Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Liverpool (4-1)

Tottenham avale les Reds

Emmené par un Kane une nouvelle fois extraordinaire, le gang de Mauricio Pochettino a fait sauter un Liverpool rapidement étouffé et dépassé. Tottenham revient à la hauteur de Manchester United.

Modififié

Tottenham 4-1 Liverpool

Buts : Kane (4e, 56e), Son (12e) et Alli (45e+3) pour les Spurs // Salah (24e) pour les Reds.

Les lignes de l'histoire : un record d'affluence pour un match du championnat d'Angleterre battu avec 80 827 têtes comptées à Wembley dimanche, la barre des 1000 buts concédés en Premier League passée par Liverpool, une abdication en plein quatre heures. Et un visage : celui d'Harry Kane, une nouvelle fois doublement décisif dimanche, buteur pour la première fois en Premier League à Wembley avec les Spurs après 29 boulettes lancées loin des filets, auteur de son 45e but en 2017 toutes compétitions confondues, d'un match incroyable où il aura empilé les retours défensifs consécutifs à quelques imprécisions techniques et les douces inspirations avant de sortir sous une ovation méritée, mais avec une cuisse douloureuse. Kane pue le football, il le simplifie et l'écrit à sa sauce : une préparation maison qui assaisonne le début de saison une nouvelle fois magnifique d'un Tottenham brutal, facile vainqueur d'un Liverpool trop tendre (4-1) et de retour à la hauteur de Manchester United. Parfait, ces deux-là ont rendez-vous dans une semaine à Old Trafford.

Les pilules et les platines


Ouvrir les grilles. Faire sauter les portes. Aérer la scène. Un crochet par Wembley comme une étape lors d’une Journée européenne du Patrimoine, histoire d’assister à une opération portes ouvertes animée par deux vieux potes à la vision du monde similaire. L’un en costume, l’autre en survêt, ils se respectent, s’embrassent, débarquent sur les planches côte à côte. Puis ils s’installent et se regardent, des croquis déployés devant eux : un 3-3-2-1-1 inédit, animé par Harry Winks, composé d’un Serge Aurier installé à gauche, pour Pochettino ; un 4-3-3 plus classique, où Milner remplace au milieu Georginio Wijnaldum, blessé, pour Klopp. Et la déconstruction : quinze minutes suffisent pour voir Tottenham secouer une défense centrale de Liverpool sans repère, où Lovren, incapable de s’entraîner depuis plusieurs semaines et obligé d’avaler les pilules pour pouvoir jouer le week-end, doit rapidement sortir et au cœur de laquelle Harry Kane (1-0, 4e) et Heung-min Son (2-0, 12e) se gavent.


Tout va trop vite pour les Reds, minés par les crachats techniques au milieu, lâchés par un petit Can et découpés dans une profondeur où danse un excellent Trippier et un Son tout proche de gober un doublé sur une ouverture lumineuse d’Eriksen, évité de justesse par la barre de Mignolet, et un duel perdu dans la foulée face au portier belge. Stratégiquement, Tottenham laisse la possession à Liverpool, Eriksen et Trippier se mettent aux platines des contres, Kane surfe de nouveau sur une forme indécente, ce qui permet finalement à Alli de tripler la mise de volée avant la pause à la suite d’un coup franc et d’une mauvaise relance de Matip (3-1, 45e+2). Une tache sur la veste de Pochettino : Mohamed Salah a réduit le score vingt minutes plus tôt sur la seule véritable occasion de Liverpool (2-1, 24e) et l’un des seuls moments d’absence d’une défense modèle.

Les cordes de Klopp


Dans les cordes, Klopp tente de répondre tactiquement en décalant Can en arrière droit et Joe Gómez dans l'axe d'une défense noyée et esseulée par le pressing intense des Spurs. Insuffisant pour faire claquer les jambes d'un Pochettino qui ordonne à ses joueurs d'attraper la possession dès le début de seconde période. Finalisation : dix minutes après l'entracte, Harry Kane croque le deuxième but de son après-midi sur un coup franc en deux bandes au milieu duquel Mignolet tisse une toile dans le vide (4-1, 56e). Ou comment éteindre définitivement un Liverpool incapable d'apercevoir un succès en championnat depuis désormais plus d'un mois. Conscient de la copie qu'il s'apprête à rendre, notamment marquée par la prestation très moyenne d'un Coutinho dont le pied gauche aura néanmoins permis de faire briller Hugo Lloris, Klopp saisit l'instant pour s'enfoncer dans son siège alors que son collègue argentin intègre Sissoko à son milieu. La fête est finie, Lloris fait taire Milner et Salah : après sept flèches tirées à côté depuis le début de son mandat à Tottenham, Mauricio Pochettino tient sa première victoire face à Liverpool. Une clope dans la poche.

Tottenham (3-5-2) : Lloris - Alderweireld, Sánchez, Vertonghen - Trippier, Eriksen (Dier, 81e), Winks, Alli, Aurier - Kane (Llorente, 88e), Son (Sissoko, 69e).
Liverpool (4-3-3) : Mignolet - Gómez, Matip, Lovren (Oxlade-Chamberlain, 31e), Moreno - Milner, Henderson, Can (Grujić, 83e) - Salah, Firmino (Sturridge, 77e), Coutinho.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 98
    Partenaires
    Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    À lire ensuite
    L'équipe type du week-end