Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // TV
  2. // Top Chef
  3. // Épisode 9

Les notes de Top Chef

On est à mi-parcours de la saison, ce qui équivaut en heures de bureau à un jeudi 11 heures : tout le monde bosse, avec un foie frais.

Modififié

Épreuve 1 : Mamma Mia ! (Abats)



Adrien Cachot, le candidat préféré des Français, revient en état de grâce du côté du jury cette fois, pour proposer de cuisiner cœur, foie, langue et bonnet (le deuxième pré-estomac des ruminants) que les candidats choisiront au hasard.

Premier twist : Lilian s’est éclipsé pour des raisons personnelles, et Wilfried revient d’entre les morts, remonté comme un coucou.
Deuxième twist qui n’en sera finalement pas un : les dégustations franchiront un premier barrage auprès d’un jury de téléspectateurs qui ne servira absolument à rien puisque tous les plats seront validés. Décidément, l’époque est aux barrages fragiles.

À ce sujet, pourquoi a-t-on autant envie de claquer les gens du public lorsqu'ils apparaissent dans Top Chef, que ce soit dans la guerre des restaurants, la finale ou des épreuves comme celle-ci ? On a peut-être le même réflexe que lorsque l’on croise des Français à l’étranger : ils nous ressemblent, et ça nous énerve. Les civils dans Top Chef sont comme nous, à juger gratos, ils brisent notre immersion et nous rappellent brusquement que nous non plus, nous ne sommes pas chefs : ces têtes à claques, c’est juste nous le mercredi soir, mais habillés pour sortir.

  • Thibaut et Louise : la langue

    Le duo est très à l’aise avec cet organe, virent les aphtes à l’économe et mitonnent un terre-mer sauce ravigote, bouillon d’algues à l’ail et dashi. Hélène Darroze leur déconseille l’huître pour accompagner l’abat, ils optent alors pour l’anguille fumée, grasse et puissante, laquée d’une huile salicorne-cresson, qui fera mouche. Un beau job, apprécié par Cachot.


    La langue de Thibaut et Louise
    Note de la rédaction
    6
    Note des lecteurs
    5.3Moyenne de 214 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note



    On n’est pas passé loin de la soupe de langue.

  • Lucie et Arnaud : le foie

    Finalement, on était mauvaise langue : Gentille Lucie a duré plus d’un épisode. Et ça ne ralentit pas : elle est smooth et euphorique comme si elle sortait de concert à chaque épreuve - Janice s’est transformée en Phoebe. Avec Arnaud, ils enroulent des tranches de foie snackées dans du chou pak choi, réalisent un joli condiment gingembre pommes vertes qu’ils adoucissent d’avocat, noisette et câpres frites. Ils appellent ça « bonbon » , mais on vous déconseille d’en glisser pour autant dans vos poches ou dans votre boîte à gants.
  • Adrien Cachot : « Les cuissons sont maîtrisées, c’est très bon, mais il manque de l’acidité. »
  • Lucie et Arnaud filent en épreuve 2.

    Le foie de Lucie et Arnaud
    Note de la rédaction
    6
    Note des lecteurs
    5.3Moyenne de 202 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note


  • Pascal et Mickaël : le cœur

    Mickaël continue son parcours de meilleur buteur (à ce stade, on l’imagine difficilement ne pas être en finale), et l’apport de Pascal le technicien ne le ralentira pas : ils réalisent un plat français et gourmand avec le cœur cuit en basse température, puis caramélisé au barbecue japonais, accompagné de chou-fleur rôti, béarnaise à l’encre de seiche, jus de bœuf, et pickles de champignon.
  • Pleine lucarne auprès d’Adrien Cachot.
  • Coup de cœur, qualifiés pour l’épisode 10.

    Le cœur de Pascal et Mickaël
    Note de la rédaction
    8
    Note des lecteurs
    8.2Moyenne de 159 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note



    Cœur avec les doigts.

  • Sébastien et Wilfried : le bonnet de veau

    On en a vu, des plats étranges, cette saison. Mais Wilfried II a battu tous les records dans cette épreuve, en proposant de cuisiner le pré-estomac de veau en dessert, dans un trompe-l'œil de spaghetti carbonara. Le plus gros kamoulox gastronomique de la saison, de très loin. Notre nerf de la surprise est cassé à tout jamais. Avec Sébastien, ils pochent le bonnet dans un bouillon sucré et épicé cannelle cardamome, accompagnent l’abat en lamelles de rhubarbe, mangue, nougatine aux graines et mousse de coco. Va manger ça. Ça amuse Adrien, mais ne remporte pas l’épreuve.
  • Direction l'épreuve 2.

    Le bonnet de Séb. et Wilfried
    Note de la rédaction
    5
    Note des lecteurs
    4.8Moyenne de 146 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note



    Épreuve 2 : Mamma Mia ! (Massimo Bottura)



    En compagnie de Gwendal Poullennec, patron du Michelin, Massimo Bottura propose aux candidats de cuisiner le pain, rassis de préférence. Nous qui trouvions les juges espagnols trop enthousiastes sur les dégustations, Massimo a remis les compteurs à zéro : célébrations à chaque bouchée, exclamations, amour débordant, c’est le tifoso de chaque candidat. Son duo avec Gwendal Poullennec, tout en retenue japonisante et en blagounettes de l’ESSEC, est savoureux. On visualise bien un road movie avec les deux compères, filmé par Paolo Sorrentino où chacun apprend l’un de l’autre en picolant.


    On voit les fayots à l’arrière.

  • Wilfried

    Idée géniale que sa côte de pain, une tranche de pain de campagne ficelée et cuite dans le gras comme un tournedos, avec un jus de viande et une belle béarnaise en prime. Pourquoi ce plat n’existe pas déjà ? Du coup, on se met à rêver à l’inverse de baguettes croustillantes de bœuf en boulangerie. Malheureusement, ça manque un peu de sauce au goût du jury.
  • Qualifié pour l’épisode 10.

    Wilfried
    Note de la rédaction
    9
    Note des lecteurs
    7.2Moyenne de 207 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note


  • Louise

    Son idée de tortellinis de pâte en pain farcis à la crème de levure boulangère, et un bouillon plein de saveurs, au lard, à la croûte de fromage et aux mégots de clopes, est belle dans le concept, mais souffre au passage technique. Cela finira en une raviole ouverte, néanmoins très appréciée du jury.
  • Qualifiée pour l’épisode 10.

    Louise
    Note de la rédaction
    8
    Note des lecteurs
    5.1Moyenne de 218 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note


  • Lucie

    Il y a, depuis 13 saisons de Top Chef, un coup spécial dont disposent tous les candidats, et qui fait mouche à presque tous les coups, que l’on pourrait appeler le « Kameha Souvenir familial » . Arnaud l’a sorti avec Gagnaire pour les oignons, Sébastien l’a également fait pour son fer à repasser. Un plat inspiré par l’émotion et l’amour d’un proche, hyper réconfortant, où c’est le cœur qui cuisine et pas les mains. C’est ce qu’a fait Lucie, avec un pudding dédié à son fils, ce pain infusé au lait et à la crème, et confiture de lait. Bottura se demande pourquoi ce plat n’existe pas déjà, mais c’est déjà presque le cas : ce pudding nous fait penser au Oum Ali, un plat égyptien très similaire, mais avec beaucoup de fruits secs, et dont le nom traduit signifie « la mère d’Ali » . Comme quoi les mamans et le pudding se marient bien.

  • Coup de cœur de Massimo Bottura !
  • Qualifiée pour l’épisode 10.

    Lucie
    Note de la rédaction
    8
    Note des lecteurs
    5.6Moyenne de 206 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note


  • Sébastien

    Sébastien tente une gaufre de pain, infusion de lait au pain, poêlée de champignons, yaourt de pain, jus de volaille infusé au pain, mais alors qu’il perd ses nerfs sur un appareil à gaufres qui ne prend pas, Paul Pairet touche un de ses ustensiles pour l’aider quelques secondes, on est très à cheval là-dessus, élimination directe, et retrait des 2e et 3e pré-estomacs au juge.
  • Dernière chance...

    Sébastien
    Note de la rédaction
    0
    Note des lecteurs
    4.1Moyenne de 200 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note



    Le geste interdit (plainte déposée).

  • Thibaut

    Il réalise une version plus gastronomique de l’épreuve, avec un pain brioché rôti au beurre, jus de pain et pomme de pin, crème de pain réduite, pommes crues et cuites. Apprécié du jury, mais pas d’émotions dingues.
  • Dernière chance également...

    Thibaut
    Note de la rédaction
    6
    Note des lecteurs
    5.8Moyenne de 187 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note



  • Arnaud

    Arnaud est toujours là mine de rien, il continue ses belles associations et propose un autre plat souvenir « une deuxième vie au pain rassis » avec une soupe de parmesan et pain rassis, bouillon de champignons, croûtons, ciboulette, vinaigre balsamique réduit. Bottura la trouve exceptionnelle.
  • Deuxième coup de cœur de Massimo Bottura !
  • Qualifié pour l’épisode 10.

    Arnaud
    Note de la rédaction
    8
    Note des lecteurs
    7.9Moyenne de 189 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note



    Dernière chance : Thibaut vs Sébastien

    Plat salé autour de la courgette (toutes les épreuves normales de 2015 sont désormais en dernière chance).
  • Thibaut Spiwack éliminé de Top Chef (pour le moment) ! Le teaser de l’épisode prochain nous laisse entrevoir un potentiel comeback, mais au cas où cela ne se passerait pas, souhaitons-lui bonne route ! Et pour découvrir sa cuisine pour de vrai, pas à la télé, rendez-vous dans son restaurant Anona, et suivez-le sur son compte Instagram.

    Par Henry Michel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié





    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine