Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018

Trafic d'affluences

Sur les douze stades de la Coupe du monde, neuf présentent des chiffres de fréquentation rigoureusement identiques lors de plusieurs rencontres différentes. La moitié des matchs est concernée et les explications de la FIFA sont moyennement convaincantes. De quoi se demander si l’on saura un jour combien de spectateurs ont assisté à ce Mondial.

Modififié
ATTENTION SPOILER : il est possible d'annoncer en avant-première, et avec quasi-certitude, les chiffres qui s’afficheront sur le grand écran des stades aux alentours de la 80e minute des quatre matchs restant à jouer dans cette Coupe du monde : 64 468 spectateurs à Saint-Pétersbourg pour la première demi-finale et la petite finale, et 78 011 au stade Loujniki de Moscou pour la deuxième demi-finale et la finale. Nul besoin d’apprendre à lire dans la vodka, ni d’étudier la numérologie illuminati pour prédire ces chiffres. Il suffit de se pencher sur les affluences communiquées par la FIFA et le comité d’organisation depuis le début de la compétition. On remarque alors de drôles de coïncidences.


  • Les cinq matchs disputés au stade Loujniki ont tous accueilli 78 011 spectateurs.
  • Les cinq matchs disputés au Spartak Stadium ont tous reçu 44 190 spectateurs.
  • Trois des cinq matchs de Saint-Pétersbourg (Brésil-Costa Rica, Nigeria-Argentine et Russie-Égypte) se sont joués devant 64 468 spectateurs.
  • Trois des six matchs de Samara (Uruguay-Russie, Sénégal-Colombie et Brésil-Mexique) se sont joués devant 41 970 spectateurs.
  • Trois des six matchs de Nijni Novgorod (Argentine-Croatie, Suisse-Costa Rica et Angleterre-Panama) se sont joués devant 43 319 spectateurs.
  • Deux des six matchs de Sotchi (Allemagne-Suède et Uruguay-Portugal) se sont joués devant 44 287 spectateurs.
  • Deux des cinq matchs de Rostov-sur-le-Don (Islande-Croatie et Corée du Sud-Mexique) se sont joués devant 43 472 spectateurs.
  • Deux des quatre matchs de Kaliningrad (Angleterre-Belgique et Espagne-Maroc) se sont joués devant 33 973 spectateurs.
  • Deux des six matchs de Kazan (Pologne-Colombie et France-Argentine) se sont joués devant 42 873 spectateurs.


    Mauvaises fréquentations


    Au total donc, trente matchs sur soixante (dans neuf des douze stades de la Coupe du monde) présentent des chiffres d’affluence douteux. Contactée, la FIFA a répondu par l’intermédiaire d’un porte-parole : «  À chaque fois qu’un même chiffre est annoncé en tant qu’affluence officielle d’un match, cela signifie que la capacité officielle a été atteinte et que la FIFA a totalement "billetté" le stade à sa "capacité officielle".  » Si la formulation n’est pas forcément évidente à saisir, on peut imaginer que la FIFA fixe une capacité officielle inférieure à la capacité réelle du stade et que, si le nombre de personnes présentes dans le stade dépasse cette capacité officielle, la FIFA redescend automatiquement le chiffre, nous empêchant donc de connaître la véritable affluence. «  Notez que la capacité officielle Coupe du monde est inférieure à la capacité future du stade en raison de différents arrangements opérationnels spécifiques requis pour le tournoi  » , ajoute en effet le porte-parole de la Fédération internationale.


    Derrière cette belle langue de bois institutionnelle reste un bon paquet de questions. Déjà, quiconque a fréquenté les stades de ce Mondial dira qu’à chaque match, il y avait au moins quelques sièges vides disséminées par-ci par-là. Si malgré cela la « capacité officielle  » a été dépassée, la «  capacité officielle » n’a-t-elle pas été mal définie ? Et quel sens cela a-t-il de définir une telle capacité maximale si l’organisateur peut la dépasser à sa guise ? Autre option : les chiffres seraient-ils artificiellement gonflés par la FIFA ou par l’organisateur ? Dans son mail envoyé avant les quarts de finale, le porte-parole de la FIFA assure qu’ « en général, jusque-là, le remplissage moyen des douze stades est de 98%  » . En 2014, après le premier tour (donc après 48 matchs), la FIFA annonçait un taux de remplissage des stades brésiliens de 98,2%. Or, les stades du Mondial 2014 n’ont jamais affiché deux fois les mêmes chiffres d’affluence. De quoi en déduire qu’on se moque du monde pour cette édition 2018 ? De quoi en déduire, en tout cas, qu’on ne connaîtra sans doute jamais les véritables chiffres de fréquentation des stades de cette Coupe du monde.



    Thomas Pitrel, à Moscou
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    VIDEOS

    I récup ze ball !

    Vidéo

    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur