Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. // France – Ligue 1 – Ce qu’il faut retenir de la 35e journée

Toujours pas de générique de fin en Ligue 1

Des semaines que le PSG doit officialiser son deuxième titre consécutif, et pourtant ce n’est toujours pas fait. Des semaines aussi que les prétendants aux qualifications européennes se placent, mais là encore il reste un peu de suspense. Pareil en bas de tableau, où Sochaux s’accroche et continue à faire baliser les concurrents au maintien. La fin du film approche en Ligue 1, mais il manque encore l’épilogue. On ne va pas s’en plaindre.

Sochaux et Paris font durer le suspense

Ce devait être le match du sacre pour le PSG. Ce devait être aussi dans le même temps un coup sévère porté aux espoirs de maintien en L1 de Sochaux. Mais 90 minutes et un résultat nul plus tard, rien n’est finalement encore acquis. Non, le club de la capitale n’a pas encore officiellement remporté son second titre consécutif, avec une avance de 8 points sur Monaco à 3 journées de la fin. Et non, les Doubistes n’ont pas encore rendu les armes, restant bien sûr dans la zone rouge, mais à 4 unités seulement des premiers non relégables, ETG et Guingamp. Entre ces deux extrémités, la physionomie de cette Ligue 1 millésime 2013-2014 apparaît en revanche de plus en plus clairement. Vainqueur de Bordeaux hier soir, Lille a conforté sa troisième place. Derrière, Saint-Étienne et Lyon se livrent un beau duel à (courte) distance, avec Marseille en embuscade. Arrivent ensuite les poignées d’amour du championnat : du 7e, Bordeaux, au 14e, Nice. Rennes a encore besoin d’une victoire pour définitivement assurer son maintien. Le voisin et futur adversaire en Coupe de France Guingamp est à peu près dans le même cas de figure. Évian, qui se déplace à Sochaux lors de la dernière journée, peut en revanche trembler. Oui, c’est peut-être à Bonal le 17 mai qu’aura lieu la dernière scène poignante avant que ne tombe le générique de fin de saison.

Vous avez raté Lyon – Bastia (et vous n’auriez pas dû)

Certes, en face c’était Bastia et les Corses sont déjà plus ou moins en vacances (quelqu’un a des nouvelles de la hype de l’automne dernier Wahbi Khazri ?), voire en retraite (poke Mickaël Landreau), mais l’OL a encore livré hier une solide prestation, grâce à l’enthousiasme et au talent de ses jeunes. Récemment, c’est Jordan Ferri qui s’était mis en évidence. Cette fois, c’est Nabil Fekir qui était sous la lumière, avec un but et deux passes décisives à son actif. Tout ce qu’il fait est propre, simple, sans chichis ni grigris. Bon dans le jeu, il est également redoutable sur les coups de pied arrêtés. Le joli duel à distance pour la quatrième place se poursuit entre Lyon et le grand rival Saint-Étienne, vainqueur de son côté sur la pelouse d’Annecy face à ETG.

Vidéo

L’analyse définitive du week-end

C’est la grosse rumeur du moment : Zinedine Zidane serait libéré par le Real Madrid pour tester ses compétences managériales sur un banc, qui pourrait être celui de Monaco. Si l’idée n’est pas idiote, elle va finir par sérieusement agacer l’entraîneur en place Claudio Ranieri, qui ne cesse de réaffirmer son envie de rester au poste la saison prochaine en dépit des bruits de couloir (Zidane donc, mais aussi Wenger et Capello ces derniers jours). Façon Alain Delon, l’Italien a répondu à la presse après le match à Ajaccio : « Personne ne prendra la place de Ranieri ! Ranieri va continuer ! » La méthode Coué.

La polémique de la machine à café

Paris n’est donc pas parvenu à officialiser son titre en déplacement chez un relégable. Ce n’est pas dramatique, d’autant qu’en face, le Sochaux du printemps a bien plus de moelle que son classement ne l’indique. Reste que cette contre-performance du puissant PSG suscite son lot de commentaires acerbes. Pierre Ménès par exemple s’en est pris à (son ami) Laurent Blanc sur le plateau du CFC, estimant qu’il était un peu trop à la cool. « Il va bien falloir qu’il se fâche un jour ou l’autre, a-t-il jugé. Je sais que ce n’est pas dans sa nature, dans son tempérament, mais là, ça suffit… S’il veut être encore au PSG l’an prochain, il va falloir qu’il change des choses ! Il a trop accordé de confiance aux joueurs, il va falloir qu’il soit beaucoup plus dur, plus tranchant. » Difficile de continuer à mobiliser des joueurs qui n’ont plus grand-chose à jouer en club et qui pour beaucoup ont la Coupe du monde comme prochain objectif.

Le top 5

Benjamin Stambouli (Montpellier). Encore un très bon match du fils d’Henri dans l’entrejeu montpelliérain. Alors forcément, ça finit par se voir et sa cote ne cesse de monter. Si l’OM et l’ASSE le veulent, il va falloir se battre avec une redoutable concurrence étrangère, dont Everton et Dortmund.
Dimitar Berbatov (Monaco). Il y avait des sceptiques lorsque le Bulgare est arrivé sur le Rocher ? Parce qu’on ne les entend plus tellement ces temps-ci. Avec son doublé à Ajaccio, Berbatov en est à 5 buts en L1 et 9 en comptant les coupes.
Alain Traoré (Lorient). Oh tiens, Alain Traoré a fait un bon match. Peu en réussite cette saison, le Burkinabé a profité d’être titularisé en pointe à la place d’Aboubakar pour livrer une prestation convaincante, ponctuée par un but.
Florent Balmont (Lille). Le chef de meute des Dogues, c’est lui. Son association avec Gueye apporte cohérence et solidité au collectif lillois, qui a quasiment validé sa qualification pour le tour préliminaire de la C1. Ouaf !
Serge Gakpe (Nantes). Mine de rien, le Togolais réussit une belle saison, peut-être la plus belle de sa carrière. Il est un recours crédible au poste de titulaire en pointe la saison prochaine au FC Nantes.

Le geste

Air Beauvue s’est encore envolé. Malgré son gabarit peu impressionnant, l’ailier guingampais réussit de belles choses dans les airs grâce à une détente hyper spectaculaire. Coupant victorieusement le corner de Giresse, Claudio Beauvue permet à son équipe de remporter une victoire hyper importante pour le maintien.

Vidéo

Ils l’ont dit

Philippe Montanier : « J'étais déjà convaincu qu'il fallait aller au Stade de France avec humilité. Je le suis encore plus ce soir (samedi). Celui qui nous collera l'étiquette de favori n'aura pas vu notre match. » L’entraîneur rennais n’a pas franchement été rassuré après la performance de son équipe face à Lorient. En finale de Coupe face à Guingamp, la clé du match pourrait être la manière dont Montanier va essayer de bloquer les couloirs aux rapides ailiers guingampais. Il devrait être privé de ses deux titulaires habituels, Danzé et M’Bengue, blessés.
Pascal Dupraz : « Christophe Galtier avait dû me céder les plots qu’il avait utilisés la semaine dernière parce qu’en première mi-temps, mon équipe…  » Pascal Brutal, toujours aussi costaud s’agissant de manier la punchline d’après-match face à la presse.
Marc Planus : «  On a joué sur un billard, on n'avait pas de pression, il y avait tout pour faire un bon match de foot, mais ce soir, on n'a même pas pris de plaisir. » Vivement la fin de saison du côté des Girondins…

Le tweet

Pour expliquer son retard à l’entraînement samedi, qui lui a valu de ne pas être retenu dans le groupe bastiais pour affronter Lyon le lendemain, Djibril Cissé a utilisé les réseaux sociaux pour publier un mot d’excuse façon collégien.


La stat

10 : Toulouse a concédé son 10e pénalty de la saison face à Montpellier. C’est un record en L1 et jusque dans les quatre grands championnats européens. C’est dommage de perdre des points de la sorte, car sinon, offensivement, ça taquine vraiment bien de la balle du côté des hommes d’Alain Casanova cette saison.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 105
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
À lire ensuite
L'équipe type du dimanche