Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Tottenham-Juventus

Tottenham, bascule sur un plongeoir

Héroïque à l'aller à Turin (2-2), la bande de Mauricio Pochettino a une occasion historique de faire sauter la Juventus dès les huitièmes de finale de la C1 mercredi soir, à Wembley.

Modififié

Un tête-à-tête avec la laideur, rien de plus. Puis la lumière qui s’allume dans un silence mortel. Massimiliano Allegri, maître queux de la Juventus, raconte : « Le football est vicieux. Lors de la Supercoupe, en août, on s’était arrachés pour revenir à 2-2 et nous avions perdu à la dernière minute face à cette Lazio. Ce soir, c’était notre tour. J’avais dit aux gars qu’un seul incident ferait basculer cette rencontre et j’avais raison. » Sinon, pas grand-chose : pas de jeu, pas d’occasions, peu d’envie. La Juventus, quoi. Samedi, à Rome, la Vieille Dame est venue avec son cynisme et est repartie avec trois points précieux (1-0) dans la course qui l’oppose depuis le début de saison à un Naples séché dans la soirée face à la Roma (2-4).

Comment ? En refusant de soulever sa jupe, en offrant un ensemble approximatif, en voyant certains cadres (Mandžukić, Khedira, notamment) errer sur la pelouse du Stadio Olimpico, mais en laissant, surtout, un Paulo Dybala au bord de la rupture physique se dépouiller au bout du temps additionnel pour boucler l’essentiel. Brutal, non ? Réponse de Daniele Rugani, sur la chaîne officielle du club dimanche : « Nous sommes redevenus la vraie défense de la Juve, c’est tout. La solidité a toujours été notre force et cela ne dépend pas seulement des défenseurs. Quand il y a de tels progrès, c’est le fruit du travail de toute l’équipe, à commencer par celui des attaquants. Au-delà de la stratégie, c’est l’attitude et l’envie de sacrifice qui comptent. » Et les faits : depuis le nul concédé à l’aller face à Tottenham (2-2), la Juventus a enchaîné trois succès, trois 1-0.

Le rêveur et les habitués


Pour les habitués des routes de C1, l’affaire ne fait pas de doute : à Londres, mercredi soir, la bande d’Allegri va étouffer l’histoire, comme toujours. Des absents ? Oui, Mandžukić, Cuadrado, et alors ? Même pas peur. C’est une question d’approche, d’expérience, et ces types savent où ils vont. La Juventus a du caractère, et Tottenham n’est pas le Bayern, monstre d’expérience qui avait réussi à résister à la rébellion de la Vieille Dame en mars 2016. Trop grande cette mission pour les Spurs, donc ? Non, justement, c’est la nuance : elle est à la taille de ce Tottenham, brillant à l’aller, admiré par l’Angleterre du foot depuis plusieurs années et qui a dégueulé avec brio sur l’Europe cette saison, battant notamment le Real (3-1) et le Borussia Dortmund (3-1) en poules. En conférence de presse mardi, Mauricio Pochettino a tapé dans ce sens : « Nous savons que ce sera un grand défi contre l’une des équipes les plus fortes du monde, mais nous sommes courageux, nous avons une attitude positive et nous savons que nous pouvons gagner. Le résultat final sera la conséquence de notre attitude. Je ne me mets pas de limites, parce que je suis un rêveur. Dans la vie, nous devons exploiter toutes les opportunités et vivre le moment présent. »

« On court plus intelligemment »


Ce Tottenham n’est plus une surprise, c’est une confirmation : ce qu’on vit actuellement est le résultat de plusieurs années de boulot, sur comme en dehors du terrain. Revenir de 0-2 à 2-2 à Turin n’est pas rien et la dernière fois qu’une équipe anglaise a réussi à le faire, elle avait remporté la C1 (Manchester United, en 1999, qui s’était même tapé le luxe de gagner 3-2 au Stadio delle Alpi, ndlr). Elle n’a rien à voir avec celle qui avait sauté l'AC Milan en 2011 (1-0, 0-0) et qui avait ensuite été roustée par le Real (0-4, 0-1). Elle est au-dessus, plus aboutie, et ce, même si elle n’a rien gagné : aujourd’hui, en cas de qualification, qui peut prétendre arriver en pantoufles face à ces Spurs ? Personne. Car Pochettino a réussi à rassembler autour de sa personne, de ses idées, de son approche, ce qu’il résume simplement : « Les gens ont l’impression qu’on court plus que les autres, mais on court surtout plus intelligemment. » L’Argentin est une référence de son style, du pressing tout terrain, de l’effort collectif pour la contre-attaque rapide. Il sait qu’il devra, comme à Turin, rendre la copie parfaite, un truc semblable au Guardiola version 2010 à l’Emirates lorsque le Barça était venu chercher un nul précieux (2-2) en broyant les Gunners dans leur propre camp pendant 45 minutes. Tottenham en est capable et l’a déjà prouvé. Le foot est vicieux, mais il a une justice : il y a de pire soirée pour faire basculer l’histoire.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 1
il y a 5 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 5

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:30 Le but de raccroc d'Habibou 12