Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Totti, la fin approche

Éloigné des terrains depuis désormais plus de trois mois, Francesco Totti pourrait enfin rejouer ce week-end face au Milan. À désormais 39 ans, le Capitano, qui sera en fin de contrat cet été, n'a jamais semblé aussi proche de la fin.

Modififié
« Il y a deux ans, je lui ai conseillé d’arrêter tant qu’il était encore le numéro un. Mais je comprends qu’il aime la Roma et qu’il veuille y rester le plus longtemps possible. » Quand Zdeněk Zeman est invité à parler de Francesco Totti par le Corriere della Sera, il ne fait pas dans la langue de bois. Une habitude pour le Bohème qui n’hésite jamais à livrer le fond de sa pensée. Pour lui, le Capitano devrait donc avoir déjà soigneusement rangé ses crampons depuis un moment. Une déclaration qui a fait l’effet d’une bombe du côté de Rome ? Pas vraiment… Car il faut bien reconnaître que de plus en plus de monde se pose la question fatidique : Totti est-il vraiment inspiré de jouer une interminable prolongation, alors que son physique refuse de le suivre ? Pour preuve, 'Cesco n’a disputé que 3 petits matchs cette saison pour un but, en position de hors-jeu en prime. Depuis le 26 septembre dernier - soit la veille de son 39e anniversaire -, il traîne plutôt sa carcasse à l’infirmerie. L’histoire est déjà écrite : Totti est la Roma, et la Roma est Totti. Alors n’est-ce pas le moment d’y mettre un point final ?

Problèmes physiques et gestion compliquée


Cette année, Francesco Totti fêtera ses 40 ans. À cet âge, bien peu de joueurs de football et encore moins de (grands) attaquants sont toujours en activité. On a bien en tête Alessandro Del Piero, l’alter ego bianconero du Giallorosso, qui a aussi poussé la machine jusqu’aux quarante bougies, mais le Pinturicchio a lui quitté la Serie A en 2012 à 37 ans et demi. Après une saison à jouer les seconds rôles d’ailleurs. Et c’est bien là tout le problème de Totti à la Roma, il refuse d’être au second plan ou on refuse de l’y mettre. Seulement, ses capacités physiques ne lui permettent plus de briller sur la durée. La saison passée, il a bien disputé 36 matchs toutes compétitions confondues et inscrit 10 buts, dont un sublime doublé lors du derby de Rome. Il est même devenu le buteur le plus vieux de l’histoire de la Ligue des champions. Honorable. Même plus que ça. Mais Totti est aussi apparu dépassé dès que le rythme s’élevait trop. Lors des grands matchs face au Bayern, City ou la Juve notamment. Une donnée avec laquelle a eu bien du mal à composer Rudi Garcia.

S’il a certainement ses torts ailleurs, l’entraîneur français n’est pas aidé sur ce point-là. Mettez le Capitano sur le banc et c’est un crime de lèse-majesté. Alignez-le constamment titulaire et c’est une mauvaise gestion de ses minutes. En somme, Totti est difficilement gérable. En réalité, il se gère tout seul, mais c’est aujourd’hui la Roma qui en pâtit. Oui, même lorsqu’il est absent. Car l’ombre de Francesco pèse indéniablement sur l’environnement romain. Surtout, les Giallorossi ne savent plus vraiment quoi, comment et quand attendre Totti. En sauveur ? Sans doute pas. Ce mercredi, il devait d’ailleurs être enfin convoqué par Garcia. Après plus de trois mois d’absence pour une simple lésion musculaire à la cuisse droite qui ne devait, au départ, le tenir à l’écart qu’un mois. On aura beau scruter à la loupe le groupe qui était en déplacement à Vérone, on ne trouvera pas la trace de Francesco Totti. Alors, en attendant qu’il retrouve pour de bon les terrains, peut-être ce week-end, on espère que le Capitano a bien réfléchi à la décision qu’il va prendre en fin de saison.

Prolongation ou retraite ?


« Féconder le passé en engendrant l'avenir, tel est le sens du présent. » Pas sûr que Francesco Totti saisisse toute l’essence de la pensée de Nietzsche, mais c’est bien sur cette réflexion que doivent se pencher aussi bien la Roma que son capitaine. Le futur des Giallorossi dépend pour beaucoup de la gestion de la fin de carrière de l’un, si ce n’est du meilleur joueur de l’histoire du club. Autrement dit : que faire du Capitano, qui arrivera en fin de contrat cet été ? Une décision qui appartient en réalité plus à Totti lui-même qu’à la Roma. Difficile effectivement de croire que la Louve lui refuse une prolongation si lui est déterminé à jouer une saison de plus. Ce qui n’est actuellement plus forcément le cas, si on en croit sa compagne Ilary Blasi, qui s’est confiée à l’hebdomadaire italien Oggi sur la possible retraite de son homme : « Je pense qu’à chaque jour suffit sa peine. Francesco va avoir 40 ans et il a vécu pleinement sa carrière jusqu’ici. Au point que désormais, je pense qu’il aura envie d’autre chose. Mais il restera dans tous les cas dans le monde du football. »


Désormais, la balle est dans le camp de Francesco. Si on s'en tient à ses propres déclarations, il « continuera tant que son physique répondra présent » . C’est donc probablement la seconde partie de saison qui motivera sa décision finale cet été. S’il prend du plaisir et est épargné par les blessures, Francesco prolongera très certainement encore une saison. Sans se faire d’idées sur ses deux vieux rêves – atteindre le record de buts en Serie A de Silvio Piola (274 contre 244 pour Totti) et jouer dans le nouveau stade de la Roma - qui peuvent déjà être rangés au placard. En revanche, si son corps continue de montrer des signes de réticence, 'Cesco serait bien plus inspiré de dire stop. Dans ce cas, la Roma lui a déjà réservé une place au chaud dans l’organigramme du club. Et Totti pourra tranquillement tourner une immense page de l’histoire du football italien, en compagnie de ses potes Luca Toni et Antonio Di Natale. Une chose est sûre, on les pleurera le moment venu.


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Gourcuff out jusqu'en 2019 10
il y a 1 heure L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 9 Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom