Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Jeux vidéos
  2. // FIFA

Voici les 10 meilleurs FIFA de l'Histoire

Si le dernier opus de FIFA a déçu de nombreux adeptes du jeu vidéo, il ne fait pas oublier les nombreuses bonnes éditions que EA Sports (It's in a game) nous a dégainé depuis plus de 20 ans. Focus sur les 10 meilleurs jeux de la saga FIFA.

Modififié

  • 10e : FIFA 2000

  • 1999 marque un tournant dans les jeux vidéo de football. À partir de cette date, le monde se divise en deux catégories : ceux qui jouent à FIFA et ceux qui passent leur vie sur ISS Pro Evolution (devenu PES par la suite). Et c’est aussi à cette date que FIFA a commencé à perdre du terrain - avant de reprendre le siège de leader lors du passage à la PS3 - par rapport à ISS Pro et sa fameuse Ligue des Masters. Pourtant, le FIFA 2000 et sa pochette mettant à l'honneur le catogan d'Emmanuel Petit est loin d’être le pire de la franchise. Alors oui, le réalisme était limité et les frappes de 40 mètres en pleine lucarne étaient légion mais il n’empêche qu’il restait de bonne facture. Pour une raison simple déjà : il était possible de tacler le gardien. Et on pouvait même s’en tirer sans carton en mettant l’arbitre en mode « aveugle » . Insuffisant pour faire le poids face aux déguisements pingouins de ISS Pro. Et ce, même si les musiques étaient de qualité et que les commentaires étaient effectués par Thierry Gilardi, Laurent Paganelli et Jean-Luc Reichmann. Le trio magique.




  • 9e : FIFA 08

  • C’est peu dire que le passage sur la PS3 et la XBOX360 - déjà concernée par FIFA 07 - a fait du bien à la franchise FIFA. Il faut dire que cet opus a été une révolution avec l’arrivée du jeu en ligne. L’occasion d’insulter un Japonais, un Allemand ou même un Australien depuis son canapé avec un anglais approximatif par message privé. Ajoutez à cela la création du mode « deviens pro » qui permet de créer un joueur et de ne contrôler que lui sur le terrain, un nombre incalculable de licences et vous comprendrez bien pourquoi ce FIFA 08 a révolutionné le game. Les mélomanes apprécieront aussi la présence Butterfly de Superbus dans la playlist.


  • 8e : FIFA 12

  • Si FIFA 12 a marqué les esprits, ce n’est pas seulement pour son fameux « Impact Engine » qui permettait de rendre plus crédible les duels physiques. Ni pour l’arrivée de la touche "contenir" qui permet au défenseur de rester proche de l’attaquant sans se jeter et tenter de le pousser vers la ligne de touche. Non, si FIFA 12 a marqué les esprits, c’est pour le mode de jeu FUT (FIFA Ultimate Team) qui était déjà présent depuis 2009 seulement en contenu téléchargeable. C’est à partir de ce FIFA 12 que FUT s’est vraiment démocratisé. Pour le plus grand bonheur de millions de joueurs qui sont alors tombés amoureux du mode de jeu et qui se sont amusés à acheter et vendre des cartes tels de véritables traders à la bourse. Avec autant de risques de perdre des sous à l'arrivée.





  • 7e : FIFA 16

  • Est-ce l’arrivée de douze équipes nationales féminines qui fait que cet opus a été largement apprécié par la communauté ? Pas sûr. Ou alors l’apparition du mode Draft dans FUT qui permet de jouer avec une équipe de maboules qu'on ne pouvait pas s’offrir habituellement ? Peut-être un peu. À moins que ce soit le fait que l’immense Franck Sauzée soit aux commentaires pour la dernière fois avant d’être remplacé par Pierre Ménès ? Probablement. Quoi qu’il en soit, FIFA 16 est peut-être le jeu où la vitesse des joueurs avait le moins d’impact. Et où il était le plus difficile de marquer - de près comme de loin avec des frappes qui filaient moins facilement en lucarne - en raison d’un meilleur niveau des gardiens et une défense rendue plus solide. Plus proche de la réalité en somme.


  • 6e : FIFA International Soccer

  • Au cinéma, on a tendance à dire que c’est toujours le premier film d’une saga ou d’une trilogie qui est le meilleur. Ce qui, soit dit en passant, est vrai pour La vérité si je mens mais pas pour The Dark Knight par exemple. Sauf qu’en jeux vidéo, plus les opus avancent et plus ils sont censés être de meilleure qualité en raison des progrès technologiques. C’est donc une hérésie de dire que le premier jeu FIFA sorti en 1993 sur MegaDrive est le meilleur de la série. Déjà parce qu’il était en 2D. Mais aussi car il était possible de jouer uniquement avec des sélection nationales où les noms n’étaient même pas les bons. Pourtant, le jeu avait son charme avec ses bruitages - dont le hurlement du joueur lorsqu’il reçoit un tacle -, ses animations sonores après un but où il suffisait d’appuyer sur des boutons pour déclencher des bruits de trompette ou de cris de supporters. Mais aussi avec ce phénomène qui rendait les buts depuis la surface de réparation impossibles en raison des parades surréalistes des gardiens et qui obligeait alors le joueur à tirer des 30 mètres pour espérer marquer. La nostalgie, quelle nostalgie ?



  • 5e : FIFA 17

  • Pour qu’un jeu soit bon, il faut deux éléments. Le premier : que le jeu soit qualitativement réussi. Le second : que les suivants soient ratés, rendant alors le précédent meilleur qu’il peut être en réalité. Et c’est un peu ce qui est arrivé avec FIFA 17. Car s’il profite des ratés des opus 18-19 et 20, il n’en reste pas moins un jeu de qualité. Avec des améliorations notoires au niveau des passes et des tirs. Mais aussi de belles nouveautés comme le mode aventure d’Alex Hunter - qui était sympathique à faire une fois, et qui est devenu trop redondant par la suite - ou encore le FUT Champions. Et contrairement aux opus suivants, l’attaque ne prenait pas systématiquement le pas sur la défense et les matchs ne se terminaient pas sans cesse avec des scores de tennis. Probablement dû au fait que le moteur graphique Ignite Engine auparavant utilisé a été remplacé par le Frostbite Engine 3 déjà vu pour Battlefield 4. Ou pas d’ailleurs vu que personne ne sait faire la différence entre deux moteurs graphiques. Et puis déjà, c'est quoi un moteur graphique ?


  • 4e : FIFA 15

  • Catherine Laborde nous l’a répété en boucle : « Il fera 5 degrés demain à Aurillac, mais le ressenti sera de -2 degrés » . Idem sur FIFA 15 où l’attaque Victor Ibarbo-Luis Muriel avait 90 de moyenne en vitesse mais le ressenti était de 99 tant les deux lascars allaient vite devant. D’autant plus lorsque Gervinho et son 93 de vitesse occupait le flanc droit de l'équipe. Résultat, on abusait du fameux L1-Triangle qui permettait d’envoyer des longues louches en profondeur dans le dos de la défense. OK ce n’est pas très beau, OK ce n’est que très peu réaliste mais on adorait ça. Même si on a déjà cassé quelques manettes après avoir subi le même sort de la part d'un adversaire. Gagne une place car de nombreuses personnes - ou du moins quelques-unes - continuent d’y jouer car il est le dernier opus sorti sur la Wii.





  • 3e : FIFA 98

  • Comment un opus sorti en 1997 avec des joueurs qui ont tous la même tête et des supporters pixelisés peut-il faire partie des meilleurs FIFA de l’histoire ? La réponse est simple : ce jeu était révolutionnaire pour l’époque. Aussi bien au niveau du gameplay que des graphismes. Sans parler de la soundtrack sympathique - avec notamment Song 2 de Blur -, des nombreuses licences - dont toutes les sélections qui participent à la Coupe du monde 1998 - et du mode futsal qui n’est réapparu qu’avec le mode Volta dans FIFA 20.

    Vidéo

    Et pourtant, cet opus avait, avec le recul, tout de la fausse note en s’appelant « En route pour la Coupe du Monde » tout en arborant David Ginola sur la pochette. Un homme qui a vu le Mondial et la victoire des Bleus depuis son écran de télévision.




  • 2e : FIFA 13

  • Fut un temps où la nouvelle édition était mieux que la précédente. Alors même que la précédente était de très belle facture. C’est notamment ce qui est arrivé avec FIFA 13 qui est le meilleur FIFA de la décennie. D’ailleurs les chiffres ne trompent pas avec 8,24 millions d’éditions vendues sur PS3, plus que tout autre FIFA sur cette plateforme. La raison de cette réussite se résume en des termes barbares : le first touch control et le Player Impact Engine. Traduction : le premier contrôle de balle est amélioré - plus le joueur est doué techniquement, mieux il réussira ses contrôles - et les duels sont perfectionnés rendant alors les défenseurs plus solides puisqu’ils peuvent user de leur physique pour bloquer et/ou ralentir un attaquant en mettant le bras en opposition. Rendant alors le jeu plus réaliste que jamais. C’est bien simple, si vous prenez les graphismes de FIFA 20 et que vous y ajoutez le gameplay de FIFA 13, vous avez l’impression de regarder un vrai match de football. Et un match de Ligue des Champions hein, pas un Dijon-Toulouse.



  • 1e : FIFA 09

  • La présence de Ronaldinho sur la pochette - aux côtés de Karim Benzema et de Franck Ribéry sur la version française et de Ricardo Quaresma sur la portugaise -, la possibilité pour la première fois de faire la célébration de son choix, Victory de Soprano dans la soundtrack, un gameplay parfait, la possibilité de mettre des frappes enroulées en pleine lucarne depuis le milieu de terrain, les 500 équipes disponibles ou encore des gardiens plus solides que Manuel Neuer. C’est pour toutes ces raisons que FIFA est repassé devant PES en nombre de ventes avec cet opus pour ne plus jamais être rattrapé derrière. Mais aussi pour toutes ces raisons que FIFA 09 est le meilleur opus de la franchise.

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié



    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom

    Hier à 18:12 En coupe d'Essone, une équipe d'U16 s'impose 39-0 27 Hier à 17:27 L'énorme raté de Chicharito avec le LA Galaxy 10 Hier à 17:26 Une arbitre agressée et insultée à Pontoise 65
    Hier à 16:04 Un hommage à Samuel Paty en Ligue 1 et Ligue 2 le week-end prochain 80
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 15:33 Un arbitre sauvé par des supporters après un arrêt cardiaque 1
    Hier à 13:35 Deux joueurs de Tenerife se blessent pendant le tournage d'une vidéo 1 Hier à 11:59 Les Coupes d'Europe avec un Final 8 à partir de 2024 ? 38 Hier à 11:30 Le Racing 92, Bruno Fernandes et Z Event sont dans la newsletter Time To So Foot Hier à 11:27 Le conflit entre Luzenac et la LFP continue 16 Hier à 10:40 La Japonaise Yuki Nagasoto raconte son premier match dans un championnat masculin 37