Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Tottenham-Ajax (0-1)

Tottenham, la brouille des schémas

Comme face à City en quarts de finale retour, Mauricio Pochettino s'est de nouveau planté dans son schéma initial et a dû changer ses plans en cours de rencontre. Cette fois, il était trop tard pour un Tottenham qui a buté sur un Ajax caméléon.

Modififié
On avait laissé Mauricio Pochettino sur une grimace, samedi, quelques minutes après la douzième défaite de la saison de ses Spurs. Là, dans une salle du Tottenham Hotspur Stadium, l’Argentin était venu parler de « fatigue et de stress » : une rareté dans les mots venant confirmer l’impression d’un Tottenham qui n’en peut plus depuis plusieurs semaines. Puis, avant cette demi-finale aller de Ligue des champions, il avait été décidé de fermer les yeux et de croire qu’il n’y aurait plus d’usure, que le parfum européen viendrait réveiller les âmes. C’était aussi l’espoir de Pochettino, venu ouvrir sur la table lundi après-midi le cœur de son équipe : « Il y a dans l’équipe un état d’esprit qui peut nous permettre de tout accomplir. C’est notre force. Il est impossible d’être fatigué. Tout sera mental. Et l’énergie sera là. » Et, les lumières se sont allumées et les vérités sont tombées : mardi soir, Tottenham a été poussé dans les cordes et aura une nouvelle fois dû attendre plus d’une demi-heure avant de vraiment plonger la tête dans sa rencontre. Mauricio Pochettino y est pour quelque chose.

L'erreur de Pochettino


Pour une raison simple : comme face à Manchester City en quarts de finale retour, l’Argentin s’est trompé de système et a été obligé de réagir dans l’urgence et sous les circonstances. Contre City, Pochettino avait rapidement vu son losange éclater sur la largeur, Pep Guardiola ayant demandé à ses hommes d’étirer au maximum le jeu et Kyle Walker martyrisant notamment Dele Alli. Cette fois, face aux nombreuses absences (Kane, Winks, Son...), Mauricio Pochettino avait décidé de coucher un 5-3-2, qui a là aussi éclaté sous les combinaisons courtes de l’Ajax, qui a ressemblé sur la première demi-heure à une équipe de foot en salle sur un terrain de foot à onze. Le même 5-3-2 qui n’a jamais fait ses preuves à Tottenham (surtout avec un Sánchez faiblard à la relance) et qui a ce soir pris la marée jusqu’à la sortie sur blessure de Vertonghen, remplacé par un Moussa Sissoko brillant, qui a permis aux Spurs d’exister de nouveau dans les duels et dans les transmissions. Il était tard dans la rencontre, surtout lorsqu'on parle d’une demi-finale de C1 et face à une équipe aussi pro-active que l’Ajax, qui avait d’ailleurs déjà ouvert le score.

Réveil par la destruction


On savait Tottenham affaibli au milieu et en attaque, sur le fil, usé après avoir vécu le pic émotionnel de sa saison en quarts de finale retour sur le terrain de Manchester City et on attendait de voir une réaction. Résultat ? On l’aura obtenu lorsque Mauricio Pochettino a réinstallé une défense à quatre et Alli dans une position préférentielle et lorsque Llorente a reçu un minimum de soutien pour accompagner son bon travail d’appui. Lorsqu’il a surtout ressorti face aux circonstances un vieux conseil de José Mourinho, qui avait préconisé d’imposer de l’impact physique à cet Ajax : un réveil par la destruction plus que par la construction. Cela n’aura pas suffi malgré une bonne réaction, une hausse de l'intensité et une gêne accrue sur les relances bataves, et donne des pistes pour un retour, où Son sera de retour, entre deux inconnus à qui ils restent quatre-vingt-dix minutes pour obtenir le ticket d’une vie. Reste un chiffre comme une douche : plus aucune équipe ayant perdu une demi-finale aller à domicile ne s’est qualifiée depuis 23 ans. Son nom ? L’Ajax.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 17:34 EuroMillions : 104 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
Hier à 16:30 Le récap de la #SOFOOTLIGUE
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Donny the dog