Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Top 50 : Commentaires mythiques (de 20 à 11)

Ce sont des mots qui ont accompagné des moments d'histoire. Comme une musique. Ils sont rentrés dans le langage commun, comme le « Après ça, on peut mourir tranquille » de Thierry Roland en 1998, ou le « Pas ça Zinédine, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait » de Thierry Gilardi en 2006. Retour sur 50 commentaires que certains connaissent par cœur, et qui ont marqué l'histoire du football.

#20: Norvège - Angleterre, 1981

Norvège - Angleterre 1981, fin du match


  • Bjorge Lilleljen aux commentaires


    VO : « Lord Nelson! Lord Beaverbrook ! Sir Winston Churchill ! Sir Anthony Eden ! Clement Attlee ! Henry Cooper ! Lady Diana ! Maggie Thatcher - can you hear me, Maggie Thatcher ! Your boys took one hell of a beating ! Your boys took one hell of a beating ! »

    VF : « Lord Nelson ! Lord Beaverbrook ! Sir Winston Churchill ! Sir Anthony Eden ! Clement Attlee ! Henry Cooper ! Lady Diana ! Maggie Thatcher – vous m’entendez ? Maggie Thatcher ! Vos garçons viennent d’être salement battus ! Vos garçons ont pris une sacrée raclée ! »

  • #19: Watford - Leicester, 2013

    Watford - Leicester 2013, But de Deeney


  • Johnny Phillips aux commentaires


    VO : « If he scores it, Leicester City goes to Wembley and it’s the end for Watford. Knockaert takes... and Almunia saves ! Knockaert follows in, Almunia saves again ! Absolutely astonishing ! Now, here comes Watford. Forestieri... Here’s Hogg ! Deeeney !!! Do not scratch your eyes ! You are really seeing the most extraordinary end to a football match ! With the very last kick of this play-off semi-final, Troy Deeney wins it for Watford and sends them to Wembley ! »

    VF : « S’il marque, Leicester va à Wembley et c’est la fin pour Watford. Knockaert s’élance ! Et Almunia s’interpose ! Knockaert suit, Almunia s’interpose à nouveau ! Absolument incroyable ! Et voilà maintenant Watford qui se projette en contre. Forestieri... Pour Hogg ! Deeeney !!! Ne vous frottez pas les yeux ! Vous êtes vraiment en train d’assister à la plus extraordinaire des fins de match de football ! Avec le tout dernier tir de cette demi-finale de play-off, Troy Deeney donne la victoire à Watford ainsi que son ticket pour Wembley ! »

  • #18: Inter - Sampdoria, 2005

    Inter - Sampdoria 2005, but de Recoba


  • Roberto Scarpini aux commentaires


    À 5'00
    VO : « Obaaa ! Grande recupero, Recoba, carica il sinistro, il suo tiro ! Antonioli ! Che miracolo, ancora Oba, palla fuori. Un assedio Signori ! Palla viva, e ancora Favalli, non è finita, parte il cross, palla dentro in area di rigore, la testa di Bobo, allontanato. Poi un colpo di testa ancora di un difensore, va Ramiro che scivola, il Chino, Saverio, allarga là per Karagunis, allarga là per Karagunis, va da solo il Capitano, va dentro, buono Zorba, il cross, prima intenzione, Bobo anticipato, palla vagante, mette giù, Recoba, il tiro ! E gol ! E gol ! E gol e gol e gol (x11) ! E 3 a 2 ! Nulla è impossibile per questa Inter ! Nulla è impossibile per questa Inter ! Nulla è impossibile per questa Inter ! Chino gol, 3-2, spettacolo al Meazza ! Spettacolo al Meazza ! Tre gol in sei minuti... Signori quando vi dico "proviamoci", perche cosa costa provarci ? Abbiamo tutto, di tutto e di più. E Bobo che dice "su, su, su, su, su, su, su" e anche a casa ! Anche in macchina chi ci sente ! In piede, fermatevi, scendete, e fate "su, su, su".

    VF : « Obaaa ! Super récupération, Recoba, sur son pied gauche, le tir ! Antonioli ! Quel miracle, encore Oba, ça sort. C'est un assaut Messieurs ! Le ballon est encore en vie, Favalli, ce n'est pas fini, le centre, le ballon dans la surface, la tête de Bobo (Vieri), c'est repoussé. Encore un coup de tête d'un défenseur, Ramiro qui tacle, le Chino (Recoba), Saverio (Zanetti), décale-la pour Karagounis, décale-la pour Karagounis, le Capitano y va tout seul, il s'avance, c'est bon pour Zorba (Karagounis), le centre en première intention, Bobo est devancé, le ballon qui traîne, il est mis au sol, Recoba, la frappe ! Et but ! Et but ! Et but et but et but ! (x11) Et 3 à 2 ! Rien n'est impossible pour cette Inter ! Rien n'est impossible pour cette Inter ! Rien n'est impossible pour cette Inter ! Le but du Chino, 3-2, spectacle au Meazza ! Spectacle au Meazza ! Trois buts en six minutes... Messieurs, quand je vous dis "essayons !", qu'est-ce que cela coûte d'essayer ? Nous avons tout, tout et même plus. Et Bobo qui dit (au public) "Debout, debout, debout, debout, debout, debout, debout", et vous à la maison aussi ! Et même ceux qui sont en voiture et qui nous écoutent ! Levez-vous, arrêtez-vous, descendez et faites "debout, debout, debout". »

  • #17: Barcelone - Chelsea, 2012

    Barcelone - Chelsea 2012, but de Torres


  • Gary Neville aux commentaires


    VO : « Fernando Torres! – This could be the most dramatic story of the season, it’s Torres... – Aaaaaaaaaah (orgasme de Neville) – ... taking Chelsea a place in Champions League final, the headline has been written – Unbevielable, unbelievable ! »

    VF : « Fernando Torres ! – Cela pourrait être l’histoire la plus spectaculaire de la saison. Torres... - Aaaaaaaaaah (orgasme de Neville) – ... porte Chelsea vers la finale de la Ligue des champions, les titres sont rédigés. – Incroyable, incroyable ! »

  • #16: Brésil - Uruguay, 1950

    Brésil - Uruguay 1950, but de Ghiggia


  • Luiz Mendes aux commentaires


    VO : « Gol do Uruguay ! Gol do Uruguay ? Gol do Uruguay, Ghiggia ? Gol do Uruguay, Ghiggia ? Gol do Uruguay, Ghiggia ! Gol do Uruguay. Gol do Uruguay, Ghiggia ! »

    VF : « But de l’Uruguay ! But de l’Uruguay ? But de l’Uruguay, Ghiggia ? But de l’Uruguay, Ghiggia ? But de l’Uruguay, Ghiggia ! But de l’Uruguay. But de l’Uruguay, Ghiggia ! »

  • #15: PSG - Barça, 2017

    PSG - Barça 2017, but de Sergi Roberto


  • Stéphane Guy et Paul Le Guen aux commentaires


    VF : « Paris qui va disputer son cinquième quart de finale consécutif. C’est très notable. (...) Et en face, c’est pas Gijón, c’est pas Valladolid, c’est le Paris Saint-Germain. (...) Une balle par-dessus. Nooooooon ! C’est pas possible ! C’est pas possible ! C’est pas possible ! C’est pas possible ! – C’est incroyable, c’est incroyable. – Tout le staff barcelonais sur le terrain, les supporters également qui rentrent sur la pelouse, Enrique est au septième ciel ! »

  • #14: Angleterre - Allemagne, 1966

    Angleterre - Allemagne 1966, but de Hurst


  • Kenneth Wolstenholme aux commentaires


    VO : « The referee looks at his watch, any second now, it will all be over. [...] It’s all over I think ! No ! Its... And here comes Hurst ! He's got... (Wolstenholme est distrait par l’intrusion de quelques supporters sur la pelouse) Some people are on the pitch ! They think it's all over ! (Geoff Hurst marque le quatrième but) It is now, it's four ! »

    VF : «  L’arbitre regarde sa montre et dans quelques secondes, tout cela sera terminé. (...) C’est terminé je crois ! Non ! Et voilà Hurst. Il a... (Wolstenholme est distrait par l’intrusion de quelques supporters sur la pelouse) Des personnes sont entrées sur la pelouse ! Ils pensent que c’est terminé ! Ça l’est maintenant ! C’est le quatrième ! »

  • #13: PSG - Marseille, 2004

    PSG - Marseille 2004, but de Pauleta


  • Denis Balbir aux commentaires


    VF : « Pancrate, l’accélération de Pancrate. Toujours Pauleta qui est bien démarqué maintenant, Pancrate l’a vu. Face à Frédéric Déhu. La fraaaappe ! Oh le but ! Oh le but extraordinaire encore une fois ! Face à un Barthez maudit devant le Portugais. Pedrooooooo Migueeeeel Pauletaaaa ! Qui ouvre son pied et qui trompe Fabien Barthez. Le Paris Saint-Germain qui mène un à zéro grâce à ce génial buteur qu’est Pauleta ! »

  • #12: France - Argentine, 2018

    France - Argentine 2018, but de Pavard


  • Grégoire Margotton aux commentaires


    VF : « Ouais et les Argentins qui descendent plus bas, qui sont un petit plus compacts. Ouais, et c’est passé dans le dos, le centre de Lucas. – Allez – Second poteau Pavaaaaaard ! Oooooooooooh – Benjamin Pavard ! Oh, il nous fait une Nacho, non ce n’est pas une Nacho, c’est une Pavard, et ça permet aux Bleus, sur cette frappe somptueuse, de recoller à 2-2 ! Quel match ! Quel match ! 2-2 ! – Oh quelle frappe incroyable de Pavard, le positionnement du pied, l’équilibre, la frappe, la trajectoire, magnifique ! Dans un moment tellement dur, tellement difficile pour les Bleus. – Et il se calme, il est en train de se replacer tranquillement à son poste, Benjamin Pavard, comme si rien ne s’était passé. Pourtant, il s’est passé ça, Bixente ! »

  • #11: Liverpool - Milan, 2005

    Liverpool - Milan 2005, la folle remontée


  • Clive Tyldesley aux commentaires


    Le but du 1-3 :
    VO : « Riise... charged down by Cafu... in towards Gerard ! Hello ! Hello ! Here we go ! Steven Gerrard Steven Gerrard puts a grain of doubt in the back of Milan minds and gives hope to all the many thousands of Liverpool fans inside the stadium ! Captain’s goal ! »
    VF : « Riise... contré par Cafu... pour Gerrard ! Hello ! Hello ! Ça y est, c’est parti ! Steven Gerrard vient d’instiller une once de doute dans l’esprit des Milanais, et vient de redonner espoir aux milliers de fans de Liverpool dans le stade. Le but du capitaine ! »

    Le but du 2-3 :
    VO : « Xabi Alonso, Hamman... Hit by Šmicer... It’s in ! It’s in ! Vladimir Šmicer ! Two goals in two minutes for Liverpool ! Miracles are possible ! »
    VF : « Xabi Alonso, Hamman... Tir de Šmicer ! C’est au fond ! C’est au fond ! Vladimir Šmicer ! Deux buts en trois minutes pour Liverpool ! Les miracles sont possibles !  »

    Le but du 3-3 :
    VO : « It’s Gerrard, he was held! He’s given the penalty! He’s given the penalty! (...) Oh, saved by Dida, Xabi Alonso ! And mission impossible is accomplished ! Liverpool was three-nil down five minutes ago and now look at that score line ! »
    VF : « C’est pour Gerrard, il a été accroché ! Il accorde le penalty ! Il accorde le penalty ! (...) Oh, c’est sauvé par Dida, Xabi Alonso ! La Mission impossible a été accomplie ! Liverpool était mené de trois buts il y a cinq minutes et maintenant, regardez le tableau d’affichage ! »

    Le triomphe :
    VO : « There won’t be no second chances if Schevchenko misses ! It’s saved in ! The European Cup is returning to England and to Anfield. Liverpool are champions of Europe again ! »
    VF : « Il n’y aura pas de seconde chance si Schevchenko se manque ! Et c’est sauvé ! La Coupe d’Europe retourne en Angleterre et à Anfield. Liverpool est une nouvelle fois champion d’Europe ! »

  • Par Valentin Lutz