Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Tous derrière le Bayern, devant

En attendant Hanovre-Francfort et Mönchengladbach-Fribourg, la 14e journée de Bundesliga a vu le Bayern, Leverkusen, Dortmund et Schalke s'imposer, ceux de derrière perdre, et quelques matchs nuls en milieu de tableau. Et puis plein de buts, de gestes fous et de stades pleins. Comme d'hab quoi.

Modififié
L'équipe :

Schalke 04. Placé en tête d'affiche de la journée du samedi, son duel contre Stuttgart a été aisément géré et remporté. Une victoire 3-0 grâce à un doublé de Farfan et une frappe soudaine de Jermaine Jones. Après le résultat décevant contre Francfort et un match nul 0-0 en Ligue des champions qui ne les tire pas vraiment d'affaire pour la qualification en huitièmes, il fallait une réaction : les Königsblauen l'ont eue. Et grâce à cela, ils se placent en cinquième position, à portée de feu de Mönchengladbach et devant Wolfsburg. Enfin, autre nouvelle : le club s'améliore dans la gestion de son effectif. Le très prometteur Max Meyer a prolongé jusqu'en 2018. L'année a encore une chance de bien se terminer à Gelsenkirchen.

Le match qu'il ne fallait pas manquer :

Bien entendu, le 4-4 fou entre Hoffenheim et le Werder. Les qualités offensives et errances défensives du TSG laissaient espérer un match de ce genre. Et cela n'a pas raté. Par deux fois, d'abord grâce à deux penaltys, puis plus proprement en deuxième mi-temps, les joueurs de Sinsheim ont pris une avance de deux buts. Le genre d'avantage qui ne suffit pas toujours quand il s'agit de Bundesliga. Le Werder est revenu à 2-2 en fin de première mi-temps, avec deux buts en trois minutes. Puis à la 90', c'est son numéro 44 Bargfrede qui arrache le 4-4 et un petit point, comme un symbole.

L'analyse définitive

L'Eintracht Brunswick mérite-t-elle la Bundesliga ? Des défaites à la pelle, des victoires inutiles comme celle contre Leverkusen... Brunswick connaît déjà son destin, un retour express en deuxième division allemande, et pourrait bien déclarer forfait pour le reste de la saison que cela n'y changerait pas grand-chose. Après ce qu'a vécu Greuther Fürth il y a un an, on pouvait s'y attendre. Brunswick va faire un aller-retour express.

On risque d'en parler sur RMC

Hambourg, Stuttgart et Brême se partagent la même place, ex-æquo avec 16 points. Un total qui forme surtout le ventre très mou de la Bundesliga, pour trois clubs aux résultats qui ne sont pas catastrophiques mais trop irréguliers pour convenir à leurs ambitions. Bref, ils n'ont déjà plus grand-chose à jouer. Le top 6 européen semble partir au loin déjà. La Ligue des champions franchement inatteignable. Tandis que la relégation ne devrait pas être leur souci, à moins d'une très mauvaise série cumulée avec un réveil de ceux de derrière. Bon, pour Hambourg, il reste la Coupe d'Allemagne avec un huitième de finale contre Cologne mardi soir. Pour Brême et Stuttgart, là aussi la compétition est déjà finie.

Le top 5

Robben : Arjen a baladé son pied gauche devant toute la défense de Brunswick. Certes, seulement Brunswick. Mais finalement, il est le seul buteur de son équipe ce week-end et son doublé confirme sa très bonne forme du moment.

Son : Un doublé et Leverkusen se sort du piège de Nuremberg. Le Coréen est la très bonne pioche de l'été dernier et permet au Bayer de tenir le rythme devant.

Farfan : Lui aussi autour d'un doublé, dont un but sur penalty. Un match rondement mené par le Péruvien éternel de la Veltins-Arena.

Aubameyang : Même dans un match moyen, Aubame sort des gestes fous. Ce week-end, c'est un coup franc direct parfait, poteau rentrant, qui ouvre le score de ce Mayence-Dortmund (1-3). L'air allemand lui fait le plus grand bien.

Vidéo

Casteels : Tim Wiese a sûrement apprécié son erreur. Peut-être un petit espoir de retrouver le terrain bientôt pour l'ancien international. Pour ne rien gâcher, elle est contre son ancienne équipe. En fin de première mi-temps, Casteels laisse filer le ballon entre lui et son poteau, pour l'égalisation d'Elia. Sur le reste du match, il fait un bon travail mais en prend tout de même quatre.

La stat :

8 - Huit penaltys déjà dans cette journée de Bundesliga, avant les deux derniers matchs, ce qui constitue un record. Ils ne sont pas tous évidents. Mais ils sont tous réussis. Deux équipes ont même profité de deux penaltys successifs, en quelques minutes : Dortmund, pour mener 3-1 après avoir été rejoint au score... sur un penalty de Eric-Maxim Choupo-Moting ; et Hoffenheim, en début de rencontre, menant alors 2-0.

Le geste :

La roulette décisive de Hegeler. Belle et classe, elle conclut un double une-deux avec Stefan Kießling et permet à l'Allemand boudé par Joachim Löw de marquer un but, encore un.

Vidéo

Markus Gisdol a dit :

« Ça me casse les couilles. » L'entraîneur d'Hoffenheim n'en peut plus des matchs fous de son équipe. Après le déluge de cartons rouges contre Fribourg, le but fantôme de Kießling ou encore le 3-3 contre Schalke, c'est le Werder qui a participé à la folie de Sinsheim avec un 4-4 spectaculaire. « Je ne me rappelle plus d'un match qui se soit déroulé normalement cette saison. Si un jour nous marquons sept buts, nous en prendrons également sept, c'est certain.  »

Et sinon :

En 2. Bundesliga, l'Union Berlin voit la perspective d'une montée s'éloigner, avec une nouvelle contre-performance 1-3 devant Aalen. Tandis que Cologne, toujours leader, peut y croire cette fois-ci.

Großkreutz a continué son périple sur les différents postes du football, en jouant milieu défensif contre Mayence.

Le Hertha Berlin et Augsbourg se sont séparés sur un 0-0. Le deuxième de la saison de Bundesliga.

Il y a toujours une taupe à Munich.


Par Côme Tessier.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur