Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Mascottes

Top 10 : les pires mascottes du football

Paris a Germain le lynx, Brest se la raconte avec Zef le pirate et MUFC trimbale Fred le diable même durant les tournées américaines. Aujourd'hui, chaque club a une mascotte ridicule dans sa besace. C'est une mode. Parfois, certains clubs ont été très loin dans la folie concernant leur avatar. On rappelle qu'il s'agit, quand même, de la vitrine du club. Bienvenue chez les fous.

Modififié

1 – Joey le bûcheron de Portland


Le rituel le plus dingue du monde. À chaque but des Timbers de Portland, Joey sort sa tronçonneuse et découpe une rondelle de bois dans son tronc. À la fin du match, la rondelle en question est offerte à chaque buteur. C'est autre chose qu'une bouteille de champagne à la con. Mieux, si le portier des locaux garde sa cage inviolée, il a également droit à son petit bout de bois. Des écolos, quoi.

Vidéo

2 – Le palmier du Betis


On est en Andalousie, il fait chaud, on tue des taureaux, on mange du chorizo et la mascotte du Betis est un palmier humain. On comprend mieux où est passé l'argent du transfert de Denilson. Il y a un côté désinvolte dans le costume qui plaît.

3 – La crevette de Southend United


Surnommé le club à « crevettes » en raison de la présence du crustacé sur le blason de l'équipe, Southend United s'est déniché une formidable crevette comme mascotte, répondant au nom de Sammy. Le costume est très embarrassant car ça ressemble plus à Earth Worm Jim qu'à une crevette. Et niveau crédibilité…

4 – Erwin, la Ruhr en folie


Au début, on pense à un gros chien. Ou à Alf. Mais non, Erwin est juste un garçon avec un énorme nez. Son blaire est si imposant qu'on ne distingue pas ses yeux. C'est Mesut Özil qui a dû apprécier. Entre ses gros yeux et le nez de la mascotte de Schalke 04, il y avait match.

5 – Hammerhead, tête dure de West Ham


À West Ham, on ne fait rien comme tout le monde. Quand les hooligans locaux – l'Inter City Firm – tombent sur votre dos, ils laissent une carte de visite explicite : « Congratulations, you've just met the ICF. » . Pour la mascotte, pas question de faire avec un animal ou truc sympa pour les enfants. Non, c'est un homme marteau. Un truc bien dur. Carré. Mâle. Viril.

6 – Le géant vert de Yeovil Town


Dans le Sud-Ouest de l'Angleterre, on mange cinq fruits et légumes par jour. Et Yeovil n'échappe pas à la tradition avec une mascotte façon géant vert. Oui, le mec qui faisait la promotion du maïs à la télévision. C'est moins fun que Hulk ou Bouffe-Tout de SOS Fantômes, mais c'est toujours mieux que Green lantern.

7 – Le chien flippant de Tijuana


« Xoloitzcuintles » . Le nom est imprononçable. Le club mexicain a la mascotte la plus flippante du monde. On n'a absolument pas envie de le caresser. Le genre de clebs qui doit garder la porte des enfers. Ou d'une taule mexicaine dans laquelle on ne sert que deux choses : de la Corona. Et de la Corona. Gentil, le chien. Gentil.

8 – Jorgus, le plombier polonais


Arka Gdynia n'est pas le club polonais le plus sympathique. Et sa mascotte – Jorgus – n'est pas là pour vous attendrir. Un pantalon rouge, une chemise douteuse, une barbe, un chapeau venu tout droit du XIXe siècle et une pioche ou un marteau. Jorgus est un ouvrier qualifié qui a pourtant tout le temps le sourire. Superbe promotion du travail, en fait.

9 – Le duo offensif de Manchester City


Moonchester et Moonbeam. Le duo de Manchester City façon Telétubbies ressemble également aux Snorckies. Mais au final, qu'est-ce-que c'est ? Apparemment, il s'agirait d'aliens anthropomorphiques. La drogue, putain.

10 – Pete le pèlerin de Plymouth


Les premiers colons britanniques sont partis de Plymouth à bord du Mayflower pour s'encanailler en Amérique. Voulant fuir les persécutions religieuses qui régnaient en Europe, ils s'étaient mis en quête de trouver une « nouvelle Jérusalem  » . Bon, ils sont tombés dans Danse avec les loups et le club local a hérité, 400 ans plus tard, d'une mascotte avec une barbe d'Amish. Fun.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 11

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23