Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Tottenham-Ajax

Tottenham-Ajax : le clash des hymnes !

Un match de foot, ça se dispute sur le terrain, mais aussi dans les tribunes. Alors qui va gagner ce soir au Tottenham Hotspur Stadium le duel de chants des supporters ? À votre droite et à domicile, les Spurs et leur When the Spurs go marchin’in, et à gauche, les Ajacides et leur Three Little Birds... Faites vos jeux !

Modififié

Tottenham par tous les Saints !

Le traditionnel It's a grand old team to play for qui ambiançait les travées de White Hart Lane figure toujours comme un des hymnes officieux du club londonien. L’hymne officiel Glory Glory Tottenham Hotspur emprunte, lui, à l’air connu Glory Glory Halleluyah, tiré du célèbre chant américain The Battle Hymn of The Republic de la guerre de Sécession. Si de nombreux clubs britanniques ont également repris cet air à la gloire de leur équipe, c’est la version de Tottenham qui est restée la plus populaire outre-Manche. Les paroles se passent de traduction : « Glory glory Tottenham Hotspur (ter)/ And the Spurs go marching on ! » Les origines historiques exactes de ce chant diffèrent à deux années près selon les connaisseurs. Certains avancent qu’il se fit entendre pour la première fois lors de la saison de championnat 1959-1960 quand les Spurs empêchèrent Wolverhampton de réaliser le doublé, permettant à Burnley de finir champion. D’autres racontent que c’est lors du match retour de Ligue des champions du 20 septembre 1961 contre Gornik Zabrze (8-1) que le Glory Glory Halleluyah (devenu ensuite Glory Glory Tottenham Hotspur) résonna à White Hart Lane.

Mais c’est pourtant un autre hymne officieux qui fait chavirer les cœurs pendant les matchs des Spurs : The Spurs go marching in ! C’est ce bon vieux negro spiritual américain Oh When the Saints go Marching In popularisé par la version jazz de Louis Armstrong qui sonne comme le vrai chant de ralliement des fans des Lillywhites. « Oh when the Spurs, go marching in / Oh when the Spurs, go marching in/ I wanna be in that number / Oh when the Spurs go marching in » . La traduction donne à peu près ça : «  Oh, quand les Spurs entreront en marchant (bis) / Seigneur, je veux être du nombre / Quand les Spurs entreront en marchant. » Ce vieux gospel devenu chant de supporters est toutefois « partagé » avec Southampton (dont les joueurs sont surnommés les Saints).


La première trace de la chanson du Tottenham FC remonterait selon son historien Andy Porter à une publication du club de la Noël 1950 dans laquelle le coach Arthur Rowe déclarait rêver d’un futur doublé... D’autres avancent que c’est lors des grandes campagnes européennes du début des années 1960 (Tottenham fit le doublé en 1961) que les supporters en firent un hymne attitré. Aujourd’hui, le chant qui monte des tribunes se conjugue avec l’aspect visuel qui rappelle évidemment les cérémonies gospel américaines : le chant commence sur un tempo très lent avec des notes étirées gravement en même temps que les supporters tendent les bras vers le ciel, les mains tremblantes de ferveur. Ensuite le rythme du chant s’accélère comme un bon vieux jazz New Orleans tandis que les « fidèles » tapent des mains. Enfin, troisième mouvement, un break scandé par un clapping espacé pour relancer les chants sur une cadence folle ! C’est ce que vous verrez et entendrez ce soir live & direct au Tottenham Hotspur Stadium. N’en perdez pas une miette !



L’Ajax de Bob et des petits oiseaux...

Le club d’Amsterdam est une maison sérieuse. Elle a donc son hymne très officiel depuis 1918 : Ajax-mars (La marche d’Ajax). Un air martial entraînant, à l’ancienne, aux orchestrations un peu bavaroises. Les paroles très volontaires sont forcément rétros : « Allez l’Ajax, et hop ! Nous sommes la foule rouge et blanc / Courageux combattants, fiers et heureux / Comparable à aucun autre club / Rouge et Blanc seront champions » . Mouais... Après tout, cette chanson qui ne pourrait même plus figurer au Concours de l’Eurovision a accompagné les grands succès du club d’Amsterdam ! Alors passons plutôt vite à son autre hymne quasi officiel : Three Little Birds. C’est une chanson célèbre de Bob Marley tiré de l’album Exodus (1977) que Bob ne sortira en single qu’en 1980. Ce morceau est rituellement diffusé à la mi-temps des matchs disputés à la Johan Cruyff Arena. C’est évidemment le refrain célèbre qui soulève la foule : « Don't worry about a thing / 'Cause every little thing / Gonna be all right » . Ah ! Bob Marley, foot et ganja, du stade au coffee-shop. Tout est dit, non ? Et pourtant... L’histoire de cette connexion est savoureuse. Magnéto, Bob ! Comme le raconte un supporter connu du club, Rodney Rijsdijk : «  Nous étions sans cesse en recherche d’un hymne du club qui nous ressemble. Et nous l’avons finalement trouvé en 2008. » Le 1er août de cette année-là, l’Ajax est allé disputer un match amical de pré-saison au pays de Galles contre Cardiff City (0-0). La suite nous est révélée par Ali Yassine, ex-speaker du Stadium du Cardiff City FC : « Après le match, par sécurité, il avait été décidé que les supporters restent encore à l’intérieur du stade. On m’a alors demandé de diffuser de la musique sur la sono et j’ai commencé avec Three Little Birds de Bob Marley et tout à coup les fans de l’Ajax se sont mis à danser, à taper dans leurs mains en reprenant la chanson... En quittant le stade ce soir-là, je me suis dit "Wow !" Je suis un peu celui qui a inspiré l’Ajax dans son choix de reprendre Three Little Birds de Bob comme leur hymne. »



En février 2012, c’est à Old Trafford que le hit du Rastman retentira lors d’un MU-Ajax (1-2) de Ligue Europa, puis au Celtic Park de Glasgow ou à la Veltins-Arena de Schalke 04. La chanson a été plébiscitée par les supporters et adoptée par les joueurs ! « C’est un feeling énorme que tu ressens quand tu entres sur le terrain, déclare Klaas-Jan Huntelaar. On reçoit la communion de tous nos fans. Ça nous pousse, nous les joueurs, à courir encore plus. Ça nous donne des ailes. » Ky-Mani Marley, un des fils de Bob, est devenu fan du club à vie. Avec le maillot floqué 76 (sa date de naissance), il a même poussé la chansonnette sur One Love et sur Three Little Birds en septembre dernier à la mi-temps du match de C1, Ajax-AEK Athènes. Et c’est en début de seconde période que Tagliafico a ouvert la marque pour une victoire nette et sans bavure (3-0). Merci Bob ! Et merci Ky-Mani : « Mon père était un grand fan de foot et entendre 60 000 personnes chanter Three Little Birds à un match de foot, et même pas à un concert, ça l’aurait vraiment touché. Ça aurait voulu dire pour lui que tout son dur travail avait finalement atteint tous les cœurs. C’est l’Ajax, man ! C’est mon club, dorénavant, de ce jour jusqu’à mon dernier. »

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari il y a 3 heures LOTO Spécial Fête de Mères : 10 Millions d'€ mis en jeu ce samedi 25 mai
Hier à 17:11 L'association nationale des supporters dénonce des mesures préfectorales "démesurées" 9
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
Hier à 12:46 Canal+ et RMC Sport se partagent les droits de la Premier League 45
À lire ensuite
La frontière des rêves