve le poteau. Et on n'a alors encore rien vu !

Et encore, Buffon…

En début de seconde période, les Italiens vont faire parler leur expérience et leur opportunisme. Dans sa surface, Maya Yoshida se fait griller la politesse par Emanuele Giacherini - décidément intenable dans cette Coupe des confédérations - qui oblige Uchida à marquer contre son camp (2-2, 50e). Dans la foulée, une main discutable du capitaine Makoto Hesebe offre à Mario Balotelli l'occasion de briller à son tour. Le Milanais se charge du pénalty, après avoir marqué un arrêt (3-2, 52e) et on se demande comment les Japonais ont pu laisser fondre leur avance de deux buts, surtout si vite… Ils sont pourtant loin de baisser les bras, Buffon devant s'employer pour repousser un centre dangereux venu de la gauche de Kagawa (57e). On a alors le droit à dix minutes plus zen, jusqu'à ce qu'Okazaki vienne crucifier Buffon (3-3, 68e), sur un coup franc d'Endo. Son compère Honda fait parler ses cylindres en passant en revue la défense italienne, de nouveau sauvée par Buffon, impérial (72e). Sur l'action suivante, Balotelli, auteur d'un avant-bras flagrant (73e), est à deux doigts de redonner l'avantage à l'Italie. La tornade n'est pas encore achevée. Sur une mauvaise relance de l'axe italien, Hesebe déclenche un missile, qui vient frôler le montant droit de Buffon (77e), puis Okazaki déclenche un tir qui vient s'échouer sur le poteau gauche de Buffon. Kagawa hérite du coup de billard, mais sa tête rebondit sur la pelouse, puis sur la barre de Buffon (81e). Incroyable. Les Japonais ont laissé passer leur chance. Sur une belle ouverture de De Rossi, Claudio Marchisio centre pour Sebastian Giovinco, qui se jette et donne l'avantage définitif aux siens (4-3, 86e). Deux minutes plus tard, Maya Yoshida pense bien remettre son équipe à flot en poussant le cuir au fond, mais il est signalé hors-jeu. L'Italie arrache la victoire et disputera la finale du groupe contre le Brésil, samedi à Salvador de Bahia. C'est peu dire que le remake de la finale de la World Cup 94 a peu de chance d'être aussi fou...

Par Florent Torchut, au Brésil
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 11
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall
À lire ensuite
Neymar surclasse le Mexique