Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation
  3. // Toulouse

Toulouse, le mal-aimé veut séduire

Alors que Capoue n’a toujours pas trouvé la porte de sortie, le TFC aborde cette nouvelle saison avec des bonnes résolutions. Comme jouer avec deux attaquants par exemple. Une folie. Mais il faut bien ça pour convaincre les Toulousains de revenir au Stadium pour autre chose qu’un match de Top 14.

Modififié
Le bilan de l’été

On ne se moque pas. Après avoir cité le Barça comme source d’inspiration, Alain Casanova ne jure plus que par la Juve et son 3-5-2 et a remisé au grenier son cher 4-1-4-1 : « C’est un système qui m’a de suite plu. Qui correspond vraiment à ce que j’avais en tête depuis un moment. Attention ! On ne va pas se proclamer du niveau de la Juve. » Ça ne risque pas. Au pays d’Airbus, on a les deux pieds sur terre, on coche la case « maintien » à la rubrique « objectif » et on ne recrute pas cher et à l’étranger. Cet été, le directeur sportif Ali Rachidi (l’homme qui a « fait » Gignac, Elmander mais aussi Santander et Ratinho) a accumulé les Miles et ramené un « Vidić en puissance  » avec Uroš Spajić (chargé de combler les congés maladies de Zebina), un milieu argentin perdu en D2 espagnole (Óscar Trejo) et un international roumain à l’œil. Auteur de trois buts en matchs de préparation, Mihai Roman avait déjà fait oublier le koala Daniel Braaten sur son côté droit. C’était avant sa rupture du tendon d’Achille et une saison déjà morte avant d’avoir commencée. Mais le principal problème du TFC reste le cas Étienne Capoue. Pas chaud à l’idée de rejoindre Cardiff contre les 10 millions exigés par Olivier Sadran, l’international a rangé ses rêves de Ligue des champions et fait comme si de rien n’était pour l'instant. Il existe un Toulouse avec Capoue et un autre sans. Et autant dire que le second a plus la gueule d’une équipe sans trop d’ambition. Au rayon des départs notables, Sadran a récupéré cinq millions d’euros en échange de Franck Tabanou. Bien joué. Le roi de la restauration aérienne a fermé la porte à double-tour pour Abdennour et Ben Yedder. Épaulé par Ben Basat dans le 3-5-2 turinois de « Casa » , la révélation de la saison dernière va occuper son meilleur poste, celui d’un 9 et demi. Pas de quoi encore remplir un Stadium qui boude une équipe qui ne mérite plus autant sa mauvaise réputation. Les matchs de préparation (trois victoires et quatre nuls) ont confirmé le bilan laissé la saison dernière : le TFC a débloqué son frein à main et a envie de séduire. Une révolution on vous dit.

Le coefficient de résistance au PSG

Javier Pastore adore Toulouse. Son Stadium, sa défense qui sait mettre en avant son talent, l’Argentin pense même acheter bientôt. Les Carmes, Saint-Georges ou le quartier des antiquaires, Javier hésite encore. Et si Paris lui manque, il sait qu’un avion décolle toutes les 20 minutes pour la Capitale. On va dire 5% pour faire plaisir aux « Marseillais » du 31.

Le portrait-robot

10% Jean-Pierre Mader « Elle danse tous les soirs  » .
10% scolaire. Toujours utile pour remplir un stade.
30% virage Brice Taton.
20% Twitter. Le meilleur compte officiel d’un club de Ligue 1.
20% cette saison « on joue les coupes à fond » .
10% « il y a pas le Stade qui joue ce soir aussi ?  »

La banane

Chez les Akpa-Akpro, on aime le foot et les prénoms composés. Après Jean-Louis l’attaquant doté « de qualités athlétiques exceptionnelles » selon sa fiche Wikipédia et Jean-Jacques (qui a écumé les clubs de la banlieue toulousaine), voici Jean-Daniel. Le dernier de la fratrie de Fonbeauzard est le couteau-suisse d’Alain Casanova. Latéral poussif, milieu défensif inquiétant, le voilà désormais appelé à remplacer le Roumain Roman comme ailier droit. Pour l’adjectif on hésite encore entre : maladroit, inoffensif ou inadapté.



Le type à suivre

Ali Ahamada. Il y a le joueur « moyen » qui aligne des 5 ou des 6 les bons jours et il y a Ahamada. Un type qui vit sa carrière comme des montagnes russes. Banane un jour, sauveur l’autre, le Comorien est aussi imprévisible qu’un putsch de Bob Denard. Alors on peut choisir sa tête renversée contre Rennes, ses cinq pénaltys arrêtés en même pas deux saisons de L1 ou plutôt s’attarder sur ses relances hommage à Apoula Edel, ses prises de balles savonneuses et ses « air » sorties. On a décidé de voir le verre à moitié plein et se dire que le potentiel est énorme et le mec attachant.

Ce qu’il va se passer cette saison

Au soir d’une victoire sur Bordeaux, Toulouse prend les commandes de la L1. Alain Casanova rappelle qu’il reste encore 36 journées. Pas s’enflammer. Même quand début janvier, le TFC est encore dans l’aspiration du maillot jaune monégasque. Pas s’enflammer même si le duo des « Ben » a plus scoré que la paire Cavani-Zlatan. Pas s’enflammer avant ce 32e de finale de Coupe de France contre le voisin de Colomiers. Après l’élimination aux tirs au but, Casa rappelle que « la Coupe c’est la Coupe » . Une série de douze matchs sans victoires plus tard (dont six sur Canal +), Toulouse tape Reims sur beIN Sport 5 et assure son maintien. « Même si je pense que l’Europe n’est plus accessible, j’appelle les joueurs à se remobiliser pour terminer la saison le mieux possible. » Message entendu. Le TFC termine 10e. Olivier Sadran déclare qu’Étienne Capoue aura un bon de sortie cet été.

La banderole du supporter

« Venez, il reste des places. »

«  Cette année, on fait le doublé » . Une banderole oubliée par ces bourgeois du Stade Toulousain.

Le nom pourri du derby en ico

Le punk à chienico contre Montpellier. 1664 et Maitre Kanter pour tous.

La chanson

Claudine Longet – Nothing to lose

Vidéo


Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible